Un conducteur a foncé avec un camion sur la foule qui célébrait le 14 juillet à Nice, faisant des dizaines de morts.

Minute par minute

Publié le 15 juillet 2016 à 07:33 - Modifié le 16 juillet 2016 à 00:07

La France sous le choc après l'attentat de Nice qui a fait 84 morts

- Un total de 84 morts et 200 blessés, dont une cinquantaine de personnes entre la vie et la mort, tel est le nouveau bilan de l'attaque au camion qui a frappé Nice jeudi soir. Un homme a foncé sur la foule vers 23h à Nice et a tiré des coups de feu peu après le feu d'artifice du 14 Juillet sur la Promenade des Anglais.

- Deux Suisses figurent parmi les victimes, une femme et un enfant, a confirmé la Chancellerie fédérale. Il n'est pas exclu que la liste s'allonge, ont prévenu les autorités suisses.

- Le chauffeur a été abattu. Il s'agit d'un Tunisien qui n'était pas connu des services de renseignement. Aucune revendication n'a été publiée pour l'heure. L'homme était "sans doute lié à l'islamisme radical", a cependant affirmé le Premier ministre Manuel Valls, une information non confirmée par le ministère de l'Intérieur.

- Le président François Hollande, qui s'est rendu sur place, a annoncé plusieurs mesures, dont la prolongation de l'état d'urgence, et décrété trois jours de deuil national les 16, 17 et 18 juillet.

- De Barack Obama à Angela Merkel en passant par Johann Schneider-Ammann, les hommages et les condamnations se sont multipliés.

Mathieu Henderson, Caroline Briner, Pauline Turuban, Frédéric Boillat et Tamara Muncanovic

Événements clés
Afficher
Masquer

  • 23h30

    L'avancée de l'enquête et le profil du tueur

    Le point dans le 19h30 sur l'enquête en France après l'attentat du 14 juillet à Nice:

    Attentat de Nice: le meurtrier est un chauffeur-livreur tunisien de 31 ans
    19h30 - Publié le 15 juillet 2016

    >> Ce que l'on sait pour le moment: Chronologie, mode opératoire, profil du terroriste: ce que l'on sait de l'attentat de Nice

  • 22h59

    L'assaillant dépressif, selon son père

    L'auteur de la tuerie de Nice avait fait une dépression au début des années 2000 et n'avait pas de lien avec la religion, a affirmé son père en Tunisie.

    "De 2002 à 2004, il a eu des problèmes qui ont provoqué une dépression nerveuse. Il devenait colérique, il criait, il cassait tout ce qu'il trouvait devant lui", a déclaré l'homme.

    Cheveux blancs et visage tendu, le père de l'auteur du massacre du 14 juillet a affirmé que sa famille en Tunisie n'avait quasiment plus eu de contact avec lui après son départ en France. Il n'a pas pu indiquer à quelle date son fils était parti vivre dans ce pays.

  • 22h15

    Un mode opératoire qui rappelle de précédents attentats

    Le mode opératoire du tueur de Nice présente des similitudes avec plusieurs autres actes terroristes. Le reportage du 19h30:

    Attentat de Nice: le mode opératoire présente des similitudes avec plusieurs actes terroristes depuis 2015
    19h30 - Publié le 15 juillet 2016

  • 21h50

    Le ministre de l'Intérieur ne confirme pas de lien avec l'islamisme

    Le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve n'a pas confirmé vendredi de liens entre le tueur de Nice, un Tunisien inconnu des services de renseignement, et l'islamisme radical, contredisant des propos du Premier ministre Manuel Valls.

    A la question "Est-ce que ce soir vous êtes en mesure de nous dire qu'il est lié à l'islam radical?", Bernard Cazeneuve a répondu "non" lors d'une intervention sur la chaîne TF1.

  • 21h16

    L'analyse de Jean-Paul Rouiller au 19h30

    Le mode opératoire de l'assaillant de Nice correspond à la façon dont l'EI entend fonctionner en Europe, a estimé Jean-Paul Rouiller, directeur du Centre d'analyse du terrorisme, interviewé dans le 19h30:

    Attentat de Nice: entretien avec Jean-Paul Roullier, directeur du Centre d'analyse du terrorisme
    19h30 - Publié le 15 juillet 2016

  • 21h05

    Barack Obama dénonce une attaque "effroyable"

    Le président américain Barack Obama a rendu hommage depuis Washington aux victimes de l'attentat de Nice et à la France. "La France est le plus vieil allié des Etats-Unis et l'un des plus forts. Nous devons notre liberté l'un à l'autre", a déclaré le chef d'Etat:

    Barack Obama a également dénoncé une attaque "effroyable" contre la liberté et a réaffirmé sa détermination à "détruire" le groupe Etat islamique.

    >> Un extrait de l'intervention de Barack Obama:

    Les condoléances de Barack Obama
    L'actu en vidéo - Publié le 15 juillet 2016

  • 20h52

    Le témoignage de jeunes Romandes présentes à Nice

    Six jeunes Romandes ont échappé de peu à l'assaut meurtrier à Nice jeudi soir. Elles sont allées fleurir vendredi les lieux du drame avant de rentrer en Suisse. Le reportage de notre correspondant en France:

    Attentat de Nice: six jeunes romandes ont échappé de peu à l'assaut meurtrier
    19h30 - Publié le 15 juillet 2016

  • 20h20

    "Un terroriste sans doute lié à l'islamisme radical"

    Le tueur de Nice est un "terroriste sans doute lié à l'islamisme radical d'une manière ou d'une autre", a affirmé vendredi soir le Premier ministre français Manuel Valls dans une interview à la chaîne France 2.

    "Oui, c'est un acte terroriste et nous verrons quels sont les complicités et les liens avec les organisations terroristes", a-t-il poursuivi.

    Le Premier ministre a par ailleurs nié toute faille des forces de sécurité. Le dispositif de sécurité pour le feu d'artifice du 14 juillet était "le même" que lors du carnaval de Nice et que celui de l'Euro de football qui s'est en partie déroulé dans la ville de la Côte d'Azur, a-t-il expliqué.

