Bannière Turquie

Le suivi du coup d'Etat

Publié le 15 juillet 2016 à 22:44 - Modifié le 15 juillet 2019 à 15:46

Une tentative de putsch militaire mise en échec en Turquie

- La tentative de putsch militaire qui a secoué la Turquie dans la nuit de vendredi à samedi a été mise en échec, a annoncé le général Ümit Dündar, chef de l'armée turque par intérim. La situation est "entièrement sous contrôle", a déclaré dans la foulée le Premier ministre Binali Yildirim.

- Accusé par Ankara d'être à l'origine du coup d'Etat, l'opposant historique au président Erdogan, Fethullah Gülen, a vivement démenti toute implication. L'homme est exilé aux Etats-Unis. Le Premier ministre a averti que tous ceux qui le soutiennent seront "en guerre avec la Turquie".

- Au moins 161 personnes ont été tuéeset plus de 1440 blessées au cours de la tentative de coup d'État. D'après le chef de l'armée, 104 putschistes ont également été abattus.

- Des milliers de personnes avaient répondu à l'appel du président Recep Tayyip Erdogan à descendre dans les rues pour s'opposer au coup de force. Le président turc a atterri à Istanbul juste avant l'aube.

- Des militaires turcs avaient annoncé vendredi soir à la télévision la prise de pouvoir par l'armée.

- Des tirs et des explosions ont été entendus dans la capitale Ankara durant la nuit, alors que les grandes artères d'Istanbul et les ponts enjambant le Bosphore avaient été bloqués par des putschistes qui ont fini par se rendre. Des bombes ont touché le Parlement.

- Un total de 2839 militaires ont été arrêtés en lien avec le putsch. En outre, au moins cinq généraux et 29 colonels ont été démis de leurs fonctions. Le chef de l'armée, qui était pris en otage, a été libéré des putschistes, selon un haut responsable.

Marc Renfer, Andrea Gringeri, Sophie Badoux

Événements clés
Afficher
Masquer

  • 23h00

    Fin du suivi en direct

    Le régime du président turc Recep Tayyip Erdogan a repris le contrôle du pays quelque 24 heures après la tentative de coup d'Etat et a procédé dès samedi à de nombreuses arrestations.

    >> Lire: Erdogan reprend la main en Turquie, les purges commencent

  • 22h00

    Retour sur les putsch qui ont marqué l'histoire récente de la Turquie

    Turquie: plusieurs putsch ont marqué l'histoire récente du pays
    19h30 - Publié le 16 juillet 2016

  • 21h30

    L'analyse de la tentative de putsch par Abraham Zisyadis dans le 19h30

    Turquie - Coup d’État militaire: le point avec Abraham Zisyadis
    19h30 - Publié le 16 juillet 2016

  • 21h07

    Le pouvoir ordonne l'arrestation de 2745 juges

    Les autorités turques ont ordonné samedi l'arrestation de 2745 juges et procureurs pour la tentative de putsch, a rapporté samedi la chaîne de télévision NTV.

  • 19h50

    Barack Obama exhorte à respecter l'Etat de droit

    Le président américain Barack Obama a exhorté samedi toutes les parties en Turquie à "agir dans le respect de l'Etat de droit".

    Comme il l'avait fait dès vendredi, le président Obama a réitéré "le soutien inconditionnel des Etats-Unis au gouvernement civil démocratiquement élu de Turquie". Il a tenu samedi une réunion de son conseil de sécurité nationale.

    Barack Obama a souligné "les défis partagés (entre la Turquie et les Etats-Unis) qui vont nécessiter la coopération continue de la Turquie, y compris les efforts communs dans la lutte contre le terrorisme".

  • 19h40

    Erdogan appelle les Etats-Unis à extrader son ex-allié

    Devant ses partisans réunis à Istanbul, le président turc Reccep Tayyip Erdogan a annoncé qu'il allait demander aux Etats-Unis d'extrader l'imam Fethullah Gülen qu'il accuse d'être derrière la tentative de putsch.

    Le président a également expliqué que les demandes du peuple de réintroduire la peine de mort pour les putschistes devraient être examinées par le Parlement.

  • 19h20

    Milliers de partisans à Istanbul

    Des milliers de partisans du président Recep Tayyip Erdogan se sont réunis samedi en début de soirée à Istanbul pour lui confirmer leur soutien.

    Ces Turcs se sont retrouvés dans une atmosphère plutôt familiale sur la rive asiatique de la métropole qui reste le fief du président.

  • 19h15

    Didier Burkhalter condamne

    Le conseiller fédéral Didier Burkhalter a condamné samedi la tentative de coup d'Etat en Turquie. "La violence n'est jamais la bonne solution pour changer une situation", a affirmé le chef de la diplomatie suisse dans une prise de position écrite.

    "C'est pourquoi je condamne la tentative de coup d'Etat qui a coûté la vie à de nombreuses personnes", a ajouté le chef du Département des affaires étrangères (DFAE). Il appelle également la Turquie "à emprunter le chemin de la réconciliation."

  • 19h00

    Appel à la population à descendre à nouveau dans la rue

    Le putsch militaire a échoué et aucun secteur du pays n'échappe au contrôle du gouvernement turc, a affirmé samedi soir le ministre de la Défense, Fikri Isik.

    Il a estimé toutefois face à la presse qu'il était trop tôt pour dire que la menace de putsch avait complètement disparu et il a appelé les partisans du pouvoir à descendre de nouveau dans la rue, comme ils l'ont fait dans la nuit de vendredi à samedi.

  • 18h30

    "Une surprise totale", analyse le rédacteur en chef de Zaman

    "La surprise de ce coup d'Etat a été totale, on observait plutôt un rapprochement entre les généraux de l'armée et le président Erdogan", a analysé Emre Demir, le rédacteur en chef de Zaman, journal d'opposition franco-turc.

    Il a aussi estimé que la tentative de putsch avait été bien plus violente que les coups d'Etat précédents.

    Depuis l'arrivée au pouvoir de Reccep Tayyip Erdogan, la hiérarchie militaire a été purgée à plusieurs reprises. L'armée de ce pays a déjà mené trois coups d'Etat (1960, 1971, 1980) et forcé un gouvernement d'inspiration islamiste à quitter sans effusion de sang le pouvoir en 1997.

