Modifié

Circulation automobile interdite à Milan en raison de pics de pollution

Milan a pris des mesures pour lutter contre la pollution. [Stephano Porta - EPA/Keystone]
Pollution: Rome et Milan limitent drastiquement la circulation automobile / Le 12h30 / 1 min. / le 28 décembre 2015
Pour lutter contre un épisode exceptionnel de pollution aux particules fines, les grandes villes italiennes prennent des mesures. A Milan, la circulation automobile est interdite depuis lundi.

Ces mesures restent cependant relativement symboliques en cette période de fêtes, durant lesquelles la plupart des Italiens sont en vacances. "Ce matin, les rues sont désertes, mais ce n'est pas à cause de l'interdiction de circulation. Je suis vraiment la seule à travailler ce lundi ?", s'est ainsi émue une Milanaise sur Twitter.

De lundi à mercredi, la circulation automobile est interdite à Milan et à Pavie (nord) de 10H00 à 16H00, un horaire qui n'empêche pas ceux qui travaillent de prendre leur voiture mais vise surtout à dissuader les autres.

Troisième alerte pour Rome

A Rome, pour la troisième fois depuis début décembre, la circulation est interdite de 7H30 à 12H30 et de 16h30 à 20h30 aux voitures ayant une plaque impaire lundi, et paire mardi. A Naples (sud), seuls les véhicules aux normes européennes d'émission Euro 4 et supérieures peuvent circuler cette semaine.

La pollution atmosphérique dépasse les niveaux d'alerte à travers l'Italie, les particules fines stagnant dans l'air en l'absence de vent et de pluie.

>> Lire aussi: Les péages urbains, un bilan mitigé malgré des baisses effectives du trafic

afp/gchi

Publié Modifié

Des mesures aussi en Espagne

En Espagne, la capitale Madrid doit aussi faire face à des pics de pollution. Depuis quelques semaines deux types de mesures ont été utilisées.

Sur le périphérique, la vitesse maximum autorisée est limitée à 70 km/h. La ville a aussi interdit l'utilisation des places de parking en plein air.