Les démons de l'Amérique

Introduction

Violence, pauvreté, racisme, immigration illégale, omniprésence de la religion: les Etats-Unis sont aujourd'hui encore confrontés à des maux qu'ils ne parviennent pas à dompter.

A quelques semaines de l'élection présidentielle américaine, Patrick Nussbaum et Katja Schaer se sont rendus en Californie - à Los Angeles, San Francisco et San Diego - pour mieux comprendre comment et pourquoi ces "démons" continuent de ronger l'Amérique.

Les gangs (Los Angeles)

Les gangs et la violence de rue

Le FBI, la police fédérale américaine, estime qu'il existe près de 35'000 gangs sur sol américain, avec près d'un million et demi de membres. A Los Angeles, des dizaines de quartiers sont tenus par les quelque 500 gangs recensés. Et la guerre que se livrent ces groupes violents fait plus de 700 morts par année.

Aujourd'hui, d'anciens membres de gangs parcourent les quartiers pour combattre la culture de la violence qui ravage la Cité des anges et les autres grandes villes du pays, en offrant un accueil et une protection aux repentis ou en aidant les familles des victimes. Reportage dans les quartiers d'Alameda et de South Central.

>> Le reportage "Les démons de l'Amérique: les gangs":

USA 2016 - Les démons de l'Amérique - Gang 1 [Patrick Nussbaum - RTS]Patrick Nussbaum - RTS
Le Journal du matin - Publié le 17 octobre 2016

>> Alfred Lomas, ex-membre d'un gang, raconte son passé et son combat actuel:

Les sans-abri (San Francisco)

Les sans-abri, les oubliés du système

La misère est un problème qui ronge les Etats-Unis. Des centaines de milliers d'Américains dorment chaque nuit dans la rue, certains par choix, la majorité parce qu'ils n'ont pas de quoi se loger. San Francisco est particulièrement touchée, avec environ 7000 sans-abri pour une population totale de 800'000 habitants.

Cette situation suscite un mélange d'agacement et de solidarité au sein de la population. La politique, elle, se désintéresse du sort de ces miséreux, et ce sont les associations qui viennent à leur aide, à l'instar de la Glide Memorial Church, dans le centre de San Francisco, où s'est rendue la RTS.

>> Le reportage "Les démons de l'Amérique: les sans-abri":

Un sans-abri devant sa tente à San Francisco. [Beck Diefenbach - Reuters]Beck Diefenbach - Reuters
Le Journal du matin - Publié le 17 octobre 2016

>> Le témoignage de "The Highway", qui vit dans la rue à San Francisco depuis 14 ans:

Le racisme (Los Angeles)

La page du racisme n'est pas tournée

Aux Etats-Unis, les manifestations sont quotidiennes pour dénoncer les violences commises par la police à l'encontre des Noirs. Après huit ans de présidence Obama, l'Amérique n'a pas réussi à tourner la page du racisme et la fracture sociale continue de hanter les esprits, comme si rien, ou presque, n'avait changé.

Selon les prévisions démographiques, en 2050, les Etats-Unis auront basculé et les Blancs ne seront plus majoritaires dans le pays. Cette perspective contribue à renforcer chez certains Américains la résistance à un changement inéluctable. Le rêve d'une Amérique post-raciale semble loin, très loin. Reportage à Los Angeles.

>> Le reportage "Les démons de l'Amérique: le racisme":

Le révérend Mark Whitlock, rattaché à l'Université de Californie du Sud. [Patrick Nussbaum - RTS]Patrick Nussbaum - RTS
Le Journal du matin - Publié le 17 octobre 2016

L'immigration illégale (San Diego)

L'immigration illégale à la frontière sud

C'est LA grande promesse électorale de Donald Trump: construire un mur le long de la frontière entre les Etats-Unis et le Mexique pour stopper l'immigration illégale. Hillary Clinton, de son côté, emploie des mots moins durs, mais elle insiste également sur le contrôle et la sécurisation de la frontière. L'idée n'est pas nouvelle et une clôture sépare déjà partiellement les deux pays depuis plus de 20 ans.

L'an dernier, les gardes-frontière ont intercepté plus de 337'000 individus qui tentaient de passer aux Etats-Unis illégalement. Depuis 1994, entre 6500 et 11'000 personnes sont mortes en tentant la traversée. Reportage dans le sud de la Californie, avec Border Angels, une association qui se mobilise pour venir en aide aux migrants basée à San Diego.

>> Le reportage "Les démons de l'Amérique: l'immigration illégale":

USA 2016 - Les démons de l'Amérique - Mur [Patrick Nussbuam - RTS]Patrick Nussbuam - RTS
Le Journal du matin - Publié le 17 octobre 2016

>> Le témoignage de Enrique Morones, fondateur de Border Angels:

La religion (Los Angeles)

L'omniprésence de la religion

Aux Etats-Unis, la référence à Dieu est permanente, omniprésente. Inimaginable pour un président américain de ne pas terminer une allocution sans le traditionnel "God bless you". Mais sur ce point, l'Amérique a développé un modèle original de coexistence entre les communautés, entre laïcité et profonde religiosité.

Aux Etats-Unis, la religion est le support des batailles idéologiques et politiques les plus profondes. On y trouve en effet les tenants de la plus grande rigueur cléricale - comme les télévangélistes hyper-conservateurs - et ceux qui, à l'opposé, poussent la religion à s'adapter aux évolutions sociétales, en particulier celles touchant aux minorités sexuelles.

>> Le reportage "Les démons de l'Amérique: la religion":

Brie Loskota du Centre pour la religion et la culture civique à l'Université de Californie du Sud. [Patrick Nussbaum - RTS]Patrick Nussbaum - RTS
Le Journal du matin - Publié le 17 octobre 2016

Crédits

Reportages radio: Patrick Nussbaum et Katja Schaer

Réalisation radio: Mathieu Ballmer

Réalisation web: Didier Kottelat