    Son interview dans Forum:

    La tentative de coup d'Etat a plongé la Turquie dans la confusion la plus totale.
    Tolga Bozoglu - EPA - Keystone
    Forum - Publié le 16 juillet 2016

  • 18h10

    Un juge de la Cour constitutionnelle arrêté

    Un juge de la Cour constitutionnelle, la juridiction suprême en Turquie, a été arrêté à la suite de l'échec du putsch samedi, a annoncé une chaîne de télévision turque.

    Alparslan Altan a été placé en détention pour des raisons qui n'ont pas été précisées. Un peu plus tôt, les autorités judiciaires avaient annoncé que 2745 juges dans tout le pays allaient être démis de leurs fonctions après la tentative avortée de coup d'état.

    Par ailleurs, plusieurs gradés de haut rang ont été arrêtés, dont les généraux de la 2e armée Adem Huduti et Avni Angun, selon les médias turcs. Les autorités ont également arrêté le commandement de la troisième armée, Erdal Öztürk, qui est accusé de trahison, a rapporté par ailleurs un responsable.

    Le gouvernement a annoncé l'arrestation de près de 3000 soldats, ce qui va entraîner une purge importante dans l'armée turque.

  • 18h00

    Scène de liesse à Ankara

    Des milliers de personnes sont dans les rues samedi en fin de journée à Ankara pour fêter la mise en échec du coup d'Etat dans la nuit.

    La correspondante du Guardian sur place parle d'une atmosphère de "carnaval".

  • 17h45

    Les soldats ayant fui en Grèce seront rapatriés

    Les huit soldats qui avaient fui vers la Grèce en hélicoptère samedi seront rapatriés en Turquie "dès que possible", a annoncé le ministre des Affaires étrangères Mevlut Cavusoglu.

  • 17h00

    Le Parlement turc en session extraordinaire

    Le Parlement tient une session extraordinaire au lendemain de la tentative de putsch. Dans une rare unité politique, les quatre principaux partis turcs ont tous condamné le coup.

    Le Premier ministre Binali Yildrim a affirmé devant l'assemblée que les personnes impliquées dans le coup d'Etat ne seraient pas considérées "comme des soldats mais comme des terroristes".

    Il a aussi relevé le courage de tous ceux qui se sont opposés au putsch en descendant dans la rue.

    "Vous avez démontré une solidarité, une amitié et une coopération dont on se souviendra pendant des siècles", a-t-il affirmé.

    Les députés turcs ont ouvert leur session extraordinaire par une minute de silence.
    Les députés turcs ont ouvert leur session extraordinaire par une minute de silence. [Rasit Aydogan / ANADOLU AGENCY]

  • 16h30

    Ceux qui soutiennent Gülen sont "en guerre avec la Turquie"

    Le Premier ministre turc Binali Yildirim a annoncé samedi que tout pays qui soutenait le prédicateur Fethullah Gülen était "en guerre avec la Turquie", accusant sans les citer les Etats-Unis, qui accueillent l'imam.

    Le Premier ministre turc prend la parole après la tentative de putsch
    L'actu en vidéo - Publié le 16 juillet 2016

    Les Etats-Unis avaient annoncé leur soutien dans l'enquête sur le putsch à Ankara, mais ont affirmé n'avoir reçu aucune demande d'extradition concernant Fethullah Gülen. John Kerry a invité la Turquie à livrer des preuves contre l'opposant.

  • 16h15

    L'aéroport d'Istanbul Attatürk rouvre

    Turkish Airlines a annoncé samedi que ses vols reprenaient dès maintenant depuis Istanbul. Il faudra toutefois du temps pour que la situation revienne à la normale et des nombreux retards sont attendus, a expliqué le porte-parole de la compagnie.

  • 15h50

    Angela Merkel appelle à respecter l'Etat de droit

    La chancelière allemande Angela Merkel a condamné samedi la tentative de putsch, affirmant que Berlin se tenait derrière ceux qui défendent la démocratie.

    Angela Merkel a toutefois appelé le président turc Erdogan à traiter les putschistes en respectant les règles de l'Etat de droit. Des députés du parti AKP, dont le président est issu, ont en effet évoqué l'idée de déposer une motion au Parlement pour réintroduire la peine de mort pour les putschistes.

    C'est tragique qu'autant de gens soient morts durant le putsch, les effusions de sang en Turquie doivent cesser immédiatement.

    Angela Merkel

  • 15h45

    Les lieux investis par les putschistes en deux cartes

    Les putschistes avaient investi plusieurs points stratégiques d'Istanbul et Ankara dans la nuit de vendredi à samedi. Le point en deux cartes, réalisées par le quotidien Le Monde:

  • 15h35

    Réunion du conseil de sécurité américain

    Le président américain Barack Obama va tenir une réunion de son conseil de sécurité samedi, a annoncé la Maison Blanche dans un communiqué.

    Le commandement militaire américain en Europe a ordonné aux forces américaines en Turquie de prendre les mesures de protection maximum. Les Etats-Unis comptent 2200 militaires et personnels civils de la Défense en Turquie, pays membre de l'Otan et partenaire crucial pour Washington dans la région.

    Environ 1500 d'entre eux sont stationnés à Incirlik, une base militaire dans le sud du pays d'où l'aviation américaine mène des missions de bombardement du groupe Etat islamique. Privée d'électricité, elle a été fermée samedi, a annoncé le consulat américain à Adana. L'espace aérien étant aussi réduit, les missions américaines contre le groupe Etat islamique sont du coup suspendues.

    Les autorités américaines ont par ailleurs suspendu les vols des compagnies aériennes américaines vers Istanbul et Ankara et interdisent tous les vols en provenance de Turquie que ce soit avec ou sans escale.

  • 15h15

    Erdogan soutenu par les pays du Moyen-Orient

    Le président turc Recep Tayyip Erdogan a engrangé des déclarations de soutien au Moyen-Orient après la tentative de coup d'Etat.

    Le Qatar, plus proche allié d'Ankara dans le Golfe, a félicité samedi le président turc pour avoir mis en échec le putsch. Le riche émirat pétrolier a signé un accord de défense avec Ankara en 2014 qui comprend l'établissement de bases turques dans l'émirat et des entraînements communs.

    L'Arabie saoudite s'est de son côté "réjouie du retour à la normale  en Turquie sous la conduite du président Recep Tayyip Erdogan et de son gouvernement élu".

