Modifié

Le fonds de l'ONU pour les victimes du choléra en Haïti ne mobilise pas

Plus de 9000 personnes sont mortes du choléra depuis le déclenchement de l'épidémie en 2010. [Rodrigo Arangua - AFP]
Plus de 9000 personnes sont mortes du choléra depuis le déclenchement de l'épidémie en 2010. [Rodrigo Arangua - AFP]
Un nouvel appel aux dons lancé par le secrétaire général des Nations unies Antonio Guterres pour alimenter le fonds d'aide aux victimes du choléra en Haïti n'a pas été entendu. Seul la Grande-Bretagne a mis la main à la poche.

L'objectif est de récolter 398 millions de francs sur deux ans. Le mois dernier, notant que seulement 2% de cette somme avaient été versés, Antonio Guterres avait écrit à l'ensemble des pays membres pour renouveler l'appel aux dons.

>> Lire: L'ONU peine à financer son plan d'aide aux victimes du choléra en Haïti

Seul le Royaume-Uni a répondu avec une promesse de 620'000 francs. Il s'ajoute à la courte liste des contributeurs du premier appel: Corée du Sud, France, Liechtenstein, Inde et Chili. Au total, le fonds dispose désormais d'environ 2 millions de dollars. Le Canada et le Japon ont alloué de leur côté environ sept millions de dollars pour aider Haïti.

Antonio Guterres avait fixé au 6 mars dernier la date limite de dépôt des contributions. Il avait prévenu que si elles étaient insuffisantes, il chercherait des solutions alternatives. Le porte-parole des Nations unies a indiqué vendredi que la recherche de fonds se poursuivait.

ats/lgr

Publié Modifié