Modifié

Washington dément vouloir mobiliser des soldats contre des sans-papiers

Donald Trump s'apprêtant à signer un décret à Washington. [Jonathan Ernst - Reuters]
Donald Trump s'apprêtant à signer un décret à Washington. [Jonathan Ernst - Reuters]
La Maison Blanche a démenti vendredi une information d'AP selon laquelle l'administration Trump réfléchissait à mobiliser 100'000 militaires de la garde nationale pour mettre la main sur les immigrés clandestins.

L'administration américaine préparerait une militarisation sans précédent des services de contrôle de l'immigration dans 11 Etats, dont la Californie, l'Arizona, le Nouveau Mexique et le Texas, avait affirmé Associated Press (AP) vendredi sur la base d'un projet de mémo que l'agence de presse avait obtenu.

Les gouverneurs des 11 Etats concernés pourraient choisir de participer ou non au programme, selon le document daté du 25 janvier et rédigé par John Kelly, le secrétaire à la Sécurité intérieure américaine, a expliqué AP.

Les troupes seraient autorisées à "accomplir les fonctions d'un agent de l'immigration en lien avec l'enquête, l'interpellation et la détention d'étrangers aux Etats-Unis", selon l'agence.

"100% faux", affirme la Maison Blanche

Contactée par AP avant publication, la Maison Blanche n'a pas souhaité répondre aux questions de l'agence de presse. Mais elle a démenti l'information peu après la publication du rapport. "Pas vrai. 100% faux", a écrit le porte-parole de Donald Trump, Sean Spicer, sur son compte Twitter:

Selon AP, le document était adressé à la direction des services de l'immigration et des douanes américaines. Il aurait servi de ligne directrice pour appliquer le décret sur l'immigration signé par le président américain le 25 janvier dernier et bloqué depuis par la justice.

tmun avec ap/reuters

Publié Modifié