Modifié

La santé des 10-24 ans est trop souvent négligée dans le monde

Enfants atteints du sida dans un centre de soin de Saint-Domingue, en République dominicaine. [AP Photo/Ramon Espinosa - Keystone]
Enfants atteints du sida dans un centre de soin de Saint-Domingue, en République dominicaine. [AP Photo/Ramon Espinosa - Keystone]
La santé des 10-24 ans pâtit de décennies de manque de soins et de prévention, selon une étude publiée dans la revue The Lancet. Le phénomène touche en particulier les pays pauvres.

Deux tiers des jeunes grandissent dans des pays où le virus du sida, les grossesses précoces, des relations sexuelles non protégées ou la dépression et la violence sont des menaces quotidiennes.

Les relations sexuelles non protégées constituent le facteur de risque qui a pris le plus d'ampleur ces 23 dernières années pour les 10-24 ans. S'agissant des seuls 20-24 ans, l'alcool reste le facteur principal de risque suivi de la consommation de drogue.

Investissement urgent

"Cette génération de jeunes peut transformer l'avenir de tous. Il est crucial d'investir de manière urgente dans leur santé, leur éducation", estime le professeur George Patton de l'Université de Melbourne qui a coordonné les recherches.

Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a quant à lui déploré que les jeunes soient "la ressource la moins exploitée dans le monde".

ats/rac

Publié Modifié

Un quart de la population

Les 10-24 ans représentent un quart de la population, soit 1,8 milliard de personnes. Leur nombre devrait en outre atteindre deux milliards d'ici 2032.

Neuf sur dix vivent dans un pays en voie de développement. Depuis 1990, leur taux de mortalité a diminué plus lentement que celui des enfants de moins de cinq ans.