Publié

Le succès du vélo partagé impacte la circulation en Chine

Des milliers de vélos partagés bloquent la circulation devant un arrêt de bus à Pékin.  [Reuters/Stringer - REUTERS]
Des milliers de vélos partagés bloquent la circulation devant un arrêt de bus à Pékin. [Reuters/Stringer - REUTERS]
L'attrait du vélo en libre-service en Chine a de fâcheuses conséquences sur la circulation: ces bicyclettes, qui peuvent être louées et laissées n'importe où, pullulent au point de gêner automobilistes et piétons.

La Chine connaît un boom du partage de vélos, avec 50 millions d'utilisateurs attendus d'ici la fin de l'année. Ces vélos en libre-service se louent très bon marché, souvent pour la modique somme de 0,5 yuan (0,07 francs) la demi-heure.

Circulation difficile

Le concept, ultra-simple, a relancé le vélo en Chine, où il était le principal moyen de locomotion jusque dans les années 1970 avant d'être supplanté par la voiture. Mais aujourd'hui les automobiles sont omniprésentes, et l'afflux massif de vélos partagés entraîne une belle pagaille: sachant qu'on laisse le deux-roues où l'on veut, des bicyclettes ont été empilées dans certaines villes en tas longs de plusieurs mètres, avant d'être extraites par la police.

Le ministère des Transports souhaite obliger les autorités locales à mettre en place des aires de stationnement près des gares et stations de métro. Des zones interdites à la dépose des vélos seront instituées ainsi qu'une interdiction du vélopartage pour les moins de 12 ans.

afp/vl

Publié