Un sentiment de ras-le-bol

A un an de la prochaine élection présidentielle, le 19h30 de la RTS lance une série sur la "France vent debout" pour plonger dans un pays en proie à la colère et au doute. Avec un premier constat, les Français craignent de plus en plus pour leur avenir.

Ce sentiment s'illustre dans un sondage mené à la fin 2014, où 57% des personnes interrogées déclarent qu'elles craignent de tomber un jour dans la précarité.

Un sentiment confirmé fin 2015 par un nouveau sondage Odoxa. En tête des préoccupations : le chômage, devant le terrorisme, alors même que l’année a été marquée par une série d’attentats.

L’institut européen Eurostat définit les personnes en risque de pauvreté comme étant les personnes incapables par exemple de payer leur loyer, d’acheter une voiture, de partir en vacances une semaine par an ou encore de consommer de la viande un jour sur deux.

Si en 2014, 57% des Français disaient craindre de tomber un jour dans la précarité, statistiquement, à la même époque, le pourcentage de Français effectivement menacés par la pauvreté était de 18,5%. C’est un peu plus qu’en Suisse (16,4%). Mais moins qu’en Allemagne (20,6%) ou qu’en Italie (28,3%).

>> Voir le décryptage de Marc Allgöwer vendredi soir au 19h30:

France: le sentiment de précarité est fort chez les habitants
19h30 - Publié le 20 mai 2016

>> Revoir le reportage sur la situation à Nantes:

En France, les contestations contre la réforme du Code du travail continuent
19h30 - Publié le 19 mai 2016
 

Le casse-tête des politiciens locaux

Portrait croisé de deux maires de communes de Haute-Garonne, l’Union et Balma. L’un est de gauche, l’autre de droite, mais ont un casse-tête semblable: sans les dotations de l'Etat, l'argent manque pour entretenir ou construire des infrastructures, appliquer les mises aux normes obligatoires imposées par l'Etat et faire vivre les associations dans la cité.

>> Voir le reportage de Michel Beuret:

France: les maires se plaignent des coupes budgétaires
19h30 - Publié le 20 mai 2016

Les jeunes doivent faire leur place

En dix ans, le taux de chômage des 15-24 ans a grimpé en flèche pour atteindre 23,4% en 2014, selon les derniers chiffres de l'Insee:

Comment les jeunes font-ils leur place dans cette France en crise? Olivier Kohler a suivi une jeune dans son marathon pour décrocher un emploi et quitter son rôle d'éternel stagiaire.

>> Voir le reportage d'Olivier Kohler:

La France Vent debout: 25,9% des jeunes Français sont sans emploi
19h30 - Publié le 21 mai 2016
 

Les difficultés d'être patron

Comment faire tourner son entreprise? Antoine Silacci a suivi deux patrons: un entrepreneur en Bourgogne et un entrepreneur français qui a choisi d'établir sa société en Suisse.

Pour Gilles Penet, fondateur de la société OPS, le premier grief contre le système français réside dans la lourdeur du cadre légal. Le code du travail français représente 2280 pages, la loi suisse n'en compte que... 79.

Mais l'entrepreneur a également une autre bête noire, qui se trouve sur les fiches de paie. En France, les cotisations sociales atteignent les 25%. Un record au sein de l’Union européenne.

Ces contraintes poussent les Français à s'exiler. Jean-Charles Méthiaz, issu de HEC Paris, a établi sa société à Genève. Il souligne l'environnement très propice aux affaires en Suisse, ce qui n'est pas le cas en France: 33% des jeunes diplômés d'HEC sont d'ailleurs partis chercher leur premier emploi à l'étranger.

>> Voir le reportage d'Antoine Silacci:

"La France Vent debout": les dirigeants des PME dénoncent un système rigide
19h30 - Publié le 22 mai 2016
 

La musique pour donner de la voix

Le rappeur Fik’s Niavo est une voix qui porte celles des jeunes des quartiers: comment échapper à la délinquance, à l’islamisme tout en restant fidèle à la culture banlieue et très critique vis-à-vis des bobos qui tentent de faire essaimer Nuit debout en banlieue?

Voir le reportage de Tristan Dessert:

France- "Nuit Debout": le rappeur Fik’s Niavo porte la voix des jeunes des cités
19h30 - Publié le 23 mai 2016
 

Le ras-le-bol des flics

Difficile d'être policier dans la France actuelle. Annabelle Durand a profité de la manifestation des policiers à Paris pour dresser le portrait d'un flic.

Le reportage d'Annabelle Durand:

France - Grèves: les policiers dénoncent un climat de haine et de violence envers eux
19h30 - Publié le 25 mai 2016
 

Crédits

Réalisation web: Victorien Kissling

Reportages: Marc Allgöwer, Michel Beuret, Olivier Kohler, Antoine Silacci, Tristan Dessert, Annabelle Durand