Modifié le 28 mai 2016 à 18:36

Cent cinquante experts demandent d'annuler ou déplacer les JO de Rio

Vue aérienne des installations sportives pour les Jeux Olympiques de Rio 2016.
Vue aérienne des installations sportives pour les Jeux Olympiques de Rio 2016. [Ricardo Moraes - Reuters]
Les Jeux olympiques prévus au Brésil doivent être déplacés ou reportés en raison des risques représentés par le virus Zika pour la santé, ont affirmé vendredi 150 experts scientifiques.

Dans une lettre ouverte adressée à l'Organisation mondiale de la santé (OMS), les spécialistes soulignent que la souche brésilienne du virus porte atteinte à la santé humaine "d'une manière que la science n'avait jamais observée auparavant".

"On fait courir un risque inutile, quand 500'000 touristes étrangers de tous les pays viennent assister aux jeux et peuvent potentiellement être infectés par le virus et revenir chez eux où l'infection peut alors devenir endémique", écrivent professeurs de médecine, bio-éthiciens et autres scientifiques d'une dizaine de pays dans une lettre ouverte à la directrice générale de l'Organisation mondiale de la santé (OMS), Margaret Chan.

Dans une autre ville hôte

Dans leur courrier, les experts de la santé insistent pour que l'OMS forme un groupe indépendant d'experts pour conseiller l'organisation onusienne ainsi que le comité olympique international.

Ils proposent également d'organiser les Jeux olympiques dans une autre ville-hôte.

agences/kkub

Publié le 28 mai 2016 à 08:14 - Modifié le 28 mai 2016 à 18:36

L'OMS maintient son cap

Une annulation ou un changement du lieu des Jeux olympiques 2016 prévus à Rio de Janeiro ne changerait pas radicalement la propagation du virus Zika, a estimé l'Organisation mondiale de la Santé, réagissant à une demande en ce sens par 150 experts de santé.

"Les gens continuent à voyager entre ces pays pour toute une série de raisons, le meilleur moyen de réduire le risque est de suivre les conseils de voyage de santé publique", ajoute l'OMS.

Les autorités ne repousseront pas les JO et suivent l'OMS

Le ministère brésilien de la Santé et le Comité organisateur des Jeux Olympiques de Rio n'envisagent pas de repousser ou d'annuler les JO prévus en août à Rio, en raison des risques représentés par le virus Zika.

Dans un communiqué, le ministère brésilien de la Santé reprend des arguments de l'OMS selon lesquels le mois d'août est celui où il y a le moins de moustiques Aedes aegypti, vecteurs des virus de la dengue, du Zika et Chikungunya.