Modifié le 08 novembre 2016 à 15:04

Dernière ligne droite pour Donald Trump et Hillary Clinton

USA: Clinton et Trump ont effectué leur dernier meeting
USA: Clinton et Trump ont effectué leur dernier meeting 12h45 / 1 min. / le 08 novembre 2016
Les deux candidats à la Maison Blanche ont multiplié les apparitions lundi, soucieux de grappiller la moindre voix qui pourrait faire basculer à leur profit les Etats-clés où se jouera mardi l'élection présidentielle américaine.

Un concert en plein air de Bruce Springsteen a réuni quelque 40'000 personnes en soirée dans la ville historique de Philadelphie, pour Hillary Clinton. Le président Barack Obama, Michelle Obama, l'ancien président Bill Clinton et sa fille Chelsea étaient là pour chanter ses louanges.

"Je parie que vous allez rejeter la peur et choisir l'espoir", a déclaré le président Obama, saluant en Hillary Clinton la candidate la plus expérimentée à s'être jamais présentée à la présidence. Il a également dénoncé l'incompétence de son adversaire.

Après la Pennsylvanie, la candidate démocrate avait prévu une dernière étape à son marathon électoral, en Caroline du Nord, un autre Swing State.

Hillary Clinton a insisté sur la nécessité de rassembler. "Nous devons combler les divisions", a-t-elle déclaré. "Je regrette profondément le ton violent qu'a pris la campagne."

>> Lire aussi: Hillary Clinton donnée gagnante par un outil d'analyse développé à l'EPFL

Cinq meetings pour Trump

Donald Trump avait lui cinq meetings prévus dans autant d'Etats: Floride, Caroline du Nord, Pennsylvanie, New Hampshire et Michigan. Dans son cas, cela s'est fait sans célébrités ni paillettes.

"Mon contrat avec l'électeur américain commence par un plan pour mettre fin à la corruption du gouvernement et reprendre notre pays aux groupes de pression", a-t-il déclaré.

Pour son meeting dans le New Hampshire, le candidat républicain était entouré de ses quatre enfants adultes et de leurs trois conjoints, ainsi que de son colistier Mike Pence.

Après des semaines d'attaques féroces des deux côtés, les deux candidats ont multiplié les appels à aller voter. Chaque voix est précieuse pour faire basculer à leur profit les Etats-clés.

>> Lire aussi: Grands électeurs ou swing states, tout pour comprendre la présidentielle américaine

>> Les derniers sondages sur le site Real Clear Politics:

Dixville Notch a voté

Les sept électeurs de Dixville Notch, dans les confins du nord-est des Etats-Unis, ont lancé symboliquement l'élection présidentielle. A 00h00 (06h00 suisses), Clay Smith a glissé en premier son bulletin de vote dans l'urne.

>> Le lancement de la présidentielle en images:

Dixville Notch dans le nord-est des Etats-Unis lance l'élection
L'actu en vidéo - Publié le 08 novembre 2016

Comme lui, quatre autres électeurs et deux électrices de ce hameau perdu dans les forêts du New Hampshire, à une encablure de la frontière canadienne, ont perpétué cette tradition établie depuis 1960, qui vaut à Dixville Notch le titre de "First in the Nation" (Premier du pays).

Résultat: la démocrate Hillary Clinton a remporté quatre voix, son rival républicain Donald Trump deux voix et le candidat indépendant Gary Johnson une voix.

agences/gr/sbad

Publié le 08 novembre 2016 à 05:45 - Modifié le 08 novembre 2016 à 15:04

Serré dans plusieurs Etats

Hillary Clinton et Donald Trump sont au coude à coude dans plusieurs Etats, dont le New Hampshire, la Caroline du Nord et la Floride, ce qui laisse augurer d'une longue nuit électorale.

La Floride peut à elle seule décider de la présidentielle si Donald Trump perd l'élection.

Au niveau national, la démocrate a 3,2 points d'avance, à 45,4% contre 42,2%, selon la moyenne des derniers sondages établis par Real Clear Politics.

Des votants jusque dans l'espace

Le seul astronaute américain actuellement dans l'espace, Shane Kimbrough, a voté pour l'élection présidentielle de mardi depuis la Station spatiale internationale (ISS), a indiqué lundi la Nasa. Il n'a pas précisé pour qui il avait voté.

Les astronautes américains peuvent exercer leur droit électoral depuis l'espace en vertu d'une loi de 1997 adoptée au Texas, où la plupart résident.