L'attaque a eu lieu vers le Parlement britannique à Londres. [Will Oliver - EPA/Keystone]
Publié Modifié

L'attaque "terroriste" près du Parlement à Londres a fait trois morts, outre l'assaillant

Une attaque a eu lieu mercredi après-midi aux abords du Parlement britannique. Un officier de police est décédé après avoir été poignardé par un assaillant. Touché par des tirs des policiers, ce dernier a aussi succombé à ses blessures. Il a agi seul.

Avant cela, l'agresseur avait fauché des passants avec son véhicule sur le pont de Westminster, près du Parlement. Au moins deux personnes ont trouvé la mort et 27 ont été blessées dans cette attaque à la voiture-bélier, selon le dernier bilan diffusé jeudi matin.

En fin de soirée, la police londonienne a annoncé "privilégier la piste du terrorisme islamiste". La présence policière a été renforcée. Sept personnes ont été arrêtées dans la nuit à la suite de raids policiers, notamment à Birmingham et à Londres.

Jeudi 08h00

Sept arrestations et un bilan revu à la baisse

Sept personnes ont été arrêtées après l'attaque près du Parlement à Londres, a annoncé jeudi le chef de l'antiterrorisme britannique. Le bilan de l'attentat a par ailleurs été revu à la baisse, à trois morts outre l'assaillant.

Retrouvez désormais le suivi des dernières informations sur RTSinfo.ch et sur nos antennes radio-TV: Sept personnes arrêtées au lendemain de l'attentat de Londres

23h45

La piste du "terrorisme islamiste" privilégiée

"Nous privilégions la piste du terrorisme islamiste", a déclaré le commandant de l'unité antiterrorisme de Scotland Yard, Mark Rowley.

La police croit connaître l'identité de l'assaillant, a poursuivi Mark Rowley, sans la révéler. Son acte a été sans doute inspiré par le terrorisme international, a-t-il ajouté, refusant d'en dire plus à ce stade de l'enquête.

23h30

Le bilan passe à 5 morts

La police britannique a annoncé en fin de soirée que le bilan était passé de 4 à 5 morts. Il s'agit de trois civils, un policier et l'assaillant. Egalement revu à la hausse, le nombre de blessés est d'au moins 40.

Le chef de la police, Mark Rowley, a dévoilé l'identité du policier décédé. Il s'agit d'un père de famille de 48 ans, qui travaillait depuis 15 ans comme officier de police.

22h45

Theresa May dénonce une attaque "répugnante"

La Première ministre Theresa May a condamné une attaque terroriste "répugnante et dépravée". Selon elle, les terroristes ont visé les rues de Westminster et le Parlement parce qu'ils représentent la démocratie, la liberté, les droits humains et l'Etat de droit.

"Toute tentative de s'attaquer à ces valeurs avec la violence et la terreur est vouée à l'échec. Demain matin, le Parlement siégera normalement. (...) Les Londoniens se lèveront et vivront leur quotidien normalement. Et jamais nous ne laisserons les voix de la haine nous diviser."

22h15

Le niveau d'alerte terroriste inchangé

La Première ministre britannique Theresa May a annoncé dans la soirée que le niveau d'alerte terroriste au Royaume-Uni restait inchangé malgré l'attentat meurtrier ayant frappé Londres.

Ce niveau est fixé depuis août 2014 à "grave", le quatrième sur une échelle de 5 au Royaume-Uni.

22h00

Les lieux de l'attaque

La carte de situation du Parlement britannique.La carte de situation du Parlement britannique.

21h58

Un député qualifié de "héros"

Photographié en pratiquant un massage cardiaque sur un policier blessé, le député conservateur Tobias Ellwood a été qualifié de héros par plusieurs médias et politiciens.

L'homme se trouvait dans l'enceinte du Parlement au moment de l'attaque. Il s'est précipité pour pratiquer un bouche-à-bouche au policier poignardé. L'ancien soldat a également tenté de comprimer les plaies de la victime pour stopper l'hémorragie. Malgré ses efforts, le policier est décédé des suites de ses blessures.

>> Photos du député faisant un massage cardiaque:

21h25

Cinq hôpitaux mobilisés

Les quelque 20 blessés ont été répartis entre cinq hôpitaux de la capitale britannique, indique The Guardian. Parmi eux figurent notamment quatre étudiants qui faisaient partie d'un groupe de 13 universitaires venus visiter le Parlement.

Par ailleurs, le ministère roumain des Affaires étrangères a annoncé que deux des blessés étaient roumains.

21h12

La Tour Eiffel éteinte en hommage aux victimes

La Tour Eiffel sera éteinte dès minuit en hommage aux victimes de l'attaque de Londres, a annoncé la Mairie de Paris.

21h00

Doris Leuthard condamne l'attaque

Les autorités suisses ont également réagi après l'attaque. Dans un tweet, la présidente de la Confédération Doris Leuthard "condamne ce violent incident devant la maison du Parlement à Londres".