  • 20h18

    Le camion du tueur évacué

    Le camion au moyen duquel le tueur de Nice a fait plus de 80 victimes a été évacué dans l'après-midi des lieux du drame:

    L'évacuation du camion fou à Nice
    L'actu en vidéo - Publié le 15 juillet 2016

  • 20h10

    Des rassemblements dans les villes françaises

    De nombreux anonymes se sont réunis dans les villes françaises pour rendre hommage aux victimes avec des fleurs et des petits mots.

    A Paris, de nombreuses personnes se sont recueillies place de la République. Des rassemblements ont également eu lieu dans le nord, le sud-ouest et le centre-est du pays. Certains ont observé une minute de silence, d'autres ont entonné la Marseillaise, l'hymne national.

    Des anonymes se recueillent à Nice, après l'attentat du 14 juillet.
    Des anonymes se recueillent à Nice, après l'attentat du 14 juillet. [GIUSEPPE CACACE - AFP]

  • 19h58

    Le monde du sport rend hommage aux victimes de Nice

    Le monde du sport a rendu hommage vendredi aux victimes de l'attentat de Nice. D'une émouvante Marseillaise en ouverture d'une rencontre de Coupe Davis République tchèque-France à une minute de silence à l'arrivée de la 13ème étape du Tour de France:

    Le monde du sport rend hommage aux victimes de Nice
    L'actu en vidéo - Publié le 15 juillet 2016

  • 19h47

    Minute de silence à Genève, Berne et Zurich

    Une minute de silence a été observée vendredi soir devant l'ambassade de France à Berne et les consulats français à Genève et Zurich.

    Une cinquantaine de personnes se sont rassemblées brièvement devant le consulat de France à Genève vers 19h00. Un représentant du consulat a remercié les autorités et les anonymes, qui ont manifesté leur soutien et leurs condoléances tout au long de la journée.

    Les personnes ont respecté une minute de silence en hommage aux victimes de l'attentat de Nice avant d'entonner la Marseillaise.

    A Berne au même moment une minute de silence a été observée devant l'ambassade française. La même cérémonie a eu lieu à Zurich.

  • 19h38

    Washington assure la France de son "soutien le plus fort"

    Barack Obama a téléphoné vendredi à François Hollande pour lui présenter ses condoléances et l'assurer du "soutien le plus fort" des Etats-Unis, a déclaré le porte-parole de la Maison Blanche.

    La France est, après tout, notre plus vieil allié

    Josh Earnest, porte-parole de la Maison Blanche

    "La France est, après tout, notre plus vieil allié", a dit Josh Earnest lors du point de presse à Washington. Le président américain a proposé à la France une coopération dans le domaine de la sécurité, a ajouté le porte-parole, précisant que les responsables des agences américaines de renseignement et de maintien de l'ordre étaient en contact avec leurs homologues français.

  • 19h29

    Un nouveau conseil de sécurité samedi

    François Hollande a convoqué un nouveau conseil restreint de sécurité et de défense qui se tiendra samedi à 09h00, a annoncé l'Elysée en soirée:

  • 19h16

    "C'est un cauchemar, c'est terrible!"

    De nouveaux témoignages racontent l'horreur à Nice, au lendemain de l'attentat qui a fait 84 morts dont 10 enfants et adolescents:

    "C'est un cauchemar, c'est terrible!"
    L'actu en vidéo - Publié le 15 juillet 2016

  • 19h09

    Les mesures prises après le drame sont-elles à la hauteur?

    Etat d’urgence prolongé, réservistes mobilisés, contrôles aux frontières renforcées, frappes en Syrie intensifiées: le président François Hollande et le gouvernement français ont annoncé plusieurs mesures à la suite du drame de Nice. Ces réponses sont-elles à la hauteur?

    Le débat de Forum entre Romain de Sainte Marie, député socialiste au Grand Conseil genevois et binational franco-suisse, Nathalie Goulet, sénatrice centriste de l’Orne, et Vincent Desportes, général, ancien commandant du Collège interarmées de défense et professeur associé à Sciences Po Paris:

    Vincent Desportes, Nathalie Goulet et Romain de Sainte Marie.
    YouTube/Flickr/Keystone
    Forum - Publié le 15 juillet 2016

  • 18h59

    Drapeaux américains en berne

    Barack Obama a ordonné vendredi que les drapeaux soient mis en berne à la Maison Blanche et sur les édifices publics aux Etats-Unis en hommage aux victimes de l'attaque de Nice, a annoncé la présidence américaine:

    Le président américain, qui a condamné dès la nuit dernière "ce qui semble être un odieux attentat terroriste", prononcera une allocution à la Maison Blanche à 15h10 heure de Washington (21h10 heure suisse).

    Un Américain originaire du Texas et son fils de 11 ans figurent notamment parmi les personnes tuées, ont déclaré les autorités américaines.

  • 18h55

    Nice, un foyer de radicalisation

    La région de Nice est connue depuis plusieurs années pour abriter un foyer de radicalisation islamiste. Plusieurs jeunes de la région sont déjà partis de cette ville pour rejoindre les filières djihadistes.

    Les experts imputent notamment la raison de ce foyer à la présence à Nice de O.O., devenu un imam radical autoproclamé de la ville et qui avait rejoint la Syrie en 2013. Cet homme est considéré comme un important recruteur djihadiste.

    >> Lire aussi: Nice, un terreau de radicalisation connu des services de renseignement

  • 18h45

    Y a-t-il eu des failles dans le dispositif sécuritaire?

    " Il y a pu y avoir un relâchement de l’ensemble des autorités qui se sont dit 'ça y est on a passé le plus dur après l’Euro'", relève Christophe Caupenne, ancien chef négociateur du RAID, interrogé dans l’émission Forum.

    "Maintenant, l’état d’urgence est un état qui ne laisse pas normalement de place à l’amateurisme, donc on garde une vigilance absolue. La grande difficulté avec Nice est que c’est une zone qui est une zone festive, on oublie peut-être plus facilement dans un tel contexte les règles de sécurité les plus strictes appliquées normalement pendant cette période d’état d’urgence."

