Modifié

John Kasich abandonne l'investiture républicaine à Donald Trump

Après le retrait de Ted Cruz mardi, John Kasich - ici lors d'un meeting à Annapolis le 19 avril - était le dernier à contester l'investiture républicaine à Donald Trump. [Susan Walsh - AP/Keystone]
Après le retrait de Ted Cruz mardi, John Kasich - ici lors d'un meeting à Annapolis le 19 avril - était le dernier à contester l'investiture républicaine à Donald Trump. [Susan Walsh - AP/Keystone]
Après l'abandon de Ted Cruz la veille, John Kasich était le dernier candidat à contester l'investiture républicaine au favori Donald Trump. Le gouverneur de l'Ohio a à son tour annoncé son retrait mercredi soir.

Le gouverneur de l'Ohio avait indiqué plus tôt dans la journée qu'il ferait une intervention publique à 17 heures (23 heures en Suisse) de Columbus, la capitale de son Etat. Et cela juste après avoir annulé une journée à Washington destinée à lever des fonds.

Depuis, les rumeurs et les déclarations anonymes de l'entourage du candidat laissaient entendre qu'il allait suspendre sa campagne.

John Kasich, dernier des primaires avec une seule victoire à son actif - dans son Etat de l'Ohio - avait répété mardi par la voix de son directeur de campagne qu'il resterait en course jusqu'à la Convention républicaine de Cleveland, en juillet, afin de tenter de ravir l'investiture au favori Donald Trump.

Retrait de Ted Cruz

Le retrait de la course du sénateur du Texas Ted Cruz la veille avait déjà rendu plus concrète l'investiture de Donald Trump, qui devrait engranger les délégués restants à attribuer lors des neuf dernières primaires, jusqu'au 7 juin.

>> Lire sur ce sujet: Ted Cruz abandonne, ouvrant la voie à l'investiture de Donald Trump

>> Le processus électoral:

agences/gax

Publié Modifié

Trump va annoncer son colistier

Donald Trump, qui est pratiquement assuré d'obtenir l'investiture du Parti républicain pour la présidentielle du 8 novembre aux Etats-Unis, désignera son colistier en juillet, avant la convention de Cleveland, dit-il dans un entretien accordé au New York Times.

L'homme d'affaires précise qu'il va annoncer prochainement la formation d'un comité chargé de la sélection, où siègera notamment Ben Carson, qui a renoncé à ses propres chances.

Il ajoute que John Kasich, son dernier adversaire, qui va probablement annoncer dans la journée son retrait de la course à l'investiture, ne fait pas partie des personnalités susceptibles de figurer sur son "ticket".