Les présidents des Chambres fédérales ont également dit être "en pensées avec les victimes de Londres". Le président du Conseil national Jürg Stahl et son homologue du Conseil des Etats Ivo Bischofberger expriment aux proches des victimes leurs plus profondes condoléances.

Pour l'heure, selon le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), rien n'indique que des ressortissants suisses aient été victimes de cet attentat.

20h45

Le témoignage d'une députée

Mary Creagh, députée britannique travailliste, se rendait au palais de Westminster à Londres ce mercredi quand un mur de gardes armés et de passants s'est dressé devant elle. "Faites demi-tour! faites demi-tour! Il y a une fusillade".

"C'était la panique", a-t-elle raconté à des journalistes, relatant l'affolement des passants et le déploiement policier qui a suivi l'attaque.

"C'était très effrayant", a poursuivi Mary Creagh. De nombreuses personnes, a-t-elle expliqué, se sont ruées à l'extérieur du palais de Westminster au moment de l'attaque, fonçant en direction du métro situé à proximité.

Une main ensanglantée apparaît derrière les secouristes à l'extérieur du Parlement de Londres. [Yui Mok - Keystone]Une main ensanglantée apparaît derrière les secouristes à l'extérieur du Parlement de Londres. [Yui Mok - Keystone]

20h30

"Le groupe Etat islamique pousse à commettre des attaques"

Bien que l'attaque n'ait pour l'heure pas été revendiquée, son mode opératoire, avec la voiture-bélier, rappelle les attentats de Nice et de Berlin. Selon l'expert en questions de sécurité Alexandre Vautravers, le groupe Etat islamique pourrait avoir influencé l'assaillant. "Depuis trois semaines, le groupe Etat islamique pousse ses sympathisants à commettre des attaques sur leur sol national", a-t-il déclaré sur le plateau du 19h30.

>> L'entretien complet:

Attentat de Londres: l'éclairage de l'expert Alexandre Vautravers [RTS]
Attentat de Londres: l'éclairage de l'expert Alexandre Vautravers / 19h30 / 2 min. / le 22 mars 2017

20h10

Le point sur la situation

>> Le déroulement de l'attaque:

Londres: attaque terroriste aux abords du parlement [RTS]
Londres: attaque terroriste aux abords du parlement / 19h30 / 2 min. / le 22 mars 2017

>> Les précisions de Laurent Burkhalter, à Londres:

Attentat de Londres: les précisions de Laurent Burkhalter [RTS]
Attentat de Londres: les précisions de Laurent Burkhalter / 19h30 / 1 min. / le 22 mars 2017

19h55

Le Parlement siégera jeudi

Le Parlement britannique, constitué de la Chambre des Lords et de la Chambre des communes, a annoncé qu'il siégera "demain aux heures habituelles".

Pendant longtemps confinés à l'intérieur du Parlement, les députés ont été évacués en fin d'après-midi.

19h42

"Ils ne gagneront jamais"

L'ancien Premier ministre britannique David Cameron a adressé son soutien "aux familles des victimes" de l'attaque. "Ceux qui cherchent à attaquer notre démocratie avec ces méthodes barbares ne gagneront jamais", a-t-il ajouté.

19h25

Merkel et Hollande expriment leur solidarité

La chancelière allemande Angela Merkel a apporté son soutien aux "amis britanniques et à tous les habitants de Londres" après l'attaque. "L'Allemagne et ses citoyens se tiennent fermement et résolument aux côtés des Britanniques dans la lutte contre toute forme de terrorisme", a-t-elle ajouté.

De son côté, François Hollande a rappelé que le terrorisme concernait tout le monde. "La France, qui a été si frappée ces temps derniers, peut savoir ce que le peuple britannique a comme souffrance aujourd'hui", a déclaré le président français. Trois lycéens français ont été blessés dans l'attaque.

"Nous condamnons l'attaque de Westminster que le Royaume-Uni considère comme un acte de terrorisme et nous saluons la réponse rapide de la police britannique", a pour sa part communiqué la Maison Blanche, assurant Londres de son plein soutien.

La Suisse, à l'image de nombreux Etats, a également condamné l'attaque.

19h03

Quatre morts, dont l'assaillant

La police britannique a annoncé un premier bilan officiel de l'attaque: quatre morts, dont l'officier de police poignardé et le suspect. Les deux autres victimes sont décédées lors de l'assaut à la voiture-bélier sur le pont de Westminster.

Scotland Yard a également déploré une vingtaine de blessés, dont trois policiers.

Une importante opération est toujours en cours, a ajouté le chef de la police, Mark Rowley, qui pense à ce stade que l'assaillant a agi seul.

