Banner 15 minutes

Quinze minutes

Publié le 25 avril 2016 à 08:48 - Modifié le 26 septembre 2016 à 12:08

Bugey, Fessenheim. Pourquoi ces centrales nucléaires françaises dérangent tant les Suisses ?

30 ans après la tragédie de Tchernobyl, plusieurs cantons exigent la fermeture de deux centrales nucléaires en France voisine. D'un côté, la Ville et le canton de Genève ont annoncé cette année le dépôt d'une plainte pénale contre X concernant la centrale nucléaire française du Bugey (Ain). Les motifs invoqués sont la mise en danger de la vie d'autrui et la pollution des eaux.

De l'autre côté du pays, le Gouvernement jurassien, appuyé par les deux demi-cantons bâlois, a réclamé le mois dernier une nouvelle fois la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin).

Pourquoi ces centrales nucléaires dérangent-elles tant? Y-a-t-il réel danger? Qui sont ces contestataires suisses et comment, au-delà des actions symboliques, s’organisent-ils? Enfin, notre pays, qui possède la plus vieille centrale nucléaire au monde, est-il bien placé pour faire la leçon à son voisin?

Suivez toute la semaine la déclinaison de cette thématique sur les réseaux sociaux, sur l'antenne radio et sur rtsinfo.ch.

  • Le reportage

    Bugey, Fessenheim: des centrales qui dérangent les Suisses

    La centrale nucléaire de Fessenheim, en France.
    Christophe Karaba - EPA/Keystone
    Quinze minutes - Publié le 30 avril 2016

  • Le fil Twitter

    Le suivi du hashtag #15RTS

  • Faut-il démanteler au plus vite la centrale nucléaire de Fessenheim?

    Le débat dans l'émission Forum

    François Hollande a promis la fermeture de la centrale de Fessenheim, la plus vieille centrale de France, dès la fin de son quinquennat en 2017.

    La France tente de calmer les inquiétudes de ses voisins. Le débat entre Michel Sordi, député français Les Républicains, maire de Cernay dans le Haut-Rhin, et Isabelle Chevalley, conseillère nationale (Les Verts'libéraux/VD).

    Isabelle Chevalley (Vert'libéraux) et le député-maire français Michel Sordi (Les Républicains).
    AFP/Keystone
    Forum - Publié le 26 avril 2016

  • Une flash-mob jurassienne contre le nucléaire

    Rencontre avec Ivan Godat

  • Voisins de Fessenheim

    Témoignage d'un habitant en lutte contre la centrale

    Gabriel Weisser, voisin de la centrale nucléaire de Fessenheim, est l’un des rares habitants du village à vouloir sa fermeture. Il a même décidé de déposer plainte pour "mise en danger de la vie d'autrui".

    Gabriel Weisser est le voisin de centrale nucléaire alsacienne.
    Nicolae Schiau - RTS
    Le 12h30 - Publié le 26 avril 2016

    Extraits vidéo de son interview:

  • Vers une fermeture de Fessenheim?

    L'interview de Ruedi Rechsteiner, ancien conseiller national socialiste

    L'occasion également de demander au maire de Fessenheim Claude Brender s'il est inquiet:

  • Rencontre

    Ces Suisses en guerre contre le nucléaire français

    Plusieurs cantons suisses exigent la fermeture de deux centrales nucléaires vieillissantes en France voisine. D'un côté, Genève a annoncé cette année le dépôt d'une plainte pénale contre X concernant la centrale nucléaire française du Bugey (Ain) pour mise en danger de la vie d'autrui et pollution des eaux. De l’autre côté du pays, le Gouvernement jurassien, appuyé par les deux demi-cantons bâlois, a réclamé le mois dernier une nouvelle fois la fermeture de la centrale nucléaire de Fessenheim (Haut-Rhin).

    Nicolae Schiau est allé à la rencontre de ces Suisses en guerre contre le nucléaire français.

    Une pancarte contre la centrale du Bugey est posée à Genève, 07.03.2016.
    Fabrice Coffrini - AFP
    Le Journal du matin - Publié le 25 avril 2016

  • Au programme de la semaine

    "Radio et actif", les explications en vidéo

  • Les archives de Quinze minutes

    Les précédents reportages

    Nuit debout, quelle direction?

    Cela fait plus de deux semaines que Nuit debout a pris ses quartiers sur la place de la République, à Paris. Des centaines de personne s’y retrouvent tous les soirs. Et le mouvement a commencé à essaimer dans différentes villes de France, à Marseille, Toulouse, Strasbourg, Grenoble, Lyon...

    Vivre son islam à Bienne:

    La ville de Bienne est confrontée à une forte augmentation du nombre de ses mosquées. Selon un chiffre qui circule à Berne au sein des services fédéraux de sécurité, la ville de 55'000 habitants compterait au moins 15 lieux de prière musulmans.

    Explosion du nombre de réfugiés mineurs non accompagnés en Suisse:

    Des enfants qui ont pris le chemin de l'exil sans leur famille pour rejoindre notre pays et dont le nombre explose: ils sont aujourd'hui 2776, soit trois fois plus qu'il y a un an et huit fois plus qu'en 2013.

  • La nouvelle formule de Quinze minutes

    Des thématiques à suivre toute la semaine

    Jusqu'à présent, Quinze Minutes consistait principalement en une émission de reportage long-format, diffusée sur RTS La Première le samedi.

    Si l'émission du samedi reste, son format prend dorénavant un virage numérique, mobile et immersif avec un suivi tout au long de la semaine de la thématique - accompagnée de vidéos et de photos - sur les réseaux sociaux, l'antenne radio et rtsinfo.ch.