Modifié le 16 février 2017 à 16:09

Les membres européens de l'OTAN renforcent leur collaboration armée

Différents chefs d'Etats membres de l'Otan discutent lors d'une réunion de l'Alliance atlantique en décembre 2015.
Différents chefs d'Etats membres de l'Otan discutent lors d'une réunion de l'Alliance atlantique en décembre 2015. [Jonathan Ernst - REUTERS]
Alors que les Etats-Unis menacent de réduire leur contribution financière à l'OTAN, les Etats européens membres de l'Alliance atlantique ont convenu jeudi de mutualiser l'acquisition d'avions et de sous-marins.

Cette annonce intervient alors que les Européens tentent de démontrer aux Etats-Unis qu'ils prennent au sérieux leur propre sécurité. Parallèlement, Donald Trump laisse entrevoir une baisse de la contribution financière de son pays à l'OTAN.

>> Lire aussi: Donald Trump critique l'OTAN, Merkel et vante le Brexit

Les ministres allemand et français de la Défense ont annoncé au siège de l'OTAN que leurs deux pays allaient acheter des avions de transport C-130J produits par l'américain Lockheed Martin.

Nouveaux achats militaires

Parallèlement, l'Allemagne, la Belgique et la Norvège vont participer à la flotte d'avions ravitailleurs Airbus A330 conduite par les Pays-Bas et qui intègre déjà le Luxembourg. La Norvège et l'Allemagne travaillent en outre à l'acquisition de nouveaux sous-marins.

"Cette coopération multinationale par le biais de l'OTAN constitue une manière claire pour des pays d'améliorer significativement leurs forces armées tout en optimisant l'argent des contribuables", a commenté la secrétaire générale adjointe de l'OTAN.

Les ambitions européennes de coopération impliquent aussi la création d'un centre de commandement pour les forces spéciales des Pays-Bas, de la Belgique et du Danemark dont pourraient se servir d'autres pays membres de l'Alliance atlantique.

reuters/rens

Publié le 16 février 2017 à 15:53 - Modifié le 16 février 2017 à 16:09