Modifié le 12 juin 2017 à 16:41

Sept soldats ukrainiens ont été tués dans l'est du pays en trois jours

Des explosifs trouvés dans la région de Lougansk.
Des explosifs trouvés dans la région de Lougansk. [Sergey Averin - AFP]
Sept soldats ukrainiens ont été tués entre samedi et lundi lors d'affrontements avec les séparatistes prorusses dans l'Est, qui connaît ces dernières semaines un regain de tension, a dit un porte-parole de l'armée de Kiev.

Quatre militaires sont morts samedi, deux dimanche et un lundi, ce qui porte le bilan des pertes pour l'armée ukrainienne à 14 depuis le début juin, a indiqué Andriï Lyssenko.

"L'escalade a commencé il y a deux, trois semaines, l'ennemi apporte des armes lourdes sur ses positions sur la ligne de front, ce qui constitue une violation des accords de paix", a-t-il dénoncé.

Déjà plus de 10'000 morts

Le conflit entre armée ukrainienne et rebelles séparatistes, soutenus militairement par la Russie selon Kiev et les Occidentaux, a fait plus de 10'000 morts en trois ans.

Malgré la signature des accords de Minsk en février 2015, que les deux parties s'accusent mutuellement de ne pas respecter, des heurts continuent de se produire régulièrement sur la ligne de front.

Avec l'annexion de la Crimée par la Russie en mars 2014, cette guerre est à l'origine des pires tensions entre Moscou et les Occidentaux depuis la Guerre froide.

afp/jc

Publié le 12 juin 2017 à 14:24 - Modifié le 12 juin 2017 à 16:41