Modifié le 07 novembre 2016 à 21:49

Pas de signe de fraude avant le jour J de la présidentielle aux Etats-Unis

Un bureau de "vote anticipé", à Columbus, dans l'Ohio, ce lundi 7 novembre 2016.
Un bureau de "vote anticipé", à Columbus, dans l'Ohio, ce lundi 7 novembre 2016. [AP Photo/John Minchillo]
Les observateurs de l'Organisation des Etats américains (OEA) n'ont pas détecté de fraude "systématique" lors du dépôt des millions de bulletins de vote anticipé pour la présidentielle américaine.

D'ordinaire envoyés en mission dans des pays d'Amérique latine, les observateurs de cette organisation régionale basée à Washington ont été déployés pour la première fois aux Etats-Unis pour ce scrutin, à l'invitation du département d'Etat.

De nombreux Etats autorisent le vote anticipé et près de 50 millions de bulletins avaient déjà été déposés lundi, sur environ 225 millions d'électeurs. Tout au long de la campagne, Donald Trump a dénoncé un système "truqué".

Nombreuses plaintes

Les observateurs de l'OEA se sont penchés sur de nombreuses plaintes venant "à parts égales" de représentants démocrates, républicains et d'associations indépendantes, a précisé l'ancienne présidente du Costa Rica Laura Chinchilla.

Les dénonciations visent surtout le mécanisme d'inscription des électeurs, le type de papiers demandés pour s'identifier ou encore l'organisation dans les bureaux de vote. "Le système semble jusqu'à présent être en train de les traiter" correctement, analyse-t-elle.

afp/pym

Publié le 07 novembre 2016 à 21:06 - Modifié le 07 novembre 2016 à 21:49