Modifié le 31 mai 2017 à 13:58

Les Français de Suisse tentés par un vote En marche aux législatives

La deputée des Suisses de l'étranger en campagne
La deputée des Suisses de l'étranger en campagne L'actu en vidéo / 1 min. / le 31 mai 2017
Autrefois acquis à la droite, les Français de Suisse éliront dimanche leur député à l'Assemblée nationale. Le succès du mouvement La République en marche d'Emmanuel Macron met la sortante Claudine Schmid au défi.

Les Français de Suisse et du Liechtenstein avaient pu élire pour la première fois une députée en 2012. Ils avaient choisi Claudine Schimd (Les Républicains), qui brigue un nouveau mandat.

La Zurichoise est partie en campagne depuis le 8 mai à travers toute la Suisse. Mais si les Français de Suisse votent traditionnellement à droite, elle ne se perçoit pas pour autant comme la favorite: "On attaque toujours les sortants et on s'intéresse aux nouveaux", explique-t-elle.

"Engouement viral"

Joachim Son-Forget, qui représente le mouvement La République en Marche d'Emmanuel Macron, fait justement figure de "nouveau". Depuis l'élection du nouveau président, "l'engouement est viral", s'enthousiasme-t-il. "Nous avons eu beaucoup plus de gens dans nos réunions et plus de 1800 adhésions", assure le candidat.

>> Lire aussi: Les Français de Suisse romande ont voté à 85% pour Emmanuel Macron

Quatorze candidats

Au total, ce sont 14 candidats qui briguent ce siège. A gauche, le rassemblement du Parti socialiste (PS), Europe Ecologie les Verts (EELV) et du mouvement "Demain en commun" est incarné par le conseiller municipal Vert de Genève, Jean Rossiaud.

La France insoumise a préféré proposer sa propre candidate, Emmanuelle Boudet, qui explique que le mouvement veut "continuer sur ses bons résultats à la présidentielle".

Le Front national, qui présente un candidat, fait lui campagne essentiellement en ligne.

Un vote avancé d'une semaine

Les Français de l'étranger votent pour le premier tour une semaine avant ceux de l'Hexagone. Si aucun candidat n'obtient la majorité absolue au premier tour, le second tour se tiendra le 18 juin, comme en France.

>> Réécouter le débat entre Joachim Son-Forget (En Marche!), Claudine Schmid (LR), et Jean Rossiaud (soutenu par le rassemblement de gauche), le 24 mai dans Forum:

Joachim Son-Forget, Claudine Schmid et Jean Rossiaud.
DR
Forum - Publié le 24 mai 2017

ats/jvia

Publié le 31 mai 2017 à 12:42 - Modifié le 31 mai 2017 à 13:58

La fiscalité, thème phare tous partis confondus

Si dans les grandes lignes les programmes des candidats reprennent ceux des partis ou mouvements auxquels ils sont affiliés, la thématique de la fiscalité est omniprésente chez les Français de Suisse.

"C'est la question sur laquelle nos compatriotes m'interrogent le plus, car c'est le lien qu'ils ont gardé avec la France. Que cela soit leur résidence, ou des revenus qu'ils auraient pu avoir...et aussi parce que certains pensent rentrer en France", explique Claudine Schmid.

La députée sortante se dit déjà prête à "reprendre le dossier de la fiscalité" si elle est réélue. L'élue Les Républicains s'engage contre "les prélèvements sociaux sur l'ensemble des résidents français à l'étranger".

Sur ce point, le candidat de La République en Marche Joachim Son-Forget la rejoint, bien qu'il ajoute aussi la nécessité d'améliorer l'aide aux Français démunis.