Modifié le 02 juin 2017 à 21:21

Plainte à l'ONU du principal opposant de RDC contre le président Kabila

L'opposant congolais Moïse Katumbi défie Joseph Kabila
L'opposant congolais Moïse Katumbi défie Joseph Kabila 19h30 / 2 min. / le 02 juin 2017
L'opposant congolais en exil Moïse Katumbi, candidat à la présidentielle contre le président sortant Joseph Kabila, a porté plainte vendredi contre les autorités congolaises auprès de l'ONU à Genève.

Son avocat a déposé cette requête auprès du Conseil des droits de l'homme pour "acharnement continu du pouvoir" de République démocratique du Congo (RDC) contre l'ancien gouverneur régional et ses proches.

Il a reproché à l'Etat congolais d'avoir violé à plusieurs reprises le Pacte international sur les droits civils et politiques, mentionnant des abus liés au droit à l'intégrité physique, à un procès équitable, au respect de la vie privée, à la liberté d'expression et à la participation politique.

Ancien allié de Kabila

Ancien allié du président, Moïse Katumbi était passé dans l'opposition en septembre et avait ciblé la volonté de Joseph Kabila de se présenter à troisième mandat interdit par la Constitution.

Il a ensuite été condamné à trois ans de prison dans une affaire immobilière, avant d'être autorisé à rejoindre la Belgique pour être soigné. Il doit encore comparaître dans un procès sécuritaire.

Les autorités ont indiqué qu'elles l'arrêteraient s'il revient en RDC.

ats/jvia

Publié le 02 juin 2017 à 18:33 - Modifié le 02 juin 2017 à 21:21

Une procédure qui peut durer longtemps

La procédure devant le Comité des droits de l'homme devrait prendre plusieurs années. Mais selon l'avocat français de Moïse Katumbi, l'institution peut recommander des mesures provisoires pour demander à l'Etat la protection de son client.

Moïse Katumbi pourrait alors exiger leur application par la Mission de l'ONU en RDC (MONUSCO) ou l'Union africaine (UA).

L'opposant prévoit de rentrer en République démocratique du Congo dès que le calendrier de la présidentielle, qui doit avoir lieu avant fin 2017, sera connu. "Je n'ai rien fait. Je vais rentrer", a-t-il affirmé.