Modifié

L'UE aide les migrants en Turquie au moyen de cartes prépayées

Plus de 90% des réfugiés syriens en Turquie vivent disséminés au sein de la population du pays, seule une petite minorité étant hébergée dans des camps. [Lefteris Pitarakis - Keystone]
Plus de 90% des réfugiés syriens en Turquie vivent disséminés au sein de la population du pays, seule une petite minorité étant hébergée dans des camps. [Lefteris Pitarakis - Keystone]
L'Union européenne a annoncé jeudi l'octroi d'une aide de 348 millions d'euros à un million de réfugiés syriens vivant actuellement en Turquie. Elle sera répartie sous la forme de cartes de paiement rechargeables.

Les premiers paiements mensuels sont attendus en octobre et la mise en place du programme doit permettre d'atteindre un million de réfugiés au cours du premier trimestre 2017, a précisé la Commission.

Ces cartes de paiement rechargeables doivent leur permettre d'être autonomes, d'avoir "la dignité de choisir" dans quel domaine ils voudront dépenser l'argent.

L'objectif est de "répondre aux besoins essentiels" de ces populations en "nourriture, hébergement et éducation", a souligné le commissaire européen à l'Aide humanitaire.

"Doper" l'économie locale

Bruxelles présente aussi comme un moyen de "doper" l'économie locale cette opération dont les maîtres d'oeuvre seront le Programme alimentaire mondial (PAM), en étroite collaboration avec le Croissant-Rouge turc.

Depuis la conclusion du pacte UE-Turquie en mars, prévoyant que soient repris sur son territoire les réfugiés arrivant en Grèce, Ankara s'est régulièrement plaint de la lenteur du versement de l'aide financière promise.

ats/grin

Publié Modifié