Modifié le 27 décembre 2016 à 08:55

Israël dit avoir des preuves du rôle des Etats-Unis dans la résolution de l'ONU

L'ambassadeur d'Israël aux Etats-Unis, Ron Dermer, à la Trump Tower à New York, en novembre 2016.
L'ambassadeur d'Israël aux Etats-Unis, Ron Dermer, à la Trump Tower à New York, en novembre 2016. [EPA/ANDREW GOMBERT]
L'ambassadeur israélien aux Etats-Unis indique lundi que les preuves du rôle actif des Américains en amont de l'adoption d'une résolution défavorable à Israël seront remises à l'administration Trump.

Avant même l'adoption de la résolution par le Conseil de sécurité, rendue possible par l'abstention, inédite depuis 1979, des Etats-Unis, des responsables israéliens accusaient l'administration Obama d'avoir contribué au projet de texte déposé par l'Egypte dans un premier temps, et d'avoir des preuves de cette intervention.

"Attaque en bande"

L'ambassadeur israélien Ron Dermer, dans un entretien à CNN lundi, a réaffirmé qu'Israël "détient des preuves irréfutables". "Nous les présenterons à la nouvelle administration et s'ils veulent la partager avec le peuple américain, ils pourront le faire", a-t-il ajouté, affirmant que les Etats-Unis "ont orchestré cette attaque en bande".

"Les Palestiniens essaient de livrer une guerre diplomatique et juridique contre Israël. Ils ne veulent pas négocier la paix avec nous", a-t-il fait valoir. "Ce que cette résolution vient de faire, c'est donner aux Palestiniens des munitions dans leur guerre diplomatique et juridique contre Israël".

afp/pym

Publié le 26 décembre 2016 à 18:12 - Modifié le 27 décembre 2016 à 08:55

Visite reportée

Israël a reporté la visite du Premier ministre ukrainien, a indiqué le porte-parole du ministère israélien des Affaires étrangères. Cette décision fait suite au soutien de Kiev à la récente résolution de l'ONU contre la colonisation dans les territoires palestiniens occupés.

Le ministère ukrainien des Affaires étrangères a déploré "les réactions émotionnelles de certains officiels israéliens au sujet du vote à New York". Il ajoute vouloir conserver des relations amicales avec Israël.