    Rival régional de l'Arabie saoudite, l'Iran a félicité le peuple turc, par la voix de son ministre des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif, pour "sa défense de la démocratie et de son gouvernement élu".

  • 15h00

    Lufthansa annule 8 vols sur 10

    La compagnie aérienne allemande Lufthansa a indiqué samedi qu'elle annulait huit de ses dix vols prévus dans la journée vers la Turquie.

    Seuls deux vols vers les stations balnéaires de Bodrum et Antalya décolleront samedi. La compagnie décidera dans la soirée si elle maintient ou supprime encore des vols dimanche.

  • 14h50

    Des centaines de juges révoqués

    La justice n'a pas été épargnée par les suites du coup d'Etat puisque 2700 magistrats ont été révoqués dès samedi.

    Cinq d'entre eux appartenaient au Conseil supérieur des juges et des procureurs (HSYK).

  • 14h35

    Les Turcs d'Allemagne manifestent en soutien à Erdogan

    Plusieurs milliers de personnes de l'importante communauté turque d'Allemagne ont manifesté dans le calme dans la nuit de vendredi à samedi dans plusieurs villes du pays.

    A Essen, quelque 5000 personnes se sont rassemblées devant le consulat général de Turquie, tandis qu'à Berlin environ 2000 manifestants se sont regroupés devant l'ambassade.

    En Autriche, où la communauté turque est estimée à environ 300'000 personnes, quelque 4000 manifestants se sont rassemblés dans la nuit devant l'ambassade de Turquie puis dans le centre-ville pour dénoncer la tentative de coup d'Etat.

    Milliers de manifestants pro-Erdogan en Allemagne et en Autriche
    L'actu en vidéo - Publié le 16 juillet 2016

  • 14h25

    Les USA offrent leur aide à la Turquie

    Washington va assister la Turquie dans l'enquête sur la tentative de coup d'Etat, a déclaré le Secrétaire d'Etat américain John Kerry.

    Les Etats-Unis invitent cependant les autorités turques à présenter des preuves contre l'opposant Fethullah Gülen, exilé en Pennsylvanie et accusé par Ankara d'être responsable de la tentative de putsch meurtrière.

    John Kerry a annoncé qu'il n'avait pour l'heure reçu aucune demande d'extradition pour l'opposant.

  • 14h15

    L'opposant Fethullah Gülen nie toute implication

    Fethullah Gülen a condamné la tentative de coup d'Etat et nié être impliqué d'une quelconque façon dans les événements de la nuit dernière.

    "Le gouvernement doit être pris à travers le processus d'élections libres et équitables, non par la force", a déclaré cet opposant turc exilé aux Etats-Unis.

    Le régime turc accuse Fethullah Gülen d'être à l'origine de la tentative de putsch sanglante. Ankara considère cet ex-allié d'Erdogan devenu son ennemi juré à la tête d'une "organisation terroriste".

    "Je réfute catégoriquement ces accusations", a rétorqué l'imam Fethullah Gülen dans un communiqué. "J'ai souffert de plusieurs coups d'État militaires au cours des 50 dernières années et trouve donc particulièrement insultant d'être accusé d'avoir un quelconque lien avec cette tentative".

  • 13h50

    De nombreux pays expriment leur soutien à Ankara

    De nombreux pays occidentaux, parmi lesquels les Etats-Unis et la France, mais aussi des pays considérés comme des rivaux d'Ankara ont condamné la tentative de coup d'Etat qui a ébranlé le pouvoir turc dans la nuit de vendredi à samedi.

    Le président américain Barack Obama et le secrétaire d'Etat John Kerry considèrent "que toutes les parties en Turquie doivent soutenir le gouvernement démocratiquement élu, faire preuve de retenue, éviter la violence et les effusions de sang", dit la Maison blanche dans un communiqué.

    Le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Marc Ayrault, a également condamné le coup de force en Turquie et salué la "grande maturité" et le "courage" de la population turque qui s'est engagée "pour le respect de ses institutions".

    Son homologue allemand, Frank-Walter Steinmeier, s'est dit "profondément préoccupé par les récents développements en Turquie".

    Boris Johnson, nouveau chef de la diplomatie britannique, s'est lui aussi dit "très inquiet" pour la Turquie, où des milliers de Britanniques et d'autres Européens passent leurs vacances.

  • 13h25

    La réaction du Genevois Rémy Pagani depuis Istanbul

    Le Conseiller administratif de la Ville de Genève Rémy Pagani se trouve à Istanbul avec une délégation de l'Unesco.

    On a entendu des avions passer, il y avait des coups de feu ou des coups de canon pas loin de la place Taksim où se trouve notre hôtel.

    Rémy Pagani, Conseiller administratif genevois, à Istanbul

    Sa réaction aux événements de la nuit:

    Turquie - Coup d'Etat: la réaction de Rémy Pagani, Conseiller administratif (GE), à Istanbul au moment des faits
    12h45 - Publié le 16 juillet 2016

  • 13h20

    Difficile de savoir qui est réellement derrière le putsch

    Correspondante de la RTS à Istanbul, Marie Forestier analyse la situation au 12h45. Il est toujours difficile à l'heure actuelle de savoir exactement qui est derrière le coup d'Etat.

    Turquie - Coup d'Etat: les précisions de Marie Forestier depuis Istanbul
    12h45 - Publié le 16 juillet 2016

    A écouter également, l'analyse d'Antoine Silacci sur le plateau du 12h45, qui revient sur la situation instable de la Turquie ces derniers mois, où plusieurs attentats ont eu lieu, mais aussi une situation instable politiquement et socialement.

    Turquie - Coup d'Etat: l'analyse d'Antoine Silacci
    12h45 - Publié le 16 juillet 2016

  • 13h10

    Le point de situation dans le 12h30

    Le coup d'Etat a échoué notamment grâce au soutien de la population, qui est descendue dans la rue à l'appel du président turc Recep Tayyip Erdogan.

    Ecoutez à ce propos l'interview d'Ahmet Insel, politologue, économiste et auteur de "La nouvelle Turquie d'Erdogan":

    La population turque est descendu dans la rue à l'appel du président Recep Tayyip Erdogan.
    David Speier - NurPhoto - AFP
    Le 12h30 - Publié le 16 juillet 2016

  • 13h00

    Situation calme dans les stations balnéaires

    Selon les voyagistes, la situation dans les stations balnéaires reste calme.

