Modifié

Un enfant sur neuf dans le monde vit dans une zone de conflit

Ce cliché a remporté le Prix de la photo de l'année 2015 de l'Unicef: ces enfants attendent à la frontière avec la Grèce, le 21 août 2015 à Gevgelija en Macédoine. [ EPA/GEORGI LICOVSKI]
Ce cliché a remporté le Prix de la photo de l'année 2015 de l'Unicef: ces enfants attendent à la frontière avec la Grèce, le 21 août 2015 à Gevgelija en Macédoine. [ EPA/GEORGI LICOVSKI]
Quelque 250 millions d'enfants vivent dans des pays touchés par des conflits, déplore mardi l'Unicef, en réclamant près de 3 milliards de dollars cette année pour aider les plus vulnérables.

"Le nombre d'enfants impliqués dans des crises humanitaires dans le monde, soit un sur neuf, est stupéfiant et consternant", estime le Fonds des Nations unies pour l'enfance (Unicef).

L'agence indique qu'elle aura besoin en 2016 de l'équivalent de 2,85 milliards de francs.

Son budget a doublé en 3 ans alors que les conflits et des conditions climatiques extrêmes ont forcé un nombre croissant d'enfants à quitter leur domicile et exposé des millions d'autres à de graves déficits alimentaires, à la violence, aux maladies, aux abus et aux menaces sur leur éducation.

Priorité à la Syrie

Le budget réclamé permettra de venir en aide à 76 millions de personnes, dont 43 millions d'enfants, répartis dans 63 pays. La plus grande partie sera consacrée à la Syrie.

L'Unicef déclare par ailleurs qu'un quart de l'aide est destinée à l'éducation des enfants dans les situations d'urgence, avec l'objectif de faire passer leur nombre de 4,9 millions en 2015 à 8,2 millions cette année.

afp/pym

Publié Modifié