    >> L'interview de Christophe Caupenne dans Forum:

    Christophe Caupenne, ancien chef des négiociateurs du RAID.
    YouTube
    Forum - Publié le 15 juillet 2016

  • 18h33

    David Thomson: "La France va devoir s’habituer à ce type d’attaques"

    Selon le journaliste David Thomson, interrogé dans Forum, Nice est "l’une des villes françaises les plus touchées par le phénomène djihadiste". Et pour ce spécialiste des réseaux islamistes, le recul de l’EI en Irak et en Syrie "pose un risque de dispersion de la menace terroriste".

     

    "Il est impossible militairement de faire disparaître un groupe djihadiste. Le groupe ne disparaît pas, il change de forme, et devient parfois même plus dangereux dans la clandestinité", affirme ainsi David Thomson.

    Il est impossible militairement de faire disparaître un groupe djihadiste

    David Thomson, spécialiste des réseaux djihadistes

    Pour lui, "la France est le pays le plus menacé: les Français vont devoir – et commencent déjà – s’habituer à ce type d’attaques, comme d’autres pays ont connu des périodes terroristes très fortes".

    >> L'interview de David Thomson dans Forum:

    David Thomson.
    - France24
    Forum - Publié le 15 juillet 2016

  • 18h17

    Les réseaux sociaux, ce premier lien

    A chaque attentat, les réseaux sociaux sont le premier lien entre témoins, victimes, familles et autorités, analyse Nouvo:

  • 18h06

    Un assaillant condamné pour des faits de violence

    Le tueur de Nice a été condamné en mars 2016 à six mois d'emprisonnement avec sursis pour des faits de violence à la suite d'un accident de la circulation, a indiqué dans l'après-midi le ministre français de la Justice Jean-Jacques Urvoas.

    L'homme n'a jamais été incarcéré et ne faisait plus l'objet de suivi de la part de l'autorité judiciaire au moment de l'attentat, a précisé le garde des Sceaux.

  • 18h01

    La lutte anti-terroriste à l'agenda de Bruxelles

    La lutte anti-terrorisme a été rajoutée sur demande de Paris à l'agenda des 28 ministres des Affaires étrangères de l'Union européenne qui se réunissent lundi à Bruxelles, a annoncé vendredi le Conseil de l'UE.

    Les 28 chefs de la diplomatie européenne doivent se retrouver lundi à l'occasion d'une réunion mensuelle. C'est à cette occasion que l'ancien maire de Londres Boris Johnson, chef de file du Brexit, fera sa première apparition en tant que chef de la diplomatie britannique.

  • 17h40

    La sécurité renforcée à Genève "sur plusieurs objectifs"

    La police cantonale genevoise a procédé à une nouvelle analyse de situation en matière de sécurité, après l'attaque perpétrée à Nice, a-t-elle indiqué vendredi après-midi.

    Si "le dispositif général mis en place à Genève depuis le mois de novembre 2015 suite aux attentats de Paris, est maintenu", la police entend également "renforcer la sécurité sur plusieurs objectifs".

    La visibilité de la police sera augmentée lors des festivités du 1er août et des Fêtes de Genève, selon le communiqué. Le dispositif sécuritaire des intérêts diplomatiques et consulaires de la France sera également renforcé.

  • 17h32

    Des victimes de diverses nationalités

    Des étrangers de diverses nationalités ont été tués jeudi soir. Parmi les premières victimes étrangères identifiées figurent:

    - deux Suisses

    - trois Allemandes

    - trois Tunisiens

    - trois Algériens

    - deux Américains

    - une Marocaine

    - un Russe

    - une Arménienne

    - un Ukrainien

    Par ailleurs, parmi les dizaines de blessés enregistrés figurent au moins un Britannique, deux Roumains, un Portugais et deux enfants néerlandais de 9 et 14 ans hospitalisés.

  • 17h20

    Le point sur l'enquête avec le procureur de Paris

    Le tueur, un ressortissant tunisien de 31 ans, circulait seul à bord du camion frigorifique loué le 11 juillet et qui devait être restitué le 13, a précisé le procureur de Paris. L'homme a tiré à plusieurs reprises sur trois policiers qui ont riposté.

    L'assaillant était "totalement inconnu des services de renseignement", a confirmé François Molins. Dans la cabine du camion, les enquêteurs ont trouvé un pistolet automatique, un chargeur, des cartouches, un pistolet factice, deux répliques de fusils d'assaut, une grenade percée factice, un téléphone portable et divers documents.

    L'attaque n'est pas revendiquée pour l'heure, a ajouté le magistrat, mais elle correspond "très exactement" aux appels aux meurtres des organisations terroristes islamistes.

    >> La conférence de presse du procureur de Paris:

    Le point presse du procureur de Paris
    L'actu en vidéo - Publié le 15 juillet 2016

  • 17h07

    Dix mineurs ont été tués dans l'attentat

    Dix enfants et adolescents ont perdu la vie dans l'attaque de Nice qui a fait au total 84 morts, a annoncé le procureur de Paris François Molins lors d'une conférence de presse.

    Au total, 202 personnes ont également été blessées dans l'attentat et 52 d'entre elles se trouvaient toujours entre la vie et la mort vendredi après-midi, a précisé le magistrat qui chapeaute le parquet antiterroriste français.

  • 16h59

    "Un attentat contre l'esprit républicain"

    Le président du Parlement européen Martin Schulz a réagi vendredi à l'attaque qui a endeuillé Nice, affirmant qu'il s'agit d'un "attentat contre l'esprit républicain":

    Martin Schulz: "Un attentat contre l'esprit républicain"
    L'actu en vidéo - Publié le 15 juillet 2016

  • 16h55

    "La Suisse n'est pas menacée directement"

    La task force sécurité de la Confédération dirigée par la police fédérale (fedpol) s'est réunie vendredi après-midi à Berne avec les polices cantonales. Pour l'instant, il n'existe aucun lien avéré entre la Suisse et l'attentat de Nice, a indiqué fedpol. La Suisse n'est pas menacée directement.

