Modifié le 01 avril 2017

Des glaciers de l'Himalaya reconnus comme personnalités juridiques

Le protection du mont Yamunotri est directement visée par la décision du tribunal indien.
Le protection du mont Yamunotri est directement visée par la décision du tribunal indien. [AFP]
Un tribunal du nord de l'Inde a reconnu des glaciers, lacs et forêts d'Himalaya comme des "personnalités juridiques". Ce statut permet de mieux les protéger face aux menaces environnementales.

Cette décision vise notamment à mieux protéger les glaciers Gangotri et Yamunotri. Ceux-ci alimentent les deux fleuves les plus sacrés du pays, le Gange et la Yamuna, auxquels le même tribunal de l'Etat himalayen de l'Uttarakhand avait accordé le même statut juridique le 20 mars dernier.

La reconnaissance de ce statut permettra à des citoyens de saisir la justice au nom de ces entités naturelles.

Mêmes droits que les êtres humains

"Ces entités auront désormais les mêmes droits que les êtres humains, et toute blessure ou dommage qui leur serait infligé(e) sera considéré(e) comme une blessure ou dommage infligé(e) à des êtres humains", a indiqué le tribunal.

Ce dernier s'inquiète notamment du rapide rétrécissement des glaciers Yamunotri et Gangotri qui "ont reculé de plus de 850 mètres en quelque 25 ans".

Le tribunal a également étendu le statut de "personnalités juridiques" à d'autres entités naturelles himalayennes, dont des cascades, prairies, lacs et forêts.

afp/kg

Publié le 01 avril 2017 - Modifié le 01 avril 2017