Modifié le 17 mai 2017 à 08:20

Des sanctions renforcées contre la Corée du Nord en débat à l'ONU

L'ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU Nikki Haley, entourée des ambassadeur sud-coréen et japonais.
L'ambassadrice des Etats-Unis à l'ONU Nikki Haley, entourée des ambassadeur sud-coréen et japonais. [Mary Altaffer - Keystone]
Le Conseil de sécurité de l'ONU a débattu mardi à huis clos de sanctions renforcées contre la Corée du Nord et ses programmes nucléaire et balistique interdits, après un nouveau de tir de missile le week-end dernier.

Les Etats-Unis et la Chine sont en train de préparer une nouvelle résolution pour d'éventuelles mesures punitives supplémentaires contre Pyongyang, a annoncé devant la presse l'ambassadrice américaine aux Nations unies Nikki Haley en lançant un appel à la mobilisation internationale.

"Nous devons tous envoyer un signal à la Corée du Nord: 'Assez. On ne joue pas. C'est grave', a martelé Nikki Haley, prévenant les pays qui n'appliqueraient pas les sanctions prises depuis une décennie qu'ils s'exposeront à des représailles de Washington.

Aucun projet de résolution

Avant de s'enfermer dans la salle du Conseil de sécurité, Nikki Haley a indiqué que son pays et Pékin, allié militaire et diplomatique de la Corée du Nord, préparaient un nouveau projet de résolution de sanctions.

De fait, à la fin de la réunion du Conseil, aucun projet de résolution de sanctions n'a circulé et, d'après des diplomates, la Chine a préféré renouveler son appel au dialogue pour faire baisser les tensions sur la péninsule coréenne.

afp/kkub

Publié le 17 mai 2017 à 07:35 - Modifié le 17 mai 2017 à 08:20