    La task force avait été mise sur pied fin 2014 par le Groupe sécurité de la Confédération. Elle est destinée à empêcher des résidents et ressortissants suisses de partir combattre avec des djihadistes dans les pays en conflit et à éviter des actes terroristes sur sol helvétique.

  • 16h50

    Les contrôles frontaliers rétablis

    Les contrôles aux frontières françaises ont été rétablis au lendemain de l'attentat, notamment à la frontière franco-italienne de Menton/Vintimille à une quarantaine de kilomètres de Nice:

    Retour des contrôles aux frontières
    L'actu en vidéo - Publié le 15 juillet 2016

  • 16h36

    Plusieurs festivals annulés en France

    Les villes et le monde de la culture français ont choisi la solidarité au lendemain de l'attentat qui a endeuillé Nice. Les municipalités de Chambéry et Marseille ont ainsi annoncé l'annulation du traditionnel feu d'artifice de la fête nationale française. Le feu d'artifice de Saint-Etienne a quant à lui été reporté "à la rentrée".

    Au 56e Festival jazz de Juan-les-Pins près de Nice, les concerts sont annulés pendant quatre jours, de vendredi à lundi inclus, soit jusqu'à la fin du deuil national.

    Certains festivals ont en revanche décidé de maintenir leur spectacle en marquant la tragédie par une minute de silence. C'est le cas à Arles ou à La Rochelle, cadre des Francofolies.

    Au Festival de théâtre d'Avignon, c'est un texte qui sera lu avant chaque représentation pour inciter le public à se manifester par des applaudissements. Le festival des Nuits de Fourvière à Lyon est également maintenu.

  • 16h27

    Lavrov et Kerry côte à côte pour rendre hommage aux victimes

    Les chefs de la diplomatie russe et américaine, Sergueï Lavrov et John Kerry, se sont rendus ensemble vendredi à l'ambassade de France de Moscou pour y déposer des fleurs et écrire un message de condoléances en mémoire des victimes de l'attentat de Nice.

    Sergueï Lavrov et John Kerry se sont rendus à l'ambassade de France de Moscou pour rendre hommage aux victimes de l'attentat.
    Sergueï Lavrov et John Kerry se sont rendus à l'ambassade de France de Moscou pour rendre hommage aux victimes de l'attentat. [Vasily Maximov - AFP]

    >> A voir également en vidéo:

    John Kerry et Sergueï Lavrov déposent des fleurs devant l'ambassade de France à Moscou
    L'actu en vidéo - Publié le 15 juillet 2016

    A New York, le Conseil de sécurité de l'ONU a observé un moment de silence en hommage aux victimes de l'attaque. Le silence est tombé sur la salle du Conseil lorsque les ambassadeurs se sont levés, têtes inclinées en signe de respect, avant le début d'une réunion portant sur la situation en Irak.

  • 16h15

    L'ex-femme du tueur en garde à vue

    L'ancienne épouse de l'homme qui a commis l'attaque à Nice a été mise en garde à vue, selon une source policière, citée par l'AFP.

    Les enquêteurs cherchent à établir les motivations du tueur, en auditionnant ses proches mais ils cherchent également à savoir si cet homme domicilié à Nice, a pu bénéficier de l'aide d'un complice.

  • 15h58

    Deux morts suisses

    Deux Suisses sont morts lors de l'attentat de Nice. Il s'agit d'une femme âgée de 54 ans, originaire d'Agno (TI), et d'un enfant. Il n'est pas exclu que la liste s'allonge. Des éclaircissements sont encore en cours, a indiqué vendredi la Chancellerie fédérale.

  • 15h46

    Le conseiller d'Etat Norman Gobbi confirme la mort d'une Tessinoise

    Le chef du Département tessinois des institutions Norman Gobbi a confirmé qu'une Tessinoise figure parmi les victimes de l'attentat de Nice.

    >> Son interview:

    Le conseiller d'Etat Norman Gobbi confirme le décès d'une Tessinoise à Nice
    L'actu en vidéo - Publié le 15 juillet 2016

  • 15h20

    Une cinquantaine de personnes en "urgence absolue"

    Dans une déclaration, François Hollande indique qu'une cinquantaine de personnes se trouvent "en urgence absolue", c'est-à-dire dont le pronostic vital est engagé. Depuis la préfecture des Alpes-Maritimes, le président français a en outre répété le chiffre de 84 morts.

    Il a également rendu hommage aux traumatisés "par ces horreurs qu'ils ont dû partager".

    François Hollande a par ailleurs affirmé que toutes les dispositions de sécurité avaient été prises lors du feu d'artifice.

    "Nous devons compter sur nos forces (...) Nous avons dû renforcer nos effectifs (...) Nous continuerons de mettre notre engagement au service des Français".

    >> Voir la déclaration du chef d'Etat français:

    "Nous sommes dans un combat qui va être long"
    L'actu en vidéo - Publié le 15 juillet 2016

  • 15h15

    Surveillance accrue aux frontières

    L'Allemagne, l'Italie et l'Espagne ont annoncé qu'elles allaient renforcer les contrôles à leurs frontières avec la France. La police fédérale allemande a indiqué qu'elle allait mettre en place des mesures restrictives à la frontière française en concertation avec les autorités de Paris.

    Des dispositions similaires ont été prises par les autorités italiennes et espagnoles sur les voies de communication routières.

  • 14h20

    Réunion d'urgence à Londres

    Se disant "choquée et attristée par l'horrible attaque", la nouvelle Première ministre britannique Theresa May a convoqué une réunion d'urgence du comité chargé de la sécurité.

    Nous devons redoubler nos efforts

    Theresa May

    "Redoubler nos efforts" contre le terrorisme
    L'actu en vidéo - Publié le 15 juillet 2016

  • 14h10

    L'analyse de Jean-Philippe Schaller

    Un mode opératoire préconisé par le groupe Etat islamique

    Jean-Philiippe Schaller

    Attentat de Nice: Jean-Philippe Schaller revient sur le mode opératoire de l'assaut
    12h45 - Publié le 15 juillet 2016

  • 14h05

    Le témoignage d'un policier

    "On pensait le pire derrière nous après l'Euro", a confié à la RTS un policier de la région.

