Modifié le 07 septembre 2016 à 09:34

Des camions poubelle s'attaquent au "fleuve" de déchets autour de Beyrouth

Les déchets sont peu à peu chargés dans des camions, dans le quartier de Jdaidé à l'est de Beirut.
Les déchets sont peu à peu chargés dans des camions dans le quartier de Jdaidé à Beirut. [Bilal Hussein - Keystone]
Des camions ont commencé samedi à enlever les "fleuves" d'ordures amoncelées hors de Beyrouth, en vertu d'un plan adopté par le gouvernement libanais pour mettre fin à huit mois de crise des déchets

Le 12 mars, le Conseil des ministres a décidé de rouvrir une décharge controversée afin d'y transporter les tonnes de déchets empilés depuis des mois et au grand dam des citoyens, notamment dans les banlieues de la capitale libanaise.

Des dizaines de camions s'activaient dimanche depuis 6h00 à enlever les sacs d'ordures, dont des images aériennes ont montré qu'ils formaient littéralement un fleuve à Jdaidé, banlieue nord de Beyrouth.

"Vous puez"

Les autorités avaient annoncé samedi que des camions chargés de déchets commençaient à entrer dans la décharge de Naamé, la plus grande du pays, fermée depuis juillet.

Des militants du collectif citoyen "Vous puez" avaient bloqué lundi des accès à Beyrouth pour protester contre la décision du gouvernement de rouvrir cette décharge pour deux mois, estimant que ce plan ne réglait pas le problème de manière respectueuse de l'environnement.

Deux nouvelles décharges seront ouvertes dans la banlieue de Beyrouth, selon le gouvernement.

afp/kkub

Publié le 20 mars 2016 à 12:33 - Modifié le 07 septembre 2016 à 09:34