Modifié le 03 juillet 2016 à 09:29

A Manbij, l'EI repousse les rebelles syriens soutenus par les Etats-Unis

Un combattant des Forces démocratiques syriennes marche près de silos repris à l'EI dans la ville de Manbij
Un combattant des Forces démocratiques syriennes marche près de silos repris à l'EI dans la ville de Manbij. [Rodi Said - Reuters]
Le groupe Etat islamique a repoussé samedi une offensive des forces syriennes appuyées par les Etats-Unis dans la ville de Manbij, selon l'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH).

Les Forces démocratiques syriennes (FDS), alliance de combattants kurdes et arabes appuyés par des membres des forces américaines et des frappes aériennes de la coalition internationale, tentent depuis un mois de reprendre cette ville, dernier lien entre les territoires contrôlés par l'EI autour de leur "capitale", Raqa, et la frontière turque.

Selon l'OSDH, les djihadistes ont réussi à repousser les FDS d'un quartier du sud de Manbij après de violents combats et une attaque à la voiture piégée menée par des kamikazes.

Un porte-parole des FDS a assuré que l'offensive se poursuivrait "jusqu'à ce que Manbij soit libérée".

Résistance de l'EI

Les FDS se heurtent à une résistance acharnée de l'EI au nord et au sud de Manbij après avoir rapidement progressé en direction de la ville au début de leur offensive.

Sa perte constituerait un coup très dur pour les djihadistes, qui verraient coupée leur dernière route d'approvisionnement depuis la Turquie et Raqa directement menacée.

agences/ypf

Publié le 03 juillet 2016 à 07:18 - Modifié le 03 juillet 2016 à 09:29