Modifié

Comment la cote de Donald Trump a explosé auprès des bookmakers

Donald Trump (à gauche) lors d'un débat face à Ted Cruz. [Pedro Portal/The Miami Herald via AP - Keystone]
Donald Trump (à gauche) lors d'un débat face à Ted Cruz. [Pedro Portal/The Miami Herald via AP - Keystone]
Les parieurs en ligne ne mettent plus une pièce sur les adversaires du républicain Donald Trump et de la démocrate Hillary Clinton. Selon eux, l'issue des primaires américaines est quasiment assurée.

A mi-parcours, les sondages donnent quelques points d'avance à Hillary Clinton et Donald Trump. Mais, pour les bookmakers, l'ex-secrétaire d'Etat affiche près de 90% de chances de remporter l'investiture démocrate. L'homme d'affaires est lui crédité de plus de 70% côté républicain.

La RTS a analysé les données du site de paris betfair.com, qui ajuste instantanément ses cotes en fonction des sommes investies par les internautes. Les prévisions de la plateforme britannique, dont les mises en vue du 8 novembre atteignent près de 15 millions de francs, s'étaient avérées justes lors des présidentielles de 2004, 2008 et 2012.

Républicains: Cruz et Kasich inexistants

En février 2015, un franc parié sur Donald Trump rapportait jusqu'à 340 francs en cas de victoire du milliardaire à la primaire. Aujourd'hui, le gain potentiel pour la même somme s'élève à 45 centimes. Le milliardaire possède près de 60 points d'avance sur son premier concurrent, Ted Cruz, selon les paris effectués sur betfair.com.

La cote de Donald Trump a décollé à partir de mi-janvier. Seul accroc: sa défaite dans l'Iowa le 1er février face à Ted Cruz, qui a propulsé Marco Rubio en tête des pronostics. Une semaine plus tard, la victoire du businessman dans le New Hampshire a rétabli la hiérarchie, encore fortifiée après le caucus dans le Nevada.

Parmi ses adversaires, la cote de Ted Cruz approche les 15% et celle de John Kasich les 10%. Seuls les ex-candidats Jeb Bush, jusqu'en octobre, et Marco Rubio, jusqu'en février, semblaient en mesure de rivaliser avec l'homme d'affaires.

Démocrates: Hillary seule au monde

Contrairement au suspense de la primaire républicaine, les bookmakers n'ont jamais considéré les adversaires démocrates de Hillary Clinton capables de lui barrer la route.

Depuis la primaire en Caroline du Sud le 27 février, l'ex-secrétaire d'Etat oscille autour des 90% de chances d'être la candidate de son parti. La probabilité de voir Bernie Sanders représenter les démocrates s'élève actuellement à 6%, selon betfair.com.

A l'exception d'une petite hausse en janvier, le candidat a vu sa faible cote fondre dès sa défaite dans le Nevada, le 20 février.

Présidentielle: Clinton largement favorite

Si la présidentielle oppose bien Hillary Clinton à Donald Trump, l'ex-secrétaire d'Etat partira avec les faveurs des bookmakers.

Selon les données de betfair.com, la candidate est créditée de près de 70% de chance de l'emporter. Très loin, Donald Trump, qui a encore huit mois pour renverser la situation, atteint péniblement les 20%.

Valentin Tombez

Publié Modifié