Modifié

Rex Tillerson, un proche de Poutine, à la tête de la diplomatie américaine

Rex Tillerson connaît personnellement le président russe Vladimir Poutine. [ALEXEY DRUZHININ / RIA NOVOSTI - AFP]
La diplomatie américaine confiée à un magnat du pétrole, Rex Tillerson / Le 12h30 / 1 min. / le 13 décembre 2016
Le président élu Donald Trump a nommé mardi Rex Tillerson, patron du groupe pétrolier ExxonMobil et proche du Kremlin, à la tête de la diplomatie américaine, dernier poste important de son administration qui n'était pas encore pourvu.

"Je ne peux imaginer une personne mieux préparée et aussi dévouée, pour servir en tant que secrétaire d'Etat à ce moment crucial de notre histoire", a déclaré Donald Trump, cité dans le communiqué annonçant la nomination de Rex Tillerson à la place qu'occupe actuellement John Kerry.

Le nom du directeur général du groupe pétrolier Exxon Mobil revenait avec insistance ces derniers jours, mais cette désignation pourrait se heurter aux réticences du Congrès. Ses relations d'affaires feront sans doute l'objet d'un examen attentif.

Il devait prendre sa retraite

"Sa ténacité, son expérience élargie et sa compréhension profonde de la géopolitique en font un excellent choix pour le poste de secrétaire d'Etat. Il favorisera la stabilité régionale et se concentrera sur les intérêts essentiels de la sécurité nationale des Etats-Unis", ajoute Donald Trump dans le communiqué.

Rex Tillerson, 64 ans, a fait toute sa carrière chez Exxon qu'il a rejoint en 1975. Nommé PDG en 2006, il devait quitter son poste en mars, pour partir à la retraite. Ses vues sur la politique étrangère sont très peu connues, si ce n'est qu'il est un fervent défenseur du libre-échange.

"Bonnes relations avec Poutine"

Avec la nomination de Rex Tillserson au poste de secrétaire d'Etat, le président-élu des Etats-Unis confirme en effet sa volonté d'engager une détente avec la Russie. Les relations avec Moscou sont au plus bas depuis l'annexion de la Crimée et alors que la situation en Syrie, en particulier à Alep, est chaque jour plus dramatique.

Depuis 2011, il a signé pour ExxonMobil onze partenariats avec Rosneft, la principale compagnie pétrolière russe. Il a reçu en 2013 la décoration de l'ordre de l'Amitié des mains du président russe Vladimir Poutine.

Le Kremlin a réagi dans un communiqué, estimant que Rex Tillerson est un "professionnel", qui a de "bonnes relations de travail" avec Vladimir Poutine. Le ministre des Affaires étrangères Sergeï Lavrov a lui évoqué le "pragmatisme" du nouveau secrétaire d'Etat, espérant que ce "sera une base solide pour le développement de relations mutuellement bénéfiques pour la coopération russo-américaine et pour la résolution des problèmes internationaux".

agences/vtom/boi

Publié Modifié