Modifié le 28 avril 2017 à 18:23

Cent jours de Trump et seulement quatre promesses vraiment tenues

Le bilan des cent premiers jours de Donald Trump à la Maison Blanche.
100 jours de Trump et seulement quatre promesses tenues L'actu en vidéo / 2 min. / le 27 avril 2017
Avant son élection, Donald Trump avait fait 31 promesses de mesures concrètes à accomplir pendant ses 100 premiers jours à la présidence. Obamacare, décret anti-immigration ou mur avec le Mexique, le président américain s'est heurté à de nombreux obstacles.

Le 22 octobre 2016 à Gettysburg, Donald Trump a présenté son "plan d'actions en 100 jours" qui prévoyait 31 promesses de mesures concrètes. Il s'agissait d'un "contrat passé entre Donald J.Trump et les électeurs américains", avait-il dit (à lire: Ce que promet de faire Donald Trump en arrivant à la Maison Blanche).

Au terme des cent premiers jours à la Maison Blanche, combien de ces engagements ont été tenus? >> A voir, la vidéo ci-dessus qui détaille les promesses tenues ou pas.

> Abroger et remplacer Obamacare: Bloqué

Ayant échoué à présenter un plan de remplacement convaincant au système de santé d'Obama, le nouveau président s'est heurté à l'opposition de la Chambre des représentants. Il s'agit de l'une des plus lourdes défaites politiques pour l'administration Trump tant l'abrogation d'Obamacare a été brandie durant la campagne. Mais le président a promis que ce serait chose faite "bientôt".

A lire: Donald Trump retire son projet pour abroger "Obamacare", faute de majorité

> Débloquer le projet d'oléoduc Keystone XL: Accompli

Il s'agit d'une grande victoire pour le nouveau locataire de la Maison Blanche. Le projet, qui remonte à 2008, doit permettre de relier sur près de 1900 km les sables bitumineux de l'Alberta aux réseaux d'oléoducs du Nebraska. Il est rejeté par les défenseurs de l'environnement et a été bloqué par Barack Obama. Donald Trump est lui passé outre les considérations environnementales par un décret signé 4 jours après son investiture.

A lire: La Maison Blanche valide le projet d'oléoduc controversé Keystone XL

> Construire un mur entre les USA et le Mexique et faire payer le Mexique: Bloqué

Quelques jours après son investiture, Donald Trump a signé un décret en ce sens. Mais le Congrès est inquiet du coût de la construction du mur, qui pourrait atteindre 20 milliards de dollars. Le Mexique a lui toujours affirmé qu'il refuserait de payer pour cet ouvrage.

A lire: Donald Trump promet un mur avec le Mexique beaucoup moins cher que prévu

> Renvoyer 2 millions de clandestins: Pas accompli

Donald Trump a édicté plusieurs décrets afin de permettre l'expulsion de millions de clandestins présents aux Etats-Unis mais les renvois n'ont pour l'heure pas augmenté. Et lors d'une visite au Mexique, deux hauts responsables américains ont promis qu'il n'y aurait "pas d'expulsions massives" de clandestins.

A lire: Carte blanche pour expulser davantage de clandestins des Etats-Unis

> Faire passer un décret anti-immigration concernant 6 pays à majorité musulmane: Bloqué

La première version du "travel ban" (qui concernait sept pays) a été bloquée par un juge fédéral, de même que la deuxième version (ne concernant que six pays), suspendue par un juge d'Hawaï. Le Département américain de la justice a fait appel.

A lire: La suspension du second décret anti-immigration de Trump reconduite

> Réformer le système fiscal américain: Plan dévoilé 2 jours avant les 100 jours

Une promesse plusieurs fois répétée ayant pour but de réduire la pression fiscale sur les classes moyennes et les entreprises. Mais la version présentée a peu de chances de passer telle quelle devant le Congrès.

A lire: L'administration Trump présente son vaste projet de réforme fiscale

Limiter le pouvoir des parlementaires et des lobbyistes de Washington, sanctionner la Chine pour manipulation de sa monnaie, prendre des mesures pour éviter les délocalisations,... Au total, sur les 31 promesses du "plan d'actions en 100 jours", 4 ont été totalement accomplies, 9 sont en cours de réalisation, 9 sont bloquées, 4 ont été revues à la baisse et 5 ont été abandonnées.

Mais le président a déjà trouvé la parade aux critiques...

"Peu importe ce que j'ai accompli durant ce standard ridicule de 100 jours, et ça a été beaucoup, les médias vont m'attaquer".

Cécile Rais

Publié le 28 avril 2017 à 07:23 - Modifié le 28 avril 2017 à 18:23

"On n'a jamais rien vu de tel"

"Nous avançons terriblement bien, nous faisons énormément de choses", s'est félicité vendredi Donald Trump, à la veille du cap symbolique des 100 jours au pouvoir.

"Je pense que l'on a jamais rien vu de tel", a-t-il même déclaré à l'occasion de la signature d'un décret dans la "Roosevelt Room" de la Maison Blanche.

"Les 100 jours sont une fausse échéance mais laissez-moi vous dire une chose: personne n'a fait ce que nous avons réussi à faire en 100 jours, donc nous sommes très heureux", a-t-il ajouté.