Modifié

Edwy Plenel: "La présidentielle française se joue à la roulette russe"

Edwy Plenel dénonce le régime présidentiel français "épuisé" [RTS]
Edwy Plenel dénonce le régime présidentiel français "épuisé" / L'actu en vidéo / 2 min. / le 18 avril 2017
A six jours du premier tour de l'élection présidentielle française, quatre candidats peuvent espérer se retrouver au second tour. Pour le journaliste Edwy Plenel, cette situation inédite démontre l'épuisement du régime présidentiel.

Sur les ondes de la RTS mardi, Edwy Plenel a soutenu que la campagne présidentielle française avait révélé les limites du présidentialisme en France: "C'est un système qui est à bout. Si nous étions dans un système parlementaire - comme au Portugal, en Espagne, en Italie, en Allemagne ou en Grande-Bretagne - les dynamiques qui sont à l'oeuvre donneraient de nouvelles majorités (...) Avec un système parlementaire, il y aurait une nouvelle donne politique intéressante en France. Or, on la joue à la roulette russe à cause de la présidentielle", a estimé le cofondateur de Mediapart.

Selon Edwy Plenel, c'est également la politique "professionnelle" qui s'est essoufflée: "Tout cet inédit, c'est l'épuisement d'un système qui ne crée pas une culture démocratique vertueuse avec des délibérations, la création de majorités et d'idées ou le fait que lorsque quelqu'un est pris la main dans le pot de confiture, il doit sortir du jeu".

Le poids des affaires

Sur le plan des affaires qui ont freiné les campagnes de François Fillon et de Marine Le Pen, Edwy Plenel a jugé que les journalistes avaient joué leur rôle: "On ne peut pas dire que les affaires sont anecdotiques. Que mettent-elles en évidence s'agissant de Monsieur Fillon et de Madame Le Pen? Elles mettent en évidence des questions politiques véritables."

Le journaliste a toutefois relevé un aspect bénéfique de cette campagne: "Un des faits positifs de cette campagne, c'est que ces débats ont permis de mettre de côté tout ce qui avait empuanti les dernières campagnes électorales: la chasse au bouc émissaire, les crispations identitaires ou le repli sur soi, tout cela a été relégué grâce aux percées nouvelles, notamment Emmanuel Macron et Jean-Luc Mélenchon."

>> L'interview complète d'Edwy Plenel:

Edwy Plenel: "Un 'accident' Marine Le Pen est possible"

Propos recueillis par Thibaut Schaller/hend

Publié Modifié