    Si le Département fédéral des affaires étrangères ne déconseille pas directement de se rendre dans le pays, des agences offrent aux clients d'annuler leur voyage.

    Hotelplan propose ainsi de modifier ou d'annuler gratuitement une réservation comprenant un vol aller jusqu'à mardi.

    Quant aux voyagistes TUI Suisse et Kuoni, ils permettent de changer ou d'annuler une réservation prévue ce week-end. Ils évalueront à nouveau lundi la situation.

    Vols annulés

    Des changements sont aussi proposés gratuitement par les compagnies aériennes Swiss et Edelweiss Air. Les billets à destination de Bodrum, Antalya et Izmir peuvent être annulés ou modifiés.

    Les vols à destination d'Istanbul sont tous annulés, avait indiqué Swiss dans la nuit. La compagnie donnera d'autres informations dans la soirée. Même son de cloche du côté de Turkish Airlines concernant Istanbul. Les vols pour Antalya sont toutefois maintenus.

  • 12h50

    La Turquie demande l'extradition des "traîtres"

    La Turquie a demandé à la Grèce l'extradition de huit putschistes en fuite dans le pays voisin, a annoncé samedi le ministre des Affaires étrangères à la télévision.

    "Nous avons demandé à la Grèce d'extrader huit traîtres dès que possible", a déclaré le chef de la diplomatie turque Mevlut Cavusoglu à la télévision et sur Twitter.

  • 12h30

    Un Suisse blessé à Istanbul

    Le DFAE suit la situation en Turquie avec une grande attention. Berne est en contact permanent avec l'ambassade de Suisse à Ankara et le consulat général à Istanbul.

    Le porte-parole du Département des Affaires étrangères a indiqué à la RTS qu'un Suisse avait été blessé samedi soir à Istanbul. Celui-ci a été pris en charge par le consulat.

    Pendant la nuit, le DFAE avait immédiatement publié une mise en garde aux voyageurs en Turquie.

    Le Département a également ouvert une helpline, +41 800 24-7-365 et +41 58 465 33 33, qui a déjà répondu à plus d'une centaine d'appels. 

  • 12h25

    Les arrestations des putschistes en images

    Près de 2900 militaires ont été arrêtés en Turquie après la tentative de coup d'Etat. Une centaine d'entre eux a aussi été abattue.

    Centaines de putschistes arrêtés en Turquie
    L'actu en vidéo - Publié le 16 juillet 2016

  • 12h20

    Des putschistes turcs demandent l'asile en Grèce

    Un hélicoptère militaire turc a atterri à l'aéroport d'Alexandroupolis (nord de la Grèce), avec à son bord huit hommes qui ont demandé l'asile et ont été arrêtés, a annoncé samedi la police grecque. Ils doivent comparaître devant un magistrat dimanche.

    L'hélicoptère Black Hawk a atterri peu après l'annonce à Ankara de l'échec d'une tentative de coup d'Etat militaire contre le régime islamo-conservateur turc.

    Selon la télévision ERT TV, les hommes à bord portaient des uniformes militaires à l'exception de l'un d'eux.

  • 11h45

    La situation est "entièrement sous contrôle"

    Le coup d'Etat avorté en Turquie mené dans la nuit par des militaires rebelles a fait 161 tués et 1440 blessés, sans compter les putschistes, a déclaré samedi le Premier ministre Binali Yildirim.

    Le Premier ministre, qui s'exprimait devant la presse à Ankara, a indiqué que 2839 militaires avaient été arrêtés en lien avec cette tentative qu'il a qualifiée de "tache" sur la démocratie turque.

    "Ces lâches écoperont de la peine qu'il méritent", a martelé le chef du gouvernement.

    La situation est "entièrement sous contrôle", a-t-il ajouté.

    Le Premier ministre turc durant son intervention après le coup d'Etat avorté.
    Le Premier ministre turc durant son intervention après le coup d'Etat avorté. [Stringer - ]

  • 11h40

    Partisans d'Erdogan en liesse

    Après la tentative de putsch ratée contre le gouvernement de Recep Tayyip Erdogan, les partisans du président turc - qui s'étaient fortement mobilisés dans la rue - ont célébré leur victoire.

    Partisans d'Erdogan en liesse après la tentative de putsch ratée
    L'actu en vidéo - Publié le 16 juillet 2016

  • 11h25

    Des responsables militaires tenus en otage

    Selon le site d'information britannique BBC, des responsables militaires seraient toujours maintenus en otage par des soldats putschistes.

  • 11h00

    La Russie inquiète pour la stabilité régionale

    La tentative de coup d'Etat en Turquie accroît la menace sur la stabilité régionale et internationale, a indiqué samedi le ministère russe des Affaires étrangères.

    "Moscou est très inquiet au vu des derniers évènements en Turquie", a fait savoir le ministère dans un communiqué.

    "Cette soudain flambée de la situation politique, sur fond de menaces terroristes existant dans ce pays et du conflit armé dans cette région, contribue à accroître les risques pour la stabilité régionale et internationale", indique le ministère.

  • 10h20

    Session extraordinaire au Parlement

    Après la tentative de coup d'Etat militaire, le Parlement turc s'est réuni samedi matin en session extraordinaire devant un hémicycle quasi vide.

    Session extraordinaire en Turquie devant un Parlement quasi désert.
    Session extraordinaire en Turquie devant un Parlement quasi désert. [Evrim Aydin - AFP]

  • 10h00

    La tentative de putsch aurait échoué

    La tentative de putsch militaire qui a secoué la Turquie dans la nuit de vendredi à samedi a été mise en échec, a annoncé le général Ümit Dündar, chef de l'armée turque par intérim.

    Il a indiqué que 104 putschistes avaient été abattus et confirmé que 90 personnes - 41 policiers, deux soldats et 47 civils - "sont tombées en martyres" dans les violences.

    La présidence exhorte néanmoins les Turcs à rester dans les rues et met en garde contre une "nouvelle flambée".

  • 08h50

    Près de 1600 soldats arrêtés

    Les forces de sécurité turques ont arrêté 1563 militaires samedi après la spectaculaire et sanglante tentative de coup d'État de la part d'un groupe de soldats rebelles, selon un responsable turc.

    Environ 200 soldats, retranchés à l'état-major, se sont rendus aux autorités.

