Modifié le 07 février 2017 à 16:37

Heurts à Aulnay-sous-Bois après le viol présumé d'un jeune par la police

France: agent de police inculpé pour le viol d'un jeune homme avec une matraque
Un policier français inculpé pour le viol d'un jeune homme avec une matraque 12h45 / 1 min. / le 07 février 2017
La police est intervenue lundi soir dans la Cité des 3000 à Aulnay-sous-Bois en banlieue parisienne, où une interpellation violente jeudi dernier a mené à l'inculpation de quatre policiers, dont l'un pour viol.

Vingt-six personnes ont été interpellées la nuit dernière à Aulnay-sous-Bois, dans le département de Seine-Saint-Denis, où des incidents ont éclaté pour la troisième nuit consécutive.

Selon un bilan provisoire, une dizaine de véhicules ont été incendiés, a indiqué une source policière. La police est intervenue en force, un hélicoptère a survolé le quartier, alors que l'éclairage public avait été éteint, selon des témoignages diffusés sur internet.

Tirs de sommation à balles réelles

Le site d'information indépendant Taranis news a diffusé des photos de douilles récupérées sur les zones d'affrontements.

La préfecture a confirmé à Buzzfeed que "des policiers encerclés et acculés, sans aucun autre moyen de défense mis à leur disposition, ont fait usage de leur arme à feu. Ils ont tiré en l’air, il n’y a pas eu de blessé."

Jeune violé

Les tensions ont comme origine une interpellation filmée jeudi par la vidéosurveillance et qui a suscité une vive émotion. Les images montrent notamment un policier "porter un coup de matraque horizontal au niveau des fesses" du jeune homme, après que son "pantalon a glissé tout seul", a expliqué une source proche de l'enquête.

"Il me l'a enfoncée dans les fesses, volontairement", a cependant affirmé lundi le jeune Théo à BFMTV en livrant sa version des faits, assurant s'être trouvé par hasard sur les lieux d'un coup de filet de la police.

Gravement blessé au niveau de la zone rectale, le jeune homme était toujours hospitalisé lundi. Il s'est vu prescrire 60 jours d'incapacité totale de travail.

Un policier a été inculpé pour viol, trois autres l'ont également été de leur côté pour violences volontaires en réunion. Les quatre fonctionnaires ont été suspendus de leur fonctions.

mre avec agences

Publié le 07 février 2017 à 12:40 - Modifié le 07 février 2017 à 16:37