Modifié

Les drones américains tirent plus de missiles que les avions de combat

Un drone américain de type Reaper. [Isaac Brekken - AFP - Getty Images]
Un drone américain de type Reaper. [Isaac Brekken - AFP - Getty Images]
Pour la première fois, l'armée américaine a annoncé jeudi avoir tiré plus de missiles depuis des drones que depuis des avions de combat traditionnels en 2015. Par ailleurs, la présence de bases américaines se renforce en Afrique.

Depuis 2004, les drones jouent un rôle croissant dans la lutte anti-terroriste menée par les Etats-Unis. Barack Obama, élu président en 2008, a ordonné 90% des frappes tirées depuis ces appareils.

Au Pakistan, l'un des pays les plus touchés, les attaques de drones ont tué plus de 3300 personnes entre 2004 et septembre 2015, selon les chiffres du Bureau américain des journalistes d'investigation.

Parmi les victimes figurent 52 responsables des talibans ou d'Al-Qaïda. Le reste? 190 enfants, 534 civils et 2565 combattants.

Large réseau de bases aériennes

Bien que les frappes se concentrent au Moyen-Orient, l'utilisation des drones se répand en Afrique. De nombreuses attaques, peu documentées, visent les shebabs en Somalie, selon une enquête de The Intercept. Les nombreuses bases de la région serviraient également à l'envoi de drones au Yémen.

En Afrique de l'Ouest et dans le Sahara, les drones américains rempliraient principalement des missions de surveillance des groupes terroristes comme Boko Haram au Nigeria et environs ainsi qu'Al-Qaïda au Maghreb islamique (AQMI) au Mali, en collaboration avec les forces françaises et africaines.

Au total, les Etats-Unis posséderaient plus d'une vingtaine de bases aériennes servant à l'envoi de drones en Afrique et au Moyen-Orient.

>> Les bases américaines connues envoyant des drones

Passez la souris sur les avions pour obtenir plus d'informations sur les bases américaines

vtom

Publié Modifié