    Vidéo des tanks abandonnés par les putschistes:

     

  • 08h45

    De nombreux Turcs ont fait face aux putchistes

    La mobilisation citoyenne contre la tentative de coup d'Etat a été très forte. Notamment après l'appel tôt ce matin du président Erdogan à descendre dans la rue.

    Images des citoyens face aux militaires putschistes:

    Des Turcs font barrage aux chars des putschistes
    L'actu en vidéo - Publié le 16 juillet 2016

  • 08h40

    Les dégâts au Parlement après la tentative de putsch

    Les bombardements menés par les militaires putschistes contre le Parlement turc ont laissé des dégâts importants.

    Vidéo du bâtiment ravagé par des attaques:

    Le Parlement turc ravagé par des attaques
    L'actu en vidéo - Publié le 16 juillet 2016

    Le bureau du Premier ministre:

    Une façade du Parlement:

    Intérieur du bâtiment:

  • 07h40

    Le chef d'état-major de l'armée turque libéré

    Le chef d'état-major de l'armée turque a été délivré après avoir été retenu en otage durant la tentative de coup d'Etat menée dans la nuit de vendredi à samedi, a déclaré un haut responsable du pays.

    Hulusi Akar avait été pris en otage au quartier général de l'armée vendredi, à Ankara, avaient rapporté des médias turcs.

  • 07h30

    Le QG de l'armée turque serait tenu par les loyalistes

    Les forces restées fidèles au gouvernement turc ont pris le contrôle du quartier général de l'armée. Mais de petits groupes de putschistes continuent à résister, a déclaré samedi un haut responsable turc.

    Selon ce même responsable, les rebelles sont en possession d'hélicoptères de l'armée mais pas d'avions de combat.

  • 07h20

    L'Europe dénonce la tentative de coup d'État

    L'Union européenne (UE) a appelé samedi à un "retour rapide à l'ordre constitutionnel en Turquie", après la tentative de putsch, le président du Conseil européen Donald Tusk martelant que les difficultés persistantes du pays "ne pouvaient être résolues par les armes".

    "L'UE soutient totalement le gouvernement démocratiquement élu, les institutions du pays et l'État de droit", ont asséné dans un communiqué commun Donald Tusk, le président de la Commission Jean-Claude Juncker, et la chef de la diplomatie européenne Federica Mogherini.

    Le porte-parole de la chancelière allemande Angela Merkel a également affirmé que "l'ordre démocratique doit être respecté en Turquie".

  • 07h00

    Plus de 750 militaires arrêtés

    Un total de 754 militaires ont été arrêtés en lien avec le putsch qui semblait être maté samedi matin mais qui a coûté la vie à au moins 60 personnes, a indiqué samedi l'agence de presse pro-gouvernementale Anadolu.

    Images de soldats se rendant sur le pont du Bosphore:

    En outre, cinq généraux et 29 colonels ont été démis de leurs fonctions sur ordre du ministre de l'Intérieur Efkan Ala, a précisé l'agence.

  • 06h20

    Les putschistes disent continuer à se battre

    Les militaires turcs à l'origine de la tentative de coup d'Etat menée dans la nuit sont décidés à poursuivre leur combat, peut-on lire dans un dans un courrier électronique portant l'adresse du service de presse de l'état-major des armées.

    Les putschistes, qui se présentent sous le nom de Mouvement pour la paix intérieure, appellent en outre les civils à rester chez eux.

  • 06h15

    Au moins 60 morts et plus de 300 arrestations

    Une source de l'administration turque a fait état d'au moins 60 morts durant la nuit et de 336 arrestations de militaires liés à la tentative de coup d'Etat dans tout le pays.

    Le précédent bilan se montait à 42 morts à Ankara et environ 120 arrestations.

  • 06h10

    Un nouveau chef d'état-major nommé

    Le Premier ministre turc Binali Yildirim a annoncé samedi matin avoir nommé un nouveau chef d'état-major par intérim, pour remplacer le général Hulusi Akar qui serait prisonnier des militaires auteurs de la tentative de putsch en Turquie.

    Le général Ümit Dündar, commandant de la première armée basée à Istanbul, a été nommé à ce plus haut poste militaire, a-t-il dit. Le président turc Recep Tayyip Erdogan avait auparavant affirmé ignorer le sort du général Akar.

  • 05h50

    Des soldats putschistes se rendent

    Une unité de l'armée turque composée de près de 60 soldats rebelles, qui avaient investi dans la nuit l'un des ponts suspendus enjambant le Bosphore à Istanbul, s'est rendue samedi matin aux forces de sécurité, en direct à la télévision.

    Plusieurs dizaines d'autres avaient déposé les armes un peu plus tôt, place Taksim, sous les yeux d'un journaliste de Reuters

    Au même moment, des avions de chasse turcs F-16 ont bombardé des chars des putschistes déployés aux alentours du palais présidentiel dans une banlieue de la capitale Ankara, qui n'était pas directement visé, a indiqué une source de la présidence turque.

  • 05h30

    Nouvelle bombe près du palais présidentiel

    Selon l'AFP, un avion a largué une bombe près du palais présidentiel à Ankara.

  • 05h20

    Swiss supprime ses vols vers Istanbul

    La compagnie aérienne Swiss a décidé de supprimer samedi tous ses vols à destination d'Istanbul, en raison de la tentative de coup d'Etat en cours en Turquie. Deux liaisons Zurich-Istanbul sont touchées par cette mesure, indique la filiale de Lufthansa dans un communiqué.

    Les vols d'Edelweiss Air à destination de Bodrum et d'Antalya et ceux de Swiss vers Izmir sont en revanche maintenus. Les passagers, qui devaient se rendre en Turquie samedi, peuvent annuler leur billet d'avion gratuitement ou reporter leur départ, précise le communiqué.

  • 05h10

    Scènes d'arrestations

    Un journaliste turc a partagé une vidéo d'arrestations de militaires putschistes dans les locaux de la chaîne de télévision CNN Turk.

  • 05h05

    L'aéroport d'Istanbul sous contrôle des loyalistes

    Annoncé comme retombé en mains militaires - sans plus de précisions - l'aéroport Ataturk d'Istanbul serait contrôlé par des forces loyales au gouvernement, a assuré une source officielle à Reuters.

