Modifié le 11 juillet 2016

Pas de glyphosate dans les parcs publics, décrète l'Union européenne

Le glyphosate est devenu le symbole de la lutte contre les pesticides.
Le glyphosate est devenu le symbole de la lutte contre les pesticides. [Rainer Jensen - DPA/Keystone]
Les Etats membres de l'UE ont approuvé lundi une restriction des conditions d'utilisation du glyphosate. La Commission européenne vient de prolonger temporairement la licence de cet herbicide controversé.

Ces mesures, visant à prendre en compte les inquiétudes exprimées sur de possibles effets néfastes sur la santé, incluent une interdiction de certains adjuvants du glyphosate et des règles pour limiter son utilisation dans des endroits comme les parcs et les jardins publics.

Ces restrictions vont s'appliquer pendant au maximum dix-huit mois. Cette période correspond à la prolongation temporaire de la licence du glyphosate décidée par la Commission le 29 juin, à la veille de son expiration, faute de soutien suffisant des Etats membres pour la renouveler.

>> Lire: L'UE reporte sa décision sur l'herbicide controversé glyphosate 

Verdict fin 2017

Cette prolongation est valable jusqu'à la publication d'un avis scientifique de l'Agence européenne des produits chimiques (ECHA) pour évaluer les effets sanitaires du glyphosate, au plus tard le 31 décembre 2017.

Fin juin, la France et Malte avaient voté contre le renouvellement d'autorisation du glyphosate et sept pays s'étaient abstenus.

ats/sbad

Publié le 11 juillet 2016 - Modifié le 11 juillet 2016