Modifié

Poignée de main historique à Cuba entre Raul Castro et Barack Obama

Barack Obama et Raul Castro se serrent la main [RTS]
Barack Obama et Raul Castro se serrent la main / L'actu en vidéo / 1 min. / le 21 mars 2016
Barack Obama et son homologue cubain Raul Castro se sont serré la main lundi au palais de la Révolution de La Havane, à l'occasion de la première visite d'un président américain à Cuba depuis 88 ans.

Les deux hommes, dont c'est la troisième rencontre depuis l'annonce de leur rapprochement spectaculaire fin 2014, ont échangé sourires et poignées de main avant d'entamer leurs discussions à huis clos, ont constaté des journalistes sur place.

Les deux chefs d'Etat doivent faire des déclarations à la presse à l'issue de cette nouvelle rencontre, après celles d'avril 2015 lors du sommet des Amériques de Panama et de septembre dernier en marge de l'Assemblée générale de l'ONU à New York.

L'embargo reste en place

C'est la première visite d'un président américain en exercice à Cuba depuis la révolution castriste de 1959. Le locataire de la Maison Blanche souhaite mettre à profit cette visite pour rendre irréversible le processus de rapprochement avant de quitter la présidence en janvier 2017.

Malgré l'engouement autour de ce déplacement longtemps impensable, l'embargo imposé à l'île depuis 1962 reste en place et les changements espérés par Washington pourraient tarder à se concrétiser.

Le président cubain Raul Castro a salué les efforts déployés par son homologue américain Barack Obama pour tenter de faire lever l'embargo qui pénalise son pays depuis 1962. Il a souhaité que les "divergences" entre les deux pays soient dépassées.

Le président américain a de son côté salué un "jour nouveau" dans les relations  entre les Etats-Unis et Cuba. Il a salué "l'esprit d'ouverture" de Raul Castro et assuré que l'avenir de Cuba sera "décidé par les Cubains".

afp/boi

Publié Modifié

Hommage au père de l'indépendance cubaine

Barack Obama a rendu hommage à José Marti, le père de l'indépendance cubaine, lundi sur la place de la Révolution de la Havane, au deuxième jour de sa visite historique sur l'île.

Après s'être incliné devant une couronne de fleurs au pied de la statue de l'homme politique et poète, le président des Etats-Unis a signé le livre d'or. "C'est un grand honneur de rendre hommage à José Marti, qui a donné sa vie pour l'indépendance de son pays. Sa passion pour la liberté et son autodétermination habitent aujourd'hui le peuple cubain", a écrit M. Obama.

L'hommage avait commencé au son de l'hymne des Etats-Unis qui a résonné sur la place de la Révolution.