  • 04h50

    Les tankers ne passent plus le Bosphore

    Les autorités ont fermé le trafic du détroit du Bosphore aux tankers pour "des raisons de sécurité", a expliqué un agent maritime à Reuters.

  • 04h30

    Plus de 40 morts à Ankara cette nuit

    Quarante-deux personnes, dont des civils et des policiers, ont été tuées à Ankara lors des heurts survenus au cours de la tentative de putsch en Turquie, a indiqué le parquet du district de Gölbasi, banlieue de la capitale turque, cité par les chaînes de télévision turques.

    Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux montrent des civils victimes de tirs à l'arme automatique, des tanks ont également été filmés écrasant des manifestants.

    Des coups de feu sporadiques étaient toujours entendus au petit matin dans plusieurs quartiers de la métropole alors que des avions de chasse continuent de patrouiller.

    Vidéo de coups de feu à l'aube à Istanbul:

  • 04h15

    L'aéroport d'Istanbul repasse sous contrôle militaire

    Selon Reuters qui cite des témoins, l'aéroport Ataturk d'Istanbul serait repassé sous contrôle des militaires peu de temps après l'arrivée du président Erdogan.

    L'agence de presse Anadolu a affirmé que les opérations reprenaient leur cours et que les vols reprendraient à 6h (heure turque). Des témoignages assurent pourtant que des chasseurs F-16 de l'armée continue de survoler la zone.

  • 04h10

    Le jour se lève, les dégâts apparaissent

    Avec l'arrivée de la lumière, des dégâts peuvent être constatés sur le bâtiment du Parlement à Ankara, bombardé par les militaires rebelles.

  • 04h00

    Plus de 120 arrestations de putschistes

    Selon le Premier ministre turc, plus de 120 arrestations de militaires participant à la tentative de putsch ont eu lieu

    Optimiste, Binali Yildirim a affirmé que la situation s'arrangeait de minute et minute. Des explosions et des coup de feu sporadiques étaient cependant toujours entendus au petit matin dans le centre-ville d'Ankara ainsi qu'à Istanbul.

  • 03h45

    Le Premier ministre envoie des avions contre ceux des putschistes

    Selon certaines sources, le Premier ministre turc aurait donné l'ordre de faire décoller des chasseurs loyaux au gouvernement pour abattre les appareils utilisés par les putschistes, en particulier à Ankara.

    "Des avions de combat ont décollé de leur base d'Eskisehir", dans l'ouest de la Turquie, pour combattre les appareils rebelles, a précisé un responsable militaire.

    Une information confirmée par l'AFP:

  • 03h20

    Erdogan s'exprime depuis Istanbul

    Depuis Istanbul, Recep Tayyip Erdogan a accusé son ex-allié et désormais ennemi juré Fetullah Gulen de se trouver derrière cette tentative de putsch. L'acte de trahison commis par un groupe de militaires justifie "le nettoyage" de l'armée, a-t-il poursuivi.

    Il a par ailleurs ajouté ne pas connaître le sort du chef des armées, pris en otage par les militaires rebelles au début du soulèvement.

    Le président a également affirmé que l'hôtel où il se trouvait en vacances sur la côte turque lors du déclenchement du coup d'Etat avait été bombardé après son départ. Un récit cependant mis en doute par des personnes de la région.

  • 03h15

    Le coup d'Etat toujours en cours

    Alors que plusieurs sources proche du pouvoir affirmaient plus tôt dans la nuit que la situation revenait lentement sous contrôle, il semblerait que le calme est loin d'être la norme actuellement en Turquie.

    Nous suivons la situation toute la nuit pour vous tenir informé(e)s.

  • 03h00

    Apparition d'Erdogan à l'aéroport d'Istanbul

    Le président turc Recep Tayyip Erdogan est arrivé à Istanbul samedi avant l'aube, où il a été accueilli par de nombreux partisans alors que son régime est confronté à une tentative spectaculaire de putsch militaire.

    La foule brandissait le drapeau turc, selon les images des chaînes de télévision. L'homme fort de Turquie passait depuis quelques jours des vacances avec sa famille dans un site balnéaire de l'ouest du pays, selon les médias.

    Selon le journal Cumhuriyet, l'avion gouvernemental avec lequel est arrivé le président aurait redécollé.

  • 03h00

    CNN Turk arrête de diffuser

    Après l'invasion de ses locaux, la chaîne de télévision CNN Turk a dû interrompre ses programmes sous la pression des militaires putschistes. Des coups de feu ont été entendus.

    Mise à jour 03h50: les journalistes de la chaîne télévisée ont pu reprendre une diffusion.

  • 02h50

    Déflagration à l'aéroport d'Istanbul où pourrait se trouver Erdogan

    Alors que des sources présidentielles assurent que Recep Erdogan a atterri à Istanbul à bord d'un jet gouvernemental, une forte détonation a retenti à l'aéroport Ataturk. (Mise à jour 03h15: le bruit serait dû à des vols à basse altitude de jets)

    Deux explosions ont également été entendues près de la place Taksim, dans le centre de la mégapole, où la police - loyale au gouvernement - affrontent des militaires rebelles.

    Le "retour à la normale" annoncés plus tôt par le Premier ministre et les services d'intelligence semblait prématurée.

  • 02h45

    Nouvelles explosions au Parlement à Ankara

    Deux nouvelles explosions ont touché le Parlement turc à Ankara, selon des témoins.

    Une première déflagration avait déjà atteint le bâtiment plus tôt dans la nuit.

  • 02h35

    Les putschistes tentent de prendre le contrôle de nouveaux médias

    Alors qu'ils ont perdu le contrôle de la chaîne publique TRT, les militaire rebelles tentent d'envahir CNN Turk, alors que cette dernière transmet en direct.

    Des rédactions de journaux semblent également dans le viseur des putschistes. Ici le témoignage d'un journaliste travaillant pour Hurriyet:

  • 02h30

    L'avion d'Erdogan a atterri à Istanbul

    Selon une source proche de la présidence, le président Recep Tayyip Erdogan a atterri à Istanbul au bord d'un avion gouvernemental.

  • 02h25

    Condamnation de l'opposant Gülen

    Le mouvement de Fetullah Gülen, ennemi juré du président turc Recep Tayyip Erdogan, en exil aux Etats-Unis, a condamné vendredi "toute intervention armée" en Turquie.

