Modifié le 20 décembre 2015 à 17:35

Des frappes aériennes tuent plusieurs dizaines de civils en Syrie

La province d'Idleb est régulièrement touchée par des frappes russes (image datant 18 décembre 2015).
La province d'Idlib est régulièrement touchée par des frappes russes (image datant 18 décembre 2015). [Mohamad Khder - AFP]
Des dizaines de personnes, en majorité des civils, ont été tuées dimanche par des raids probablement russes dans la province d'Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie.

"Les raids, probablement russes, ont visé d'anciens locaux du régime, utilisés par l'Armée de la conquête", une coalition composée de djihadistes, tels qu'Al-Nosra et de groupes islamistes, comme Ahrar al-Cham, a indiqué Rami Abdel Rahmane, directeur de l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH).

Selon des habitants, au moins six frappes ont également visé un marché très fréquenté du centre-ville et des quartiers résidentiels.

Les services de secours ont confirmé la mort de 43 personnes et dit avoir récupéré une trentaine d'autres corps qui n'ont pas encore été identifiés.

Opérations russes

La Russie, qui mène une campagne de frappes en Syrie depuis le 30 septembre, affirme viser le groupe Etat islamique et d'autres organisations "terroristes".

>> Lire aussi: Plongée au sein des forces russes en Syrie, dans un pays en plein chaos

Or, les pays occidentaux et les rebelles l'accusent de se concentrer principalement sur les groupes rebelles qui combattent le régime plus que sur les djihadistes.

afp/kg

Publié le 20 décembre 2015 à 15:42 - Modifié le 20 décembre 2015 à 17:35

L'armée prend le contrôle d'une localité stratégique dans le Nord

Les forces loyales au régime de Bachar al-Assad ont pris le contrôle dimanche d'une localité stratégique de la province d'Alep, dans le nord du pays.

Le directeur de l'OSDH a confirmé "la prise de contrôle des forces du régime, du Hezbollah libanais et des combattants loyalistes de l'ensemble de la localité au terme de violents affrontements avec des rebelles islamistes".

Les affrontements entre les deux camps ont été accompagnés "de violents bombardements et d'au moins 40 raids de l'aviation syrienne et russe sur la région", a-t-il ajouté, précisant que 16 rebelles islamistes ont été tués.

Attentat contre un bus à Damas

Au moins 10 personnes ont été blessées dimanche dans une explosion contre un autobus qui circulait à Mazzé, un quartier de l'ouest de Damas, a indiqué la télévision syrienne.

L'explosion de forte puissance a été causée par une bombe, selon l'agence Sana.