Publié

De violents combats ont éclaté au Yémen malgré le cessez-le-feu

Les combats font rage depuis mars 2015 entre les forces pro-gouvernementales et différents groupes insurgés au Yémen (photo d'illustration). [AFP]
Les combats font rage depuis mars 2015 entre les forces pro-gouvernementales et différents groupes insurgés au Yémen (photo d'illustration). [AFP]
De violents combats entre rebelles Houthis et forces pro-gouvernementales ont éclaté samedi dans le nord du Yémen, en dépit d'une trêve de trois jours qui devait prendre fin en soirée.

Les affrontements ont coûté la vie à un chef rebelle dans la province de Saada (nord), ont précisé des responsables militaires.

Des avions de la coalition arabe dirigée par Ryad, qui soutient les forces loyalistes, ont par ailleurs bombardé tard vendredi des lanceurs de missiles de rebelles présumés à l'est de la capitale Sanaa, sous contrôle des Houthis, a indiqué un de ces responsables.

Cette trêve de 72 heures était entrée en vigueur après des pressions internationales mercredi à 23h59 locales (22h59 en Suisse). Elle avait fait renaître l'espoir d'un possible règlement du conflit.

Extension de la trêve espérée

Le médiateur onusien "a pris contact avec les parties pour trouver un accord sur une extension" du cessez-le-feu. Il a rencontré vendredi soir le vice-président yéménite Ali Mohsen al-Ahmar à Ryad.

Cette trêve est la 6e tentative de cesser les hostilités depuis l'intervention, en mars 2015, de la coalition arabe après la prise par les Houthis de vastes pans du pays.

ats/ptur

Publié