    "Nous condamnons toute intervention armée dans les affaires intérieures de la Turquie", a écrit dans un communiqué l'Alliance for Shared Values.

    Le président Erdogan avait affirmé auparavant que le coup d'Etat était un "soulèvement dans lequel l'Etat parallèle a également une part", en référence au prédicateur Fetullah Gülen.

  • 02h05

    Tentative "sous contrôle", selon le Premier ministre

    La tentative de coup d'Etat "idiote" menée vendredi soir en Turquie par un groupe de militaires est "largement sous contrôle", a affirmé tôt samedi le Premier ministre turc Binali Yildirim à la télévision.

    "C'est une initiative idiote vouée à l'échec et elle est largement sous contrôle", a-t-il dit au téléphone à la chaîne d'information NTV, alors que les renseignements turcs ont évoqué un "retour à la normale", au moment où le Parlement turc à Ankara était bombardé par voie aérienne.

    Binali Yildirim a aussi annoncé une zone d'exclusion aérienne au-dessus de la capitale Ankara.

    Le chef du gouvernement s'est exprimé à la télévision publique, dont les émissions ont repris après une interruption due à ce que son personnel a qualifié de prise d'otages de la part des putschistes.

    Images de militaires turcs emmenés par des forces spéciales:

    Des militaires turcs emmenés par des forces spéciales
    L'actu en vidéo - Publié le 16 juillet 2016

  • 02h00

    L'avion d'Erdogan au-dessus d'Istanbul?

    Selon des observateurs, un avion gouvernemental turc fait des cercles au-dessus d'Istanbul. Des sources affirment qu'il pourrait transporter le président Erdogan.

  • 01h50

    Appel au calme de l'Otan

    Le secrétaire général de l'Otan Jens Stoltenberg a appelé samedi au "calme" et au "respect total des institutions démocratiques en Turquie", "allié estimé" de l'alliance militaire, selon un bref communiqué publié dans la nuit de vendredi à samedi.

  • 01h45

    Le Parlement touché par des tirs

    Selon l'agence progouvernementale Anadolu, le Parlement turc à Ankara aurait été touché par un projectile tiré d'un hélicoptère.

  • 01h45

    Le coup d'Etat aurait raté, selon les renseignements turcs

    Le porte-parole des services de renseignement de la Turquie a affirmé que la tentative de coup avait été repoussée.

    Au même moment, plusieurs comptes rendus font état d'arrestations de militaires putschistes et de leurs expulsions de bâtiments officiels qu'ils occupaient.

  • 01h20

    Les Etats-Unis soutiennent le gouvernement Erdogan

    Le Département d'Etat américain a communiqué le soutien de Barack Obama et de John Kerry au "gouvernement démocratiquement élu de Turquie".

    Le Président américain a aussi appelé à "faire preuve de retenue et éviter toute violence ou tout bain de sang". John Kerry a de son côté parlé avec son homologue turc Mevlut Cavusoglu et l'a assuré du "soutien absolu" des Etats-Unis.

    Le porte-parole de la chancelière allemande Angela Merkel a également souligné que "l'ordre démocratique devait être respecté" en Turquie.

  • 01h10

    "Conformez-vous aux consignes des autorités locales", le conseil du DFAE

    Le Département des Affaires étrangères (DFAE) a publié sur son site internet des conseils aux Suisses se trouvant actuellement en Turquie.

  • 01h06

    Tirs en direction de manifestants à Istanbul

    Des manifestants s'approchant d'un pont bloqué par les militaires ont essuyé des tirs. Les images:

    Des tirs ont retenti sur le pont du Bosphore à Istanbul
    L'actu en vidéo - Publié le 16 juillet 2016

  • 01h05

    17 policiers tués à Ankara

    Selon une agence progouvernementale, 17 policiers auraient été tués à Ankara durant la tentative de coup d'Etat en Turquie. Ils auraient été visés par des tirs d'hélicoptères contre le siège des forces spéciales.

  • 01h05

    Un hélicoptère des putschistes abattu?

    Selon la chaîne de télévision NTV, un avion de chasse aurait abattu un hélicoptère utilisé par les putschistes à Ankara.

  • 01h00

    "Rien à craindre" des putschistes, dit un général loyaliste

    Il n'y a "rien à craindre" des putschistes turcs, qui ne sont qu'une minorité, a assuré samedi le commandant de la Ière Armée, responsable d'Istanbul et d'une partie de l'ouest du pays.

    "Ils ne représentent qu'un petit groupe au sein de l'état-major de la Ière Armée", a-t-il déclaré à l'agence.

  • 00h50

    Des mosquées et la police appellent à la résistance

    De nombreux appels à la prière retentissent dans Istanbul, où certaines mosquées appellent à s'opposer à la tentative de coup d'Etat.

    Via son compte officiel Twitter, la police a également appelé à résister:

    Des vidéos sont publiées sur les réseaux sociaux, censées montrer des arrestations de putschistes par la police:

  • 00h45

    L'opposition politique kurde contre le putsch

    Comme la majorité des grands partis, le Parti démocratique des peuples, issu de l'indépendantisme kurde et grand opposant à Recep Tayyip Erdogan condamne la tentative de coup d'Etat.

  • 00h40

    Les putschistes en difficulté, selon un membre du gouvernement

    Les militaires putschistes qui disent avoir pris le pouvoir en Turquie se sont emparés de quelques chars et ont ordonné à leurs hommes de prendre positions dans les rues mais ils en ont été incapables dans de nombreux secteurs, a assuré un membre du gouvernement turc.

    L'insécurité va probablement se poursuivre pendant 24 heures, mais pas au-delà, a-t-il ajouté.

  • 00h30

    Tirs entre policiers et armée à Istanbul

    Des témoins font état d'affrontements armés entre policiers et militaires putschistes à Istanbul:

  • 00h15

    Le Parlement encerclé

    Selon des témoins cités par reuters, le Parlement turc serait encerclé par des chars qui auraient tiré dans les alentours du bâtiment.

    Selon l'agence Anadolu, des hélicoptères auraient également ouvert le feu sur le siège des services secrets à Ankara.

    Des images censées montrer l'attaque circulent:

     

    Des tirs auraient également été entendus à l'aéroport d'Istanbul.

  • 00h02

    Les réactions diplomatiques

    La cheffe de la diplomatie européenne Federica Mogherini a appelé vendredi sur Twitter à la "retenue" et au "respect des institutions démocratiques" en Turquie.

