Modifié

Vingt ans après la mort de Mitterrand, retour en images sur la force tranquille

François Mitterrand peu après son élection à la présidence en mai 1981. [AFP]
François Mitterrand peu après son élection à la présidence en mai 1981. [AFP]
Président de la France entre 1981 et 1995, François Mitterrand est décédé des suites d'un cancer le 8 janvier 1996 à 79 ans. L'occasion de revenir sur la vie d'un homme puissant et mystérieux à travers les archives de la RTS.

Deux échecs en 1965 et 1974

François Mitterrand a immédiatement marqué les esprits en se présentant aux élections présidentielles de 1965 contre le général de Gaulle et en 1974 contre Valéry Giscard d'Estaing, échouant à deux reprises.

>> Interview accordée au magazine Le Point de la TSR en 1966:

François Mitterrand s'est lancé seul dans la campagne électorale.
François Mitterrand / Point / 11 min. / le 7 octobre 1965

>> La gauche se rassemble:

Le contre gouvernement socialiste se réunit tous les jeudis. [RTS]
Le socialiste Mitterrand / Continents sans visa / 14 min. / le 2 juin 1966

Le jour de gloire du 10 mai 1981

Le socialiste a ensuite accédé à la tête de l'Etat le 10 mai 1981 grâce à l'union de la gauche. D'abord président du "changement" avec les réformes économiques et sociales (nationalisations, retraite à 60 ans, 5ème semaine de congés payés) ou de société (décentralisation, abolition de la peine de mort), il est ensuite celui de la rigueur avant d'être le premier à gérer une cohabitation, en 1986.

>> Le 10 mai 1981, un jour historique:

Le 10 mai 1981, les Français élisaient François Mitterrand comme président. Ce fut l'aboutissement d'une aventure personnelle hors norme
Le 10 mai 1981, les Français élisaient François Mitterrand comme président. Ce fut l'aboutissement d'une aventure personnelle hors norme / 19h30 / 53 sec. / le 10 mai 2011

>> Gauche au pouvoir, un documentaire de Temps Présent du 14 mai 1981:

>> La joie à Paris:

>> Des familles réagissent à l'élection:

Joie à l'annonce de la victoire de François Mitterrand, 1981. [RTS]
Un moment d'histoire / Divers / 10 min. / le 10 mai 1981

Il a été réélu en 1988 face à son Premier ministre Jacques Chirac, mais ne s'est pas représenté, affaibli par la maladie, en 1995, cédant la place à Chirac, qui bat le socialiste Lionel Jospin. L'annonce de son décès en 1996 des suites d'un cancer longtemps caché a ému la France et l'Europe.

>> Les réactions à son décès en 1996:

[Photo] Décès de MitterrandPhoto
Décès de Mitterrand / Journal du soir / 1 min. / le 8 janvier 1996

Adulé et détesté

Le parcours politique de François Mitterrand ainsi que sa vie privée (il a caché sa double vie entre sa famille officielle et la mère de sa fille naturelle) ont donné lieu à un demi-millier d'ouvrages d'historiens ou de grands témoins, inspirés par sa personnalité complexe aux multiples facettes.

Surnommé tantôt "Machiavel", "le Sphinx", "Tonton" ou simplement "Dieu", l'ancien président a été aussi adulé que détesté.

>> Son portrait à travers le regard de ses proches:

>> La publicité au service du pouvoir:

Un attachement pour la Suisse

Venu à sept reprises en Suisse pour une visite officielle, François Mitterrand avait cultivé des liens solides avec Berne et la Romandie.

>> Les liens avec la Suisse:

François Mitterrand avait cultivé des liens solides avec la Suisse
François Mitterrand avait cultivé des liens solides avec la Suisse / 19h30 / 2 min. / le 10 mai 2011

>> Visite d'Etat en 1983:

Mitterrand et Pierre Aubert en 1983. [RTS]
Mitterrand en Helvétie / Sur un plateau / 14 min. / le 25 avril 1983

>> Une dégustation d'absinthe à Neuchâtel:

François Mitterrand en visite à Neuchâtel en 1984. [RTS]
Dessert présidentiel / Télé journal / 1 min. / le 10 janvier 1984

boi

Publié Modifié

François Hollande se recueille

François Hollande a rendu vendredi à Jarnac un hommage silencieux à François Mitterrand. Le chef de l'Etat s'est recueilli sous la pluie devant le caveau familial des Mitterrand au cimetière de Grandmaisons, en Charente. La fille de François Mitterrand, Mazarine Pingeot, et l'un de ses fils, Gilbert, étaient également présents.

François Hollande a déposé une gerbe devant le caveau à l'intérieur duquel quelques roses rouges et un drapeau européen avaient été auparavant déposées sur la tombe de l'ancien président marquée de la simple inscription "François Mitterrand 1916-1996".

Parmi les personnes présentes figuraient les anciens ministres Jack Lang, Hubert Védrine et Elisabeth Guigou, l'homme d'affaires Pierre Bergé, l'actuel Premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis et les ministres Harlem Désir et Martine Pinville.