Modifié le 05 février 2017

Un millier de manifestants à Tel Aviv contre des démolitions de maisons

Environ 1000 personnes ont pris part à la manifestation.
Environ 1000 personnes ont pris part à la manifestation. [Ahmad Gharabli - AFP]
Un millier d'Arabes et des juifs israéliens ont marché samedi soir dans l'unité à Tel Aviv pour appeler le gouvernement à stopper les démolitions de maisons d'Arabes israéliens construites sans permis, rarement accordés.

Les manifestants accusent le gouvernement de droite du Premier ministre Benjamin Netanyahu de mener une campagne contre des habitations illégales d'Arabes israéliens. Et ce pour apaiser la colère des colons après la décision de la Cour suprême d'évacuer la colonie "sauvage" d'Amona en Cisjordanie occupée.

Des tensions ont éclaté le mois dernier lors d'une protestation contre la démolition de maisons dans le village bédouin d'Oum al-Heiran, dans le sud d'Israël, au cours de laquelle un policier et un Arabe israélien soupçonné de l'avoir attaqué ont été tués.

"Loi équitable"

A la suite de l'ordre émis pour le démantèlement de la colonie juive d'Amona, Benjamin Netanyahu avait affirmé en décembre sa volonté de s'attaquer aux constructions arabes non autorisées.

"La loi doit être équitable, la même loi qui oblige à évacuer Amona oblige également à détruire les constructions illégales dans d'autres parties de notre pays", avait-il affirmé.

agences/lgr

Publié le 05 février 2017 - Modifié le 05 février 2017