Modifié le 09 avril 2016 à 22:31

Mohamed Abrini avoue être "l'homme au chapeau" de l'aéroport de Bruxelles

Mohamed Abrini a avoué être "l'homme au chapeau" filmé par les caméras de vidéosurveillance de l'aéroport de Bruxelles.
Mohamed Abrini a avoué être "l'homme au chapeau" filmé par les caméras de vidéosurveillance de l'aéroport de Bruxelles. [DR]
Mohamed Abrini, déjà soupçonné d'être impliqué dans les attentats du 13 novembre à Paris, a reconnu être "l'homme au chapeau" filmé par les caméras de l'aéroport de Bruxelles, a annoncé samedi le parquet fédéral belge.

"Il a dû admettre que c'était lui" après que les enquêteurs lui ont montré la vidéo, a dit samedi un porte-parole du parquet. "Il a été confronté aux résultats de diverses expertises et a reconnu sa présence lors des faits. Il a expliqué avoir jeté sa veste dans une poubelle et revendu son chapeau ensuite."

Les autorités belges ont inculpé samedi quatre personnes arrêtées lors vendredi, dont Mohamed Abrini, un Belge de 31 ans, pour participation à une organisation terroriste et assassinats terroristes.

Tous les principaux suspects morts ou arrêtés

Après ces arrestations et inculpations, tous les principaux suspects des attentats de Paris, Saint-Denis et Bruxelles sont soit morts, soit sous les verrous.

Outre ce suspect-clé, se trouve parmi les individus inculpés samedi "le deuxième homme" ayant été en contact avec le kamikaze du métro de Bruxelles lors des attaques du 22 mars. Ce dernier était également "présent lors de l'achat des sacs qui servirent" lors de la double explosion-suicide à l'aéroport bruxellois.

Selon la presse belge, un Bruxellois condamné lors du procès du groupuscule islamiste Sharia4Belgium à Anvers (nord) a aussi été appréhendé lors du coup de filet de vendredi et inculpé. Un ressortissant rwandais est aussi poursuivi. Les deux autres suspects interpellés vendredi ont été remis en liberté.

Opération à Etterbeek

La police belge, appuyée par des tireurs d'élite, a par ailleurs mené une perquisition dans un immeuble du quartier d'Etterbeek dans le centre de Bruxelles.

Le bâtiment, dont les occupants ont été évacués, était un immeuble d'habitation avec un commerce au rez-de-chaussée. Les abords ont été bouclés et une équipe de la médecine légale est intervenue à l'intérieur des locaux. La police n'a procédé à aucune arrestation lors de cette opération et le parquet a précisé que ni armes, ni explosifs n'avaient été retrouvés sur place.

bx
L'actu en vidéo - Publié le 09 avril 2016

Le Premier ministre belge Charles Michel a précisé samedi que les autorités demeuraient en état d'alerte face à la menace terroriste dans le pays.

agences/vkiss/ptur

Publié le 09 avril 2016 à 15:20 - Modifié le 09 avril 2016 à 22:31