Modifié

La Corée du Nord annonce son 5e essai nucléaire, 10 ans après le premier

Un homme regarde à Séoul un reportage sur l'essai nucléaire nord-coréen. [Ahn Young-joon - Keystone]
Le régime nord-coréen confirme son cinquième essai nucléaire / Le 12h30 / 2 min. / le 9 septembre 2016
La Corée du Nord a affirmé avoir réussi son cinquième essai nucléaire vendredi, le plus puissant à ce jour d'après Séoul, qui a dénoncé un acte "d'autodestruction" du dirigeant Kim Jong-un.

D'après les médias officiels nord-coréens, ce dernier essai lui a permis de réaliser son but, la miniaturisation d'une ogive nucléaire de manière à pouvoir la monter sur un missile.

Les premiers soupçons sur un nouvel essai nord-coréen ont été émis par des sismologues qui ont détecté un séisme de magnitude 5,3 près du principal site d'essais nucléaires, dans le nord-est du pays.

Le plus puissant selon Séoul

La secousse, survenue à 00h30 GMT, a été signalée à proximité du site de Punggye-ri le jour anniversaire de la fondation de la Corée du Nord en 1948.

Selon Séoul, c'est le plus puissant essai nucléaire de Pyongyang à ce jour. "Cette explosion de 10 kilotonnes, c'était presque deux fois plus que le quatrième essai nucléaire", a expliqué Kim Nam-Wook, de l'agence météorologique sud-coréenne.

>> La chronologie des essais nucléaires nord-coréens:

Sur l'application mobile, vous pouvez consulter la chronologie sur ce lien en cas de problèmes d'affichage

 

afp/jvia/tmun

Publié Modifié

Etats-Unis et Russie vont saisir l'ONU

Le secrétaire d'Etat américain John Kerry et son homologue russe Sergueï Lavrov ont exprimé vendredi leur préoccupation après l'essai nucléaire nord-coréen et annoncé qu'ils allaient saisir les Nations unies.

L'essai témoigne de "l'inconscience maniaque" du dirigeant nord-coréen, a martelé de son côté la présidente sud-coréenne Park Geun-Hye. Le Japon a condamné un acte "absolument inacceptable" et l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) a parlé d'une opération "très préoccupante et regrettable".