    La plupart des capitales étrangères ont manifesté leur inquiétude en attendant de connaître la suite des événements.

    Le secrétaire d'Etat américain John Kerry et le ministre russe des Affaires étrangères Sergueï Lavrov, s'exprimant conjointement après des entretiens à Moscou, ont dit espérer qu'un bain de sang serait évité.

    Le président des Etats-Unis Barack Obama a été informé vendredi soir par ses conseillers de l'évolution de la situation en Turquie.

    "L'équipe de sécurité nationale du président l'a informé de l'évolution de la situation en Turquie", a déclaré Ned Price, porte-parole de l'exécutif américain. "Le président continuera à être informé régulièrement", a-t-il ajouté.

  • 00h00

    Images des forces de l'ordre dans les rues d'Ankara

    Vidéo des forces de l'ordre qui sont présentes en nombre à Ankara, capitale turque survolée par des jets:

    Les forces de l'ordre présentes en nombre à Ankara
    L'actu en vidéo - Publié le 15 juillet 2016

  • 23h55

    Explosion entendue à Ankara

    Une violente explosion a été entendue vendredi soir dans le centre-ville d'Ankara, alors que des chasseurs et des hélicoptères survolaient la ville, a constaté un correspondant de l'AFP.

    Selon des témoins, la déflagration aurait eu lieu près des bureaux la chaîne de télévision publique TRT. On ignorait dans l'immédiat la raison de cette explosion.

  • 23h50

    Grandes artères bloquées à Istanbul

    A Istanbul, des grandes artères menant notamment à la place Taksim, dans le centre de la première métropole de Turquie, sont bloquées par les forces de l'ordre et la présence policière est importante dans les rues.

  • 23h40

    Images des militaires déployés à Istanbul

    Dès le début de la tentative de coup d'Etat, les militaire putschistes ont bloqué des accès à des ponts sur le Bosphore à Istanbul. Les images:

    Des ponts sur le Bosphore ont été partiellement bloqués à Istanbul
    L'actu en vidéo - Publié le 15 juillet 2016

  • 23h35

    TRT cesse d'émettre

    La chaîne publique TRT, dont des militaires ont pris le contrôle dans la soirée, a cessé d'émettre en même temps que s'exprimait Recep Tayyip Erdogan.

  • 23h30

    Erdogan appelle à la résistance

    Au téléphone avec CNN Turk, Recep Tayyip Erdogan appelle les Turcs à descendre dans les rues pour résister à la tentative de coup d'Etat.

    Le président islamo-conservateur - qui a affirmé se rendre à Ankara - a dénoncé un "soulèvement d'une minorité au sein de l'armée" et a dit: "je ne pense absolument pas que ces putschistes réussiront".

    Il a ajouté que ce coup de force avait été encouragé par une "structure parallèle", allusion aux partisans de Fethullah Gülen, un prédicateur turc installé aux Etats-Unis, ancien allié devenu ennemi juré du président turc.

  • 23h25

    Images de tirs à Ankara

    Des vidéos diffusées sur les réseaux sociaux - et qui n'ont pas encore pu être authentifiées - montrent de possibles tirs d'hélicoptères à Ankara, où une violente explosion a été entendue.

  • 23h20

    La Grèce suit "avec sang-froid" la situation

    Le gouvernement grec "suit la situation" en Turquie avec "attention et sang-froid", au vu de la tentative de coup d'état en cours dans le pays voisin selon le gouvernement turc, a indiqué vendredi une source gouvernementale à Athènes.

  • 23h15

    Recep Erdogan serait "en sûreté"

    Selon une source proche de la présidence et CNN Turk, le président turc Recep Tayyip Erdogan se trouverait en sûreté.

  • 23h15

    "Pas seulement le fait de quelques colonels"

    Selon une source de Reuters au sein de l'Union européenne, la tentative de coup d'état n'est pas "seulement le fait de quelques colonels".

  • 23h05

    Couvre-feu et aéroports fermés

    La chaîne publique turque de télévision a diffusé vendredi soir un communiqué émanant des "forces de armées turques" faisant état de la proclamation de la loi martiale et d'un couvre-feu sur l'ensemble du territoire turc.

    "Nous ne permettrons pas que l'ordre public soit dégradé en Turquie. (...) Un couvre-feu est imposé sur le pays jusqu'à nouvel ordre", a indiqué notamment dans un communiqué signé par le "Conseil de la paix dans le pays", qui dit avoir "pris le contrôle dans le pays" alors que des hélicoptères survolaient la capitale turque Ankara après des vols à basse altitude d'avions de combat.

    Tweet TRT

  • 22h56

    Tous les vols annulés à Istanbul-Atatürk

    Tous les vols ont été annulés vendredi soir à l'aéroport d'Istanbul-Atatürk, a déclaré un pilote joint par Reuters.

    La chaîne de télévision NTV a montré les images de chars à l'entrée de l'aéroport.

  • 22h55

    Coups de feu et aviation active à Ankara

    Des journalistes de Reuters à Ankara ont entendu des coups de feu dans la capitale et vu des hélicoptères et des avions militaires survoler la ville.

    Une vidéo diffusée sur Twitter censée montrer un vol à basse altitude d'un chasseur de l'armée turque:

  • 22h52

    Le Premier ministre a confirmé la tentative de putsch

    Plus tôt, le Premier ministre Binali Yildirim a déclaré que des militaires tentaient de prendre le pouvoir mais qu'ils seraient repoussés et qu'on ne pouvait pas parler d'un coup d'Etat.

  • 22h50

    Maintien des relations internationales

    Dans leur communiqué, les militaires putschistes ont ajouté que toutes les relations internationales étaient maintenues et que l'état de droit devait rester une priorité.

  • 22h50

    Le chef d'état-major des armées retenu en otage

    L'armée turque a annoncé vendredi soir avoir pris le pouvoir dans un communiqué publié sur le site internet de l'état-major des armées tandis que le chef d'état-major était l'"otage" des militaires putschistes, ont affirmé des chaînes de télévisions et l'agence pro-gouvernementale Anatolie.

    "Le général Hulusi Akar, chef d'état-major des armées est retenu en otage par un groupe de militaires qui tentent un soulèvement", a précisé l'agence citant des "sources crédibles".