Modifié

Au moins 80 soldats syriens tués, les Etats-Unis admettent une erreur

Syrie: une attaque américaine sur les positions de l’armée syrienne fragilise la trêve [RTS]
Syrie: une attaque américaine sur les positions de l’armée syrienne fragilise la trêve / 12h45 / 1 min. / le 18 septembre 2016
Des frappes aériennes contre une position de l'armée syrienne ont tué au moins 80 soldats samedi. Moscou et Damas ont immédiatement accusé la coalition internationale. Les Etats-Unis ont admis une "erreur involontaire".

Le Commandement central des États-Unis a affirmé que la coalition "pourrait avoir fait une erreur", pensant viser une position du groupe Etat islamique. "La Syrie est un théâtre d'opérations complexe avec différentes forces militaires et milices agissant dans un périmètre proche, mais la coalition ne ciblerait jamais intentionnellement une unité militaire syrienne", indique un communiqué du commandement des forces américaines au Moyen-Orient (Centcom).

L'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH) a fait état d'au moins 80 soldats syriens tués et une centaine de blessés samedi dans des frappes aériennes dans l'est de la Syrie, près de l'aéroport de Deir Ezzor.

L'armée syrienne et son allié russe avaient immédiatement accusé la coalition internationale antijihadiste menée par les Etats-Unis d'être l'auteur de ce bombardement meurtrier.

Quatre frappes

L'armée russe a affirmé que "des avions de la coalition internationale antijihadiste ont mené samedi quatre frappes aériennes contre les forces syriennes encerclées par le groupe Etat islamique près de l'aérodrome".

Ces frappes interviennent au cinquième jour d'une trêve fragile en Syrie négociée par Washington et Moscou.

La Russie a dénoncé samedi la détérioration de la situation en Syrie, en rejetant sur les Etats-Unis la responsabilité d'un éventuel échec du cessez-le-feu.

>> A Lire: Près de 200 violations de la trêve en Syrie, Moscou accuse Washington

afp/fme

Publié Modifié

La Russie accuse l'"opposition modérée" d'avoir fait échouer la trêve en Syrie

La Russie a accusé samedi l'"opposition modérée" syrienne d'avoir "fait échouer" le cessez-le-feu en vigueur depuis cinq jours en Syrie, après avoir annoncé une cinquantaine d'attaques attribuées aux rebelles et les frappes meurtrières de la coalition internationale visant l'armée syrienne.

La Russie a également informé les Etats-Unis d'un "important groupement des militants armés dans le nord de la province de Hama et de leurs éventuelles tentatives de lancer une offensive", selon le communiqué.