Publié

L'Italie a vu arriver plus de 50'000 migrants sur ses côtes depuis janvier

Un bateau de migrants en pleine Méditerranée (image d'illustration). [Mathieu Willcocks - MOAS/Keystone]
Un bateau de migrants en pleine Méditerranée (image d'illustration). [Mathieu Willcocks - MOAS/Keystone]
L'Italie a vu arriver plus de 50'000 migrants sur ses côtes depuis le début de l'année, selon un bilan publié lundi. Un accord a été conclu avec la Libye, le Tchad et le Niger pour tenter de limiter ces arrivées.

Depuis le début de l'année, 50'041 migrants sont arrivés sur les côtes italiennes, soit une hausse de plus de 45% par rapport à la même période l'an passé, selon le bilan diffusé lundi par le ministère de l'Intérieur.

Réunis ce week-end à Rome, les ministres de l'Intérieur des quatre pays ont convenu de mettre en place des centres au Tchad et au Niger, par lesquels les migrants d'Afrique de l'Ouest transitent pour gagner la Libye et, pour certains, l'Europe.

Rôle des gardes-côtes

Quelque 97% des migrants arrivés cette année sur les côtes italiennes étaient partis de Libye, où les réseaux de passeurs profitent du chaos qui règne depuis la chute du régime de Mouammar Kadhafi en 2011.

Mais l'Union européenne, et en particulier l'Italie, ont entrepris de former et équiper les gardes-côtes libyens pour secourir et intercepter les migrants avant qu'ils ne gagnent les eaux internationales.

>> Lire aussi: Simonetta Sommaruga visite un centre de migrants sur l'île de Lesbos

ats/hend

Publié