Modifié le 31 janvier 2017 à 22:56

Le décret anti-immigration de Trump fait scandale aux Etats-Unis et ailleurs

Manifestation contre le décret de Donald Trump, lundi 30 janvier à Washington. On peut lire sur des pancartes "la contestation est patriotique".
Manifestation contre le décret de Donald Trump, lundi 30 janvier à Washington. On peut lire sur des pancartes "la contestation est patriotique". [EPA/SHAWN THEW]
Donald Trump veut toujours fermer les frontières aux ressortissants de sept pays musulmans. Mais sa décision suscite colère et manifestations aux Etats-Unis et à l'étranger.

Depuis qu'il a signé son décret anti-immigration vendredi, Donald Trump peut se vanter d'avoir déclenché un tsunami de réactions hostiles.

Petit florilège en images des manifestations les plus récentes, tout d'abord aux Etats-Unis, où on proteste dans des endroits parfois peu habituels comme le siège de Google dans la Silicon Valley. Toujours pugnace, l'ex-candidat à l'investiture démocrate Bernie Sanders intervient lui aussi dans le débat.

Manifestation anti-Trump aux Etats-Unis
L'actu en vidéo - Publié le 31 janvier 2017

Ailleurs, et surtout dans les pays anglophones, on descend également  dans la rue pour stigmatiser la décision du nouveau président américain, le traitant parfois de "fasciste".

Manifestations anti-Trump dans les pays anglo-saxons
L'actu en vidéo - Publié le 31 janvier 2017

Pétition britannique

Les réactions officielles sont, elles aussi, nombreuses et parfois un brin confuses: dans un exercice d'équilibrisme diplomatique, la porte-parole de la Première ministre britannique Theresa May faisait savoir mardi que la visite d'Etat de Donald Trump, invité par la reine Elizabeth elle-même, n'aura pas lieu "avant des mois" et qu'aucun programme ne fait pour l'instant l'objet de discussions concrètes avec Washington. 

En début d'après-midi, une pétition mise en ligne pour réclamer l'annulation de cette visite d'Etat avait recueilli 1,6 million de signatures.

.
. [DR]

>> Lire aussi: Les Etats-Unis rétropédalent sur le statut des voyageurs binationaux et Donald Trump limoge la ministre de la Justice hostile à son décret

Pierre-Yves Maspoli

Publié le 31 janvier 2017 à 15:11 - Modifié le 31 janvier 2017 à 22:56

L'Etat du Massachusetts veut aussi bloquer le décret anti-immigration

L'Etat du Massachusetts va se joindre à celui de Washington et saisir la justice pour obtenir l'invalidation du décret. L'Attorney General de l'Etat, Maura Healey, une démocrate, a estimé sur Twitter qu'il était contraire à la Constitution américaine et nuisait aux intérêts du Massachusetts.

D'autres Etats, comme la Californie et New York, ont dit qu'ils étudiaient la possibilité d'engager des procédures similaires contre la mesure. Un juge fédéral de Boston, dont l'aéroport Logan est une des grandes portes d'entrée aux Etats-Unis, a en outre bloqué samedi l'application du décret présidentiel pendant sept jours.