Modifié le 09 janvier 2017 à 14:13

Les hôpitaux publics britanniques font face à une "crise humanitaire"

Les services d'ambulance et les hôpitaux publics britanniques sont débordés depuis les fêtes de fin d'année.
Les services d'ambulance et les hôpitaux publics britanniques sont débordés depuis les fêtes de fin d'année. [Darren Staples - REUTERS]
Après le décès de deux patients dans les couloirs d'un hôpital durant les Fêtes, la Croix-Rouge s'inquiète de la crise traversée par le service public de soins de santé britannique (NHS).

Le système de santé publique du Royaume-Uni, le National Health Service (NHS), a annoncé vendredi l'ouverture d'une enquête après la mort de deux patients dans les couloirs du Worcestershire Royal Hospital.

Une personne a notamment succombé à une crise cardiaque après avoir attendu des soins au service des urgences de cet établissement public pendant plus de 30 heures, relate le Guardian.

Etat d'alerte

Confrontés à une hausse de patients dans un contexte de financement limité, les services d'ambulance et les hôpitaux peinent à satisfaire la demande et appellent régulièrement la Croix-Rouge en renfort.

Cette dernière parle de "crise humanitaire": outre la difficulté de leur trouver des lits, certains patients ne peuvent pas être lavés par manque d'aides-soignants et d'autres doivent attendre de nombreuses heures avant d'être pris en charge.

Un tiers des 152 hôpitaux publics du NHS ont été déclarés en état d'alerte depuis la nuit du Nouvel An.

rens

Publié le 09 janvier 2017 à 13:36 - Modifié le 09 janvier 2017 à 14:13

Theresa May sous pression

Le chef de l'opposition, le travailliste Jeremy Corbyn, a parlé de "scandale national" et a demandé des explications à la Première ministre Theresa May.

Cette dernière doit présenter au Parlement un plan d'urgence destiné à sortir le National Health Service de l'impasse, notamment en débloquant au plus vite davantage de fonds pour les services publics de santé.