  • 14h05

    Des touristes suisses rentrent

    Les agences de voyage suisses Hotelplan et Kuoni ont indiqué être en contact avec leurs clients présents à Nice, tous sains et saufs. La porte-parole d'Hotelplan a indiqué que le voyagiste avait proposé à ses cinq clients présents sur place de rentrer plus tôt, et que deux d'entre avaient déjà accepté. "Ils rentreront cet après-midi", a-t-elle précisé.

    Le chargé de la communication de Kuoni Suisse a relevé que la filiale Railtour, spécialisée dans les voyages intervilles, dénombrait "actuellement cinq dossiers ouverts à Nice. Nous avons pu contacter tous nos clients - par chance, ils se portent bien".

    Quant à l'agence Tui Suisse, elle vérifie actuellement si certains de ses clients comptent parmi les personnes touchées, a expliqué son porte-parole. En ce qui concerne les réservations passées pour ces prochains jours, les clients des voyagistes auront la possibilité de trouver des arrangements s'ils ne souhaitent plus se rendre à Nice.

    >> Le témoignage d'une Suissesse de retour à Genève après avoir vécu le drame de près:

    Attentat de Nice: une Suissesse témoigne après avoir vécu le drame de près
    12h45 - Publié le 15 juillet 2016

  • 14h00

    Le point à la mi-journée

    >> Retour sur le déroulé du drame:

    Attentat de Nice: un homme au volant d'un camion lancé à pleine vitesse tue 84 personnes
    12h45 - Publié le 15 juillet 2016

    >> Le point sur les faits déjà connus: Chronologie, mode opératoire, profil du terroriste: ce que l'on sait de l'attentat de Nice

    >> La carte des événements:

    (informations compilées par le New York Times)

  • 13h55

    Ban Ki-moon appelle à la lutte

    Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a condamné l'attentat et a appelà à renforcer les efforts "pour combattre le terrorisme".

    "Il soutient fermement le gouvernement et le peuple français tandis qu'ils font face à cette menace et souligne la nécessité d'intensifier les efforts régionaux et internationaux pour combattre le terrorisme et l'extrémisme violent", a écrit son porte-parole dans un communiqué.

  • 13h50

    Des témoignages sur place

    Toute la ville est touchée, tous les commerces sont fermés

    Un témoin du drame

    Attentat de Nice: quelques témoins racontent l'assaut meutrier
    12h45 - Publié le 15 juillet 2016

  • 13h28

    Opération de déminage

    Selon plusieurs médias français, une opération de déminage a été menée à Nice. L'équipe mobilisée aurait fait exploser un colis suspect autour d'un camion de location.

  • 13h25

    François Hollande sur place

    François Hollande est arrivé à Nice en début d'après-midi. Accompagné du Premier ministre Manuel Valls, le président français doit notamment rencontrer sur place les services de sécurité et de secours.

    Attentat de Nice: François Hollande décrète trois jours de deuil national
    12h45 - Publié le 15 juillet 2016

  • 13h20

    Des images et des slogans contre l'horreur

    Comme après les attentats de Paris, les réseaux sociaux se sont rapidement couverts d'images de soutien aux victimes de l'attentat de Nice. Si des rumeurs y ont été partagées, les réseaux ont aussi permis d'organiser la solidarité sur place.

    >> Lire #JeSuisNice, #PrayforNice, slogans et images connus envahissent le web

     

    >> Florilège des dessins postés sur les réseaux sociaux en réaction à l'attaque:

  • 13h15

    Pour Didier Burkhalter, il faut lutter contre l'extrémisme

    "Il faut faire bloc pour montrer l’amitié que l’on a à l’égard de la France, mais aussi à l’égard des familles des victimes", a estimé Didier Burkhalter dans le 12h30 de la RTS, rappelant les nombreux attentats qui ont ensanglanté le monde entier récemment.

    Pour le chef du Département fédéral des affaires étrangères, il faut lutter contre l’extrémisme violent et "se poser des questions sur l’intégration, sur la gestion des ghettos dans les villes, sur la manière dont on doit éviter de stigmatiser les religions."

    Alors que le décès d’une Tessinoise a été confirmé par le DFAE, Didier Burkhalter affirme ne pas pouvoir exclure, "à l’heure actuelle, qu’il n’y ait pas d’autres victimes suisses. Et le ministre d’appeler les ressortissants helvétiques à la plus grande prudence dans les grandes réunions de personnes.

    >> L'interview de Didier Burkhalter dans le 12h30:

    Didier Burkhalter veut montrer l’action de la Confédération au Liban.
    Sergei Chirikov - EPA/Keystone
    Le 12h30 - Publié le 15 juillet 2016

     

    >> Son intervention dans le 12h45

    Il faut tout faire pour réduire les risques d'une telle violence

    Didier Burkhalter
     

    Didier Burkhalter exprime sa volonté d'agir après l'attentat de Nice
    L'actu en vidéo - Publié le 15 juillet 2016
     

  • 13h13

    Comment renforcer la sécurité en Suisse face au terrorisme?

    André Duvillard, délégué de la Confédération et des cantons au Réseau national de sécurité, estime que la meilleure réponse à cette question réside principalement dans le renforcement de la prévention.

    "Je fais entièrement confiance aux différents responsables sécuritaires de ce pays face aux différentes manifestations qui vont avoir lieu", a-t-il dit dans le 12h30.

    >> Son interview:

    André Duvillard, délégué au Réseau national de sécurité.
    Laurent Gilliéron - Keystone
    Le 12h30 - Publié le 15 juillet 2016

  • 13h00

    Premier portrait du suspect

    Selon des voisins interrogés par l'AFP, l'homme dont les papiers d'identité ont été retrouvés dans le camion était un père de trois enfants "solitaire".

    D'après BFMTV, ce suspect était en instance de divorce et connaissait des problèmes financiers. Chauffeur-livreur, il était titulaire du permis poids lourd depuis un an.

