Modifié le 06 juin 2016 à 12:58

Trois nouveaux sondages placent le camp du Brexit en tête

Des supporters du Brexit lors d'un meeting animé par l'ancien maire de Londres Boris Johnson.
Trois nouveaux sondages placent le camp du Brexit en tête Le 12h30 / 1 min. / le 06 juin 2016
Trois nouveaux sondages placent le camp du "Brexit" devant le camp des partisans du maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne, en vue du référendum du 23 juin. Les Européens eux s'y opposeraient.

Le Brexit recueillerait 45% et le "maintien" 41%, selon un sondage de l'institut YouGov pour la chaîne ITV. Cette enquête a été réalisée de mercredi à vendredi derniers sur la base d'un échantillon de 3405 personnes.

L'institut TNS fait lui état d'un sondage réalisé durant la troisième semaine de mai qui donne 43% des voix au Brexit contre 41% au maintien. Et 16% des sondés se disent encore indécis.

Plaçant pour sa part le camp du "Brexit" à 48% des intentions de vote contre 43% pour le camp du "Bremain", l'institut ICM note un accroissement de l'écart, qu'il mesurait à trois points seulement la semaine dernière. Son nouveau sondage a été réalisé en ligne entre vendredi et dimanche.

Européens opposés

Les citoyens européens sont eux de plus en plus favorables au maintien du Royaume-Uni dans l'Union européenne, selon un sondage réalisé dans neuf pays et publié lundi dans le quotidien Le Figaro.

"Les Européens se montrent clairement favorables à ce que les Britanniques demeurent au sein du 'club' des Vingt-Huit", constate le quotidien conservateur.

"Ce sentiment a même progressé en Allemagne (+1%) France (+6%) et en Pologne (+10%) par rapport à une précédente enquête réalisée en avril", souligne le journal.

agences/ebz

Publié le 06 juin 2016 à 07:47 - Modifié le 06 juin 2016 à 12:58

La livre sterling accuse le coup

La livre sterling a cédé lundi un pour cent par rapport au dollar, atteignant un plus bas de trois semaines face au billet vert. L'euro, lui, était en hausse de 0,75% par rapport à la livre.

La livre avait déjà baissé fortement mardi dernier, jour où deux précédents sondages de l'institut ICM, un en ligne et l'autre par téléphone, avaient donné une avance de trois points au camp du "Brexit".