Les secours s'affairent devant le Parlement de Westminster. [Stefan Rousseau - Keystone]Les secours s'affairent devant le Parlement de Westminster. [Stefan Rousseau - Keystone]

18h50

Aucun Suisse parmi les victimes

Selon les premières indications, aucun Suisse ne se trouve parmi les victimes de cette attaque, a précisé le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).

L'ambassade de Suisse à Londres est en contact avec les autorités locales, a-t-il ajouté.

18h47

Le policier poignardé est décédé

Le Guardian et la BBC annoncent que l'officier de police qui a été poignardé lors de l'attaque est décédé.

18h36

Une femme repêchée de la Tamise

Une femme grièvement blessée lors de l'attaque a été repêchée dans la Tamise, a indiqué l'Autorité portuaire de la capitale britannique.

"Nous partons du principe qu'elle est tombée ou a sauté du pont" de Westminster, a ajouté un porte-parole.

18h32

Réunion de crise

La Première ministre britannique Theresa May doit présider dans la soirée une réunion de crise, a annoncé Downing Street.

18h17

Témoignage à proximité du Parlement

"J'ai vu deux hommes, au sol, avec la tête en bas. Ils étaient immobiles. L'un des deux doit être mort, parce que du sang s'épenchait sur le sol."

18h13

Trois lycéens français blessés

Trois élèves français d'un lycée de Concarneau (Finistère) ont été blessés dans l'attaque, ont annoncé les autorités françaises

"Solidarité avec nos amis britanniques terriblement frappés, plein soutien aux élèves français blessés, à leurs familles et leurs camarades", a déclaré le Premier ministre, Bernard Cazeneuve.

18h00

Scotland Yard annonce "plusieurs victimes"

Scotland Yard a indiqué qu'il y a eu "plusieurs victimes, y compris des officiers de police", sans préciser leur état. Alors que Sky News annonce qu'au moins deux personnes sont mortes, les secours ont fait état d'une dizaine de blessés sur le pont de Westminster.

La police lourdement armée passe devant des personnes blessées devant le Parlement de Londres. [Stefan Rousseau - Keystone]La police lourdement armée passe devant des personnes blessées devant le Parlement de Londres. [Stefan Rousseau - Keystone]

17h40

Le quartier bouclé

Le quartier a été complètement bouclé et la station de métro de Westminster a été fermée.

17h25

Les débats suspendus au Parlement écossais

Le parlement régional écossais a suspendu mercredi l'examen de la motion devant autoriser la Première ministre Nicola Sturgeon à demander au gouvernement britannique la tenue d'un référendum d'indépendance, suite à l'attaque terroriste à Londres.

"Notre parlement soeur a connu un grave incident. C'est pour cette raison que nous suspendons l'examen et nous allons reprendre les débats en temps voulu", a déclaré le président du parlement écossais, Ken Macintosh, devant les députés.

17h13

Une femme serait décédée

Selon un médecin, cité par Press Association, une femme est morte dans l'attaque au Parlement britannique.

16h45

Donald Trump informé

Nous étions "à l'instant informés des derniers développements à Londres", a déclaré le président des Etats-Unis Donald Trump aux journalistes au début d'une réunion à la Maison Blanche. "Information importante", a-t-il ajouté.

16h34

Une attaque de nature terroriste

Au vu des premiers éléments, la police britannique estime que l'attaque au Parlement est de nature terroriste.

16h30

Premières images autour du Parlement

Incident devant le parlement à Londres [RTS]
Incident devant le parlement à Londres / L'actu en vidéo / 1 min. / le 22 mars 2017

16h15

La Première ministre en sécurité

Un porte-parole du gouvernement annonce que la Première ministre Theresa May, présente à l'intérieur du bâtiment, est saine et sauve.

Elle aurait été exfiltrée dans la résidence du chef du gouvernement à Downing Street.

16h07

Un policier poignardé

Dans son discours, le Leader de la Chambre des communes annonce qu'un policier a été poignardé.

16h05

L'annonce de l'attaque au Parlement

Le Leader de la Chambre des communes britannique, David Lidington, annonce le confinement du Parlement en raison de l'attaque qui a lieu à l'extérieur du bâtiment.

L'annonce de l'attaque au Parlement britannique [RTS]
L'annonce de l'attaque au Parlement britannique / L'actu en vidéo / 1 min. / le 22 mars 2017

16h03

Un assaillant présumé atteint par des tirs

Un assaillant présumé a été atteint par des tirs de policiers vers le Parlement, qui est bouclé jusqu'à nouvel ordre.

15h50

Au moins 10 blessés sur le pont de Westminster

Selon un photographe de Reuters, au moins dix personnes ont été blessées sur le Pont de Westminster, semble-t-il par une voiture-bélier.

15h43

Des tirs entendus vers le Parlement britannique

Des tirs ont été entendus devant le parlement britannique à Londres. Le bâtiment est bouclé, a indiqué un responsable de Westminster, précisant que deux personnes auraient été blessées.