Modifié

Le nombre de personnes exécutées en 2016 a baissé, selon Amnesty

Une table d'exécution par injection létale dans une prison du Texas. [Paul K. Buck  - AFP]
Une table d'exécution par injection létale dans une prison du Texas. [Paul K. Buck - AFP]
Au moins 1032 personnes ont été exécutées dans 23 pays en 2016, soit une baisse de 37% par rapport à 2015. Les Etats-Unis ne font pas partie des cinq pays ayant procédé au plus grand nombre d'exécutions, une première depuis 2006.

"Sachant que quatre pays seulement sont responsables de 87% de l'ensemble des exécutions recensées à travers le monde, la peine de mort vit elle-même ses dernières heures", projette Salil Shetty, secrétaire général d'Amnesty International.

Au total, 567, 154, 88 et 87 exécutions ont respectivement été recensées pour ces quatre pays que sont l'Iran, l'Arabie saoudite, l'Irak et le Pakistan. Au moins deux personnes exécutées en Iran avaient moins de 18 ans au moment des faits pour lesquels elles avaient été condamnées.

Flou autour des chiffres chinois

La Chine a exécuté davantage de condamnés que tous les autres pays réunis. Les autorités chinoises utilisent un système élaboré pour garder le secret sur l'ampleur des exécutions dans le pays, alors que Pékin ne cesse d'affirmer qu'il a accompli des progrès quant à la transparence en matière judiciaire, note Amnestys.

Plus globalement, Amnesty a recensé 3117 condamnations à la peine capitale dans 55 pays, contre 1998 condamnations en 2015.

ats/mre

Publié Modifié

Moins d'exécutions aux Etats-Unis

Aux Etats-Unis, 20 exécutions ont été recensées l'an dernier. Il s'agit du plus faible total enregistré depuis 1991. Le nombre d'exécutions baisse chaque année depuis 2009, à l'exception de 2012 où il était resté identique.

Cette baisse est en partie due "à des recours en justice portant sur les protocoles d'injection létale et à des difficultés pour se procurer les substances utilisées pour les exécutions dans plusieurs Etats", observe Amnesty.

L'ONG relève que le nombre d'exécutions va peut-être à nouveau augmenter en 2017, comme des décisions vont probablement être rendues dans certains cas de recours. Trente-deux condamnations à mort ont été prononcées en 2016 aux Etats-Unis, le nombre le plus faible depuis 1973.

La situation en Asie et en Afrique

Le Vietnam se place au troisième rang de ceux ayant procédé au plus grand nombre d'exécutions, avec 429 exécutions entre le 6 août 2013 et le 30 juin 2016.

Dans cette région d'Asie, les Philippines veulent rétablir ce châtiment aboli en 2006. Les Maldives menacent, elles, de reprendre les exécutions après une trêve de plus de 60 ans.

En Afrique subsaharienne, les exécutions recensées ont diminué. En revanche, le nombre de condamnations à mort a bondi de 145% en 2016 à au moins 1086, principalement en raison de la hausse enregistrée au Nigeria (527 en 2016, contre 171 en 2015). Le pays a prononcé davantage de sentences capitales que tout autre pays excepté la Chine.