    Selon une source policière, l'homme était connu pour des faits de droit commun, principalement des violences, mais il n'était pas fiché pour radicalisation.

  • 12h45

    L'application "alerte attentat" fustigée pour ses lenteurs

    L'application gratuite "alerte attentat", qui avait été lancée par le gouvernement français début juin à la veille de l'Eurofoot, a été testée pour la première fois jeudi soir en conditions réelles.

    >> Lire: La France lance une application pour donner l'alerte en cas d'attentat 

    Et elle est vivement critiquée pour n'avoir informé ses utilisateurs que trois heures après le début de l'attentat à Nice, rapporte l'édition française de 20 Minutes.

    Alors que l’attaque a débuté peu après 22h30, l'application n'a en effet envoyé la notification qu'à 1h34.

  • 12h40

    Nice, une ville traumatisée

    La promenade des Anglais, où s’est produite l’attaque qui a tué au moins 84 personnes jeudi soir, est toujours bouclée sur environ deux kilomètres, a constaté l’envoyée spéciale de la RTS à Nice. Les Niçois, quant à eux, sont sous le choc.

    >> Le compte rendu à Nice à la mi-journée:

    Un hommage aux victimes de l'attaque au camion à Nice.
    Francois Mori - Keystone
    Le 12h30 - Publié le 15 juillet 2016
     

  • 11h45

    Au moins une cinquantaine d'enfants hospitalisés

    Au total, quelque 50 enfants ont été hospitalisés, selon une source hospitalière citée par l'AFP.

    Le bilan provisoire vendredi à 16h00.
    Le bilan provisoire vendredi à 16h00. [DR]

  • 11h40

    Fedpol active sa task-force

    La police fédéral a annoncé avoir activé sa task-force à la suite de l'attaque de Nice: "Fedpol est en contact étroit avec ses homologues français au niveau de l'enquête pour déterminer s'il existe un lien avec la Suisse. Le SRC procède à une évaluation de la menace à la lumière de ces événements", peut-on lire sur le site de la Confédération.

  • 11h08

    Une victime suisse confirmée

    Le Département fédéral des affaires étrangères a confirmé qu'une Suissesse figurait parmi les victimes. Le DFAE dit être en contact avec ses proches, mais n'a pas voulu en dire davantage sur son identité.

  • 11h02

    Vague de condamnations dans le monde

    L'attentat qui a fait au moins 84 morts jeudi soir à Nice a provoqué une vague d'indignation à travers le monde. Les message de solidarité affluaient vendredi matin des dirigeants du monde entier.

    >> Lire: Vague d'indignation dans le monde après l'"exécrable" attentat de Nice

  • 10h52

    Témoignages de personnes présentes sur les lieux

    Des témoins présents sur les lieux à Nice racontent le drame
    L'actu en vidéo - Publié le 15 juillet 2016

  • 10h36

    Une victime suisse

    Une Tessinoise figure parmi les victimes, selon le Corriere del Ticino. Cette femme était en vacances sur la Côte d'Azur avec son époux, qui lui n'a pas été blessé. Elle était âgée de 54 ans et habitait Agno. Le Département des affaires étrangères n'a pas encore confirmé l'information.

    >> Lire aussi Johann Schneider-Ammann: "De tels actes sont absolument inacceptables"

  • 10h32

    Trois jours de deuil national

    Le Premier ministre français Manuel Valls a annoncé lors d'une conférence de presse que le président François Hollande avait décrété trois jours de deuil national - les 16, 17 et 18 juillet - en hommage aux victimes de l'attentat de Nice.

    Le gouvernement français annonce trois jours de deuil national
    L'actu en vidéo - Publié le 15 juillet 2016

  • 10h25

    Des organisations musulmanes réagissent

    Le Conseil français du culte musulman (CFCM) a condamné une attaque "odieuse et abjecte".

    Le recteur de la Grande mosquée de Paris a exprimé "sa consternation" face à "cet odieux attentat criminel de masse".

    Le président de l'Union des mosquées de France (UMF) a appelé que la lutte contre le terrorisme priorise "l'éducation et la prévention" auprès des jeunes dont "certains sont aujourd'hui transformés en instruments et armes du terrorisme".

    L'Union des organisations islamiques de France (UOIF) a changé sa photo de couverture en soutien.

    L'UOIF a changé sa photo de couverture en soutien.
    L'UOIF a changé sa photo de couverture en soutien. [RTS]

    La plus haute institution de l'islam sunnite, la mosquée d'Al-Azhar en Egypte, a rappelé à ses fidèles que "ces attaques terroristes abominables contredisent les enseignements de l'islam". Elle a appelé à l'unité pour "débarrasser le monde du terrorisme".

  • 10h19

    Page Facebook de l'EI désactivée

    La principale page francophone Facebook de l'organisation EI a été désactivée, a constaté David Thomson, journaliste spécialiste des djihadistes français et tunisiens.

  • 10h19

    Opérations policières "en cours"

    "Plusieurs opérations sont actuellement en cours vendredi matin, notamment à Nice", selon des sources policières citées par l'AFP. Le RAID a notamment mené une perquisition au domicile de la personne dont les papiers d'identité ont été retrouvés dans le camion.

  • 10h11

    Le Tour de France silencieux

    L'étape du jour du Tour de France est maintenue, mais elle est dédiée aux victimes. La caravane sera silencieuse, promet la préfecture.

    Et l'hommage du leader de la compétition Chris Froome:

  • 10h10

    La réaction de l'ambassadeur de France en Suisse

    Interrogé par la RTS, René Roudaut, ambassadeur de France en Suisse, a défendu la surveillance des personnes: "Les agents de renseignement ont de la difficulté à cibler les personnes qui sont dans le mouvance djihadiste et qui pourraient passer à l’acte. Il faut généraliser la biométrie, le croisement des fichiers".

