Publié

"Le moins pire pour la présidence, c'est Alain Juppé" selon Cohn-Bendit

Daniel Cohn-Bendit [Keystone]
Daniel Cohn-Bendit appelle à voter pour Alain Juppé en cas de primaire à droite / Tout un monde / 6 min. / le 3 février 2016
Daniel Cohn-Bendit appelle à voter pour Alain Juppé à la présidentielle française en cas de primaire à droite. L'homme de mai 68 a confié mercredi à la RTS qu'il s'agit pour lui du "moins pire" candidat.

L'ancien écologiste franco-allemand Daniel Cohn-Bendit estime qu'avec une gauche complètement éclatée, celui qui gagnera la primaire à droite aura de fortes chances d'être élu président de la République française.

"A gauche, avec Hollande, Mélenchon, un candidat écologiste et je ne sais encore qui, il n'y a pratiquement aucune chance qu'un candidat de la gauche soit au second tour", affirme l'ancien leader de mai 68.

Pour lui, "Alain Juppé calmera un peu le jeu" en tant que président, en attendant que la gauche se reconstruise.

Eviter le scénario "cauchemar"

"Son programme sur la sécurité et l'école, c'est pas ma tasse de thé", affirme encore Daniel Cohn-Bendit, qui se sent plus en accord avec le Républicain sur le thème de l'Europe.

L'appel de "Danny le Rouge" vise avant tout à éviter un duel entre Nicolas Sarkozy et Marine Le Pen au second tour de l'élection présidentielle. Un scénario "cauchemar" pour lui, "même si à la fin je voterais Sarkozy avec une bouteille de vodka pour faire passer tout ça."

Daniel Cohn-Bendit estime toutefois que Marine Le Pen ne peut pas gagner l'élection. "Si même Christian Estrosi a gagné dans le sud (aux élections régionales, ndlr) face à Marion Maréchal-Le Pen, il existe encore un plafond de verre contre l'extrême droite en France."

tmun

Publié

Daniel Cohn-Bendit, président de la Commission européenne?

Daniel Cohn-Bendit s'est par ailleurs déclaré intéressé par la présidence de la Commission européenne, à la condition que l'élection se fasse au suffrage universel, après une campagne dans tous les Etats membres de l'UE.

Selon lui, la Commission européenne acquerrait ainsi "une légitimité transnationale contre les égoïsmes nationaux" et une réelle souveraineté politique en Europe.