Modifié le 08 octobre 2016 à 06:57

La Russie rejette les accusations de piratage portées par les Etats-Unis

Le président russe Vladimir Poutine.
Le président russe Vladimir Poutine. [Mikhail Klimentyev - Sputnik/AP/Keystone]
Le Kremlin a qualifié vendredi de "foutaises" les accusations de Washington selon lesquelles la Russie aurait piraté des organisations politiques et des systèmes électoraux aux Etats-Unis.

Après les accusations du Département de la sécurité intérieure (DHS) et de la Direction du renseignement américain (ODNI) portant sur des opération de piratages par la Russie, Moscou a vivement réagi: "Encore une fois, ce sont des foutaises", a déclaré le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov, à l'agence de presse russe Interfax.

Et d'ajouter: "Les sites internet (du président Vladimir) Poutine sont attaqués quotidiennement par des dizaines de milliers de pirates. On peut tracer nombre de ces attaques vers le territoire des Etats-Unis, mais nous n'accusons pas à chaque fois la Maison Blanche ou Langley, siège de la CIA".

"Interférence" dans la campagne présidentielle

"Ces vols et ces piratages ont pour but d'interférer dans le processus électoral américain alors que les Etats-Unis sont en pleine campagne présidentielle", ont affirmé le DHS et l'ODNI.

"Nous pensons que seuls des hauts responsables russes ont pu autoriser ces activités", ont-ils précisé.

>> Lire aussi: Barack Obama a déjà choisi son successeur à la Maison Blanche

agences/hend

Publié le 08 octobre 2016 à 06:54 - Modifié le 08 octobre 2016 à 06:57