Modifié le 14 mai 2016 à 00:11

Témoignage d'un réfugié syrien: "La police turque nous a tiré dessus"

Le témoignage d'un Syrien qui s'est fait tirer dessus par la police turque
Le témoignage d'un Syrien qui s'est fait tirer dessus par la police turque L'actu en vidéo / 1 min. / le 13 mai 2016
Depuis que la Turquie a fermé ses frontières l’été dernier, il est très difficile pour les Syriens de trouver refuge en lieu sûr. Témoignage d'un réfugié refoulé par la force avec une quinzaine de personnes dont des enfants.

Il y a deux mois, ce Syrien a voulu fuir les bombardements dans son pays: "Il y avait deux jeunes enfants de 4-5 ans avec leur mère et un vieil homme. En tout, on était neuf", explique-t-il à la RTS.

A la frontière turque, le groupe a été repéré par la police: "Les gendarmes nous ont aperçus et ont braqué de la lumière vers nous. Ils ont commencé à crier et nous ont tiré dessus, explique-t-il. Alors on s’est couché au sol, et les enfants ont commencé à pleurer. Le passeur leur a dit de ne pas faire de bruit pour que les gendarmes ne nous trouvent pas".

Vite repérés en Turquie

Après avoir finalement atteint le territoire turc, le groupe a vite été repéré: "Les gendarmes nous ont emmenés à la gendarmerie et nous ont forcés  à signer un papier avec nos noms, mentionnant qu’on leur demandait, de notre plein gré, de nous ramener en Syrie. Ils nous ont mis dans un bus qui nous a conduits jusqu’à la frontière. Puis, nous sommes retournées en Syrie à pied", rapporte-t-il.

Ces faits ont été fermement démentis par la Turquie.

Marie Forestier/hend/ctr

Publié le 13 mai 2016 à 17:08 - Modifié le 14 mai 2016 à 00:11