    >> Son interview:

    René Roudaut
    RTS
    Tout un monde - Publié le 15 juillet 2016

  • 10h00

    Réunion de crise autour de François Hollande

    Une réunion de crise convoquée par François Hollande était en cours à Paris, comme l'a indiqué un tweet de l'Elysée:

  • 9h57

    Marseille annule ses feux d'artifices

  • 9h55

    Accueil des familles et numéro de téléphone

    Le centre d'accueil des familles est ouvert à la Maison d'accueil des victimes, sous le pilotage de la Cellule Interministérielle d'Aide aux Victimes. Un numéro pour l’information du public a été activé au 01-43-17-56-46 / 04-93-72-22-22

  • 9h48

    "Tant de plans de vie avortés", déplore Juncker

    "Je suis profondément choqué", a déploré le président de la Commission européenne Jean-Claude Juncker, en dénonçant un "acte lâche". "Une fois de plus tant de rêves détruits, tant de plans de vie avortés, tant de biographies cassées", a-t-il soupiré.

    >>  Voir son discours:

    Jean-Claude Juncker: "Je suis profondément choqué et affligé"
    L'actu en vidéo - Publié le 15 juillet 2016

  • 9h35

    La presse sous le choc après le "carnage à Nice"

    "Horreur" et "carnage" sont les mots qui reviennent le plus en première page des journaux hexagonaux.

    Certains titres de la presse anglosaxonne, eux, ont choisi de souligner le caractère symbolique de la date de l'attentat, titrant sur le "massacre" en ce "jour de la Bastille" ("Bastille Day" est le terme qui désigne la fête nationale française en anglais)

    >> Lire: La presse française et internationale sous le choc après le "carnage à Nice"

  • 9h10

    Analyse sur le mode opératoire de l'EI

    Un véhicule qui fonce sur la foule est un des modes opératoires recommandés par le groupe Etat islamique, rappelle Claude Moniquet, ancien agent du renseignement, expert en terrorisme.

    >> Son interview:

    Claude Moniquet.
    - YouTube
    Le Journal du matin - Publié le 15 juillet 2016

  • 9h00

    Christian Estrosi: "Nous savions que les risques étaient élevés"

    "J'ai toujours pensé qu'il arriverait quelque chose. Dès lors que le gouvernement décrète l'état d'urgence, c'est qu'il a de bonnes raisons de le faire", a indiqué Christian Estrosi, président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA).

    >> Ecouter sa réaction:

    Christian Estrosi: "il ne s'agit pas de stigmatiser au quotidien"
    RTS
    Le Journal du matin - Publié le 15 juillet 2016

  • 8h49

    Condamnation du Vatican

    "Nous avons suivi cette nuit avec une énorme préoccupation les terribles nouvelles de Nice", a déclaré le porte-parole du Vatican, père Federico Lombardi dans un communiqué écrit en français.

    "Nous exprimons de la part du Pape François notre participation et notre solidarité avec la souffrance des victimes et du peuple français tout entier" en "un jour qui devait être un grand jour de fête", poursuit le porte-parole.

    "Nous condamnons de la manière la plus absolue toute manifestation de folie 'meurtrière', de haine, de terrorisme et toute attaque contre la paix", a conclu le père Lombardi.

  • 8h48

    "Plus d'une dizaine d'enfants tués"

    Il y a eu "plus d'une dizaine d'enfants" tués, a indiqué sur l'antenne de RTL, Christian Estrosi, président de la région PACA.

  • 8h41

    L'Italie va durcir ses contrôles aux frontières

    Rome va durcir ses contrôles aux frontières sur les trois voies de communication routières reliant la France et l'Italie et à la gare ferroviaire de Vintimille, a annoncé vendredi le ministre italien de l'Intérieur.

  • 8h40

    Des photos après l'attaque

  • 8h35

    Appel à une vigilance policière absolue

    Le ministre français de l'Intérieur Bernard Cazeneuve rappelle l’importance de maintenir une vigilance policière absolue.

    Bernard Cazeneuve rappelle l’importance de maintenir un vigilance policière absolue.
    Boris Horvat - AFP
    Le Journal du matin - Publié le 15 juillet 2016

  • 8h08

    Angela Merkel et l'UE soutiennent la France

    "L'Allemagne est aux côtés de la France dans la lutte contre le terrorisme", a déclaré la chancelière allemande Angela Merkel à Oulan-Bator, en marge du 11e Sommet Europe-Asie (ASEM).

    L'Allemagne "unie avec la France contre le terrorisme"
    L'actu en vidéo - Publié le 15 juillet 2016

    "Tous ceux qui sont réunis au sommet ASEM (dialogue Europe-Asie) sont unis dans la même incrédulité devant l'attaque meurtrière de Nice (...)", a-t-elle aussi assuré.

  • 7h54

    Johann Schneider-Ammann très choqué

    Johann Schneider-Ammann se dit profondément choqué. "La population et le gouvernement sont de tout coeur avec les proches des victimes", a souligné le président de la Confédération depuis Oulan-Bator, la capitale de la Mongolie.

    "Nous devons lutter contre toute forme de terrorisme, mais il n'y a pas de recette, sinon nous aurions déjà agi", relève le ministre de l'Economie, en appelant néanmoins à donner des perspectives à la jeunesse.

    >> Le discours de Johann Schneider-Ammann:

    "Une catastrophe inacceptable" à Nice
    L'actu en vidéo - Publié le 15 juillet 2016

  • 7h50

    "Un tel scénario n'était pas prévisible"

    "Un tel scénario était inévitable. Le terroriste a toujours un coup d’avance malheureusement. La Promenade des Anglais est une longue ligne droite de plusieurs kilomètres que l’on n’aurait pas pu boucler entièrement".

    Pierre Conesa, ancien haut fonctionnaire du ministère français de la Défense, a analysé dans le Journal du matin de la RTS la difficulté de sécuriser un tel lieu un jour de fête, ajoutant que cela pouvait se reproduire dans un festival ou ailleurs.

    >> Son interview:

    Pierre Conesa, spécialiste des questions stratégiques internationales.
    E. Robert Espalieu -
    Le Journal du matin - Publié le 15 juillet 2016

  • 7h45

    Le maire de Nice veut être aux côtés des familles

    Le maire de Nice Philippe Pradal a expliqué au Journal du matin sur la RTS que les Niçois se réveillaient vendredi "avec un sentiment d'infinie tristesse".

    "Cet attentat a voulu viser un triple symbole, a-t-il poursuivi, celui du 14 juillet et des valeurs de liberté et de fraternité de la France, la Promenade des Anglais, qui est emblématique de Nice, et les touristes qui s'y pressent au coeur de l'été".

    Le maire a insisté sur l'importance d'être aujourd'hui aux côtés des victimes et des familles qui souffrent plutôt que de tenter de répondre à des questions telles que fallait-il boucler la Promenade des Anglais un jour de fête.

    >> Son intervention:

    Philippe Pradal.
    Valery Hache - AFP
    Le Journal du matin - Publié le 15 juillet 2016

  • 7h24

    Le bilan passe à 84 morts

    Selon un nouveau bilan du gouvernement, l'attaque a fait 84 morts et 18 blessés en "urgence absolue".

  • 6h00

    Chauffeur du camion identifié

    Selon ITélé et Nice-Matin, le conducteur du camion a été identifié. Il s'agirait d'un Niçois d'origine tunisienne âgé de 31 ans. ITélé affirme que le suspect était connu des services de police, pour des actes de délinquance.

  • 4h22

    Le témoignage d'une passante

    L'attentat a eu lieu sur la Promenade des Anglais à Nice.
    Luca Bruno - Keystone
    Le Journal du matin - Publié le 15 juillet 2016

  • 3h30

    L'état d'urgence prolongé par François Hollande

    La section antiterroriste du parquet de Paris s'est saisie de l'enquête.

    Le président français François Hollande, qui se trouvait à Avignon (sud-est de la France), est rentré à Paris dans la nuit pour assister à une cellule de crise mise en place au ministère de l'Intérieur.

    Dans une allocution télévisée depuis l'Elysée, il a dénoncé "le caractère terroriste de l'attaque". Le chef de l'Etat a aussi annoncé plusieurs mesures: une prolongation de trois mois de l'état d'urgence (qui devait initialement s'achever le 26 juillet), le maintien de l'opération Sentinelle et le recours à la réserve opérationnelle (toute personne ayant été une fois gendarme ou sous les drapeaux). Par ailleurs, l'action va être renforcée en Syrie et en Irak.

    >> Voir son discours:

    François Hollande annonce la prolongation de l'état d'urgence en France
    L'actu en vidéo - Publié le 15 juillet 2016

  • 3h26

    Des papiers d'identité retrouvés

    Des papiers d'identité au nom d'un Franco-Tunisien domicilié à Nice et âgé de 31 ans ont été retrouvés à l'intérieur du camion, selon une source policière. "L'identification du chauffeur du camion est encore en cours", a précisé cette source.

  • 3h15

    "Une scène d'horreur absolue"

    Le député et président du conseil départemental des Alpes-Maritimes Eric Ciotti décrit "une scène d'horreur absolue".

    >> Voir son témoignage:

    Eric Ciotti: "C'est une scène d'horreur absolue"
    L'actu en vidéo - Publié le 15 juillet 2016

  • 3h00

    Bilan d'au moins 80 morts

    Le dernier bilan en date, fourni vers 03h00 par plusieurs médias français, fait état d'au moins 80 morts, dont plusieurs enfants. De nombreux blessés sont aussi en urgence absolue. Peu auparavant, le président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA) Christian Estrosi avait parlé du "pire drame de l'histoire de Nice".

  • 1h57

    Obama annonce une aide américaine

    Barack Obama a condamné "ce qui semble être une horrible attaque terroriste", ajoutant: "Nous sommes solidaires de la France, notre plus vieil allié". Le président américain a ordonné à son équipe de donner toute l'aide nécessaire aux enquêteurs français.

  • 1h44

    La carte du drame

  • 1h30

    Vidéo des policiers déployés

    Forces de sécurité déployées dans les rues de Nice
    L'actu en vidéo - Publié le 15 juillet 2016

  • 1h20

    Berne suit la situation

    Le Département fédéral des affaires étrangères est en contact avec les autorités françaises à propos de la situation à Nice, a-t-il indiqué vendredi dans un communiqué. Des vérifications sont en cours pour savoir si des ressortissants suisses se trouvent parmi les dizaines de victimes.

  • 1h15

    Le conducteur a tiré sur la foule

    Sur BFM TV, le président de la région PACA Christian Estrosi a indiqué que le camion était chargé d'armes et de grenades. L'ancien maire de Nice a ajouté que le conducteur, abattu par les forces de l'ordre, avait également tiré sur la foule.

    >> Voir sa réaction:

    Christian Estrosi: "L'action était de toute évidence structurée et préméditée"
    L'actu en vidéo - Publié le 15 juillet 2016

  • 1h01

    Le président de la région réagit

    Le président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur (PACA) Christian Estrosi avait parlé du "pire drame de l'histoire de Nice".

  • 0h48

    Rumeurs de prises d'otages démenties

    Très vite, de multiples rumeurs courent dans la ville. Une prise d'otages est évoquée dans tel ou tel restaurant, provoquant des mouvements de panique. La place Masséna, en plein centre de Nice, est bouclée.

    Finalement, le porte-parole du ministère de l'Intérieur, Pierre-Henry Brandet, annonce sur BFM TV qu'il n'y a ni prise d'otages, ni hommes retranchés à Nice.

  • 23h05

    Scènes de panique

    Images des scènes de panique à Nice après qu'un camion a foncé sur la foule rassemblée pour célébrer la fête nationale française. Selon le parquet, les victimes ont été fauchées sur une distance de 2 kilomètres.

    Nice: scènes de panique et déploiement des secours
    L'actu en vidéo - Publié le 15 juillet 2016

  • 22h45

    Un camion fonce dans la foule

    Alors que la promenade des Anglais est noire de monde en ce soir du 14 juillet à Nice, un camion fait irruption et fonce sur la foule, renversant les personnes qui se trouvent sur son chemin sur une distance de 2 km en roulant à 90 km/h.