Modifié

Manifestations en Iran et au Bahreïn après l'exécution d'un dignitaire chiite

Des manifestants rebaptisent la rue où se trouve l'ambassade saoudienne à Téhéran du nom du religieux chiite Nimr al-Nimr, exécuté la veille. [Abedin Taherkenareh - EPA/Keystone]
Des manifestants rebaptisent la rue où se trouve l'ambassade saoudienne à Téhéran du nom du religieux chiite Nimr al-Nimr, exécuté la veille. [Abedin Taherkenareh - EPA/Keystone]
Plus d'un millier de personnes ont manifesté dans deux lieux de Téhéran dimanche. Elles protestaient contre l'exécution du dignitaire chiite saoudien Nimr al-Nimr. Des heurts ont aussi eu lieu au Bahreïn

Un millier de manifestants se sont rassemblés à proximité de l'ambassade de l'Arabie saoudite, malgré l'interdiction du gouvernement pour éviter de nouveaux dérapages après l'attaque lancée dans la nuit contre ce bâtiment qui a été en partie incendié.

>> Lire aussi: L'ambassade saoudienne à Téhéran en partie brûlée par des manifestants

Les forces anti-émeutes présentes en nombre ont empêché les manifestants de s'approcher de la représentation diplomatique saoudienne.

Violences au Bahreïn

Des affrontements opposaient dimanche la police à des manifestants chiites à Bahreïn, qui protestaient contre l'exécution la veille en Arabie saoudite du dignitaire chiite saoudien Nimr al-Nimr, ont rapporté des témoins.

Des violences se sont produites dans plusieurs banlieues chiites de Manama où la police a tiré des gaz lacrymogènes et des balles de chevrotine en direction de manifestants qui ont lancé des cocktails Molotov, ont ajouté ces témoins, en faisant état de blessés.

ats/ebz

Publié Modifié

Appel à une manifestation en Irak

Un responsable chiite irakien, Moktada al Sadr, a appelé la population à "manifester sa colère" lundi dans la ville sainte chiite de Nadjaf et aux portes de la "zone verte" de Bagdad, où se trouve l'ambassade d'Arabie saoudite.

Les Saoudiens ont rouvert cette semaine leur ambassade en Irak, vingt-cinq ans après sa fermeture en 1990 à la suite de l'invasion du Koweït par